Bohinj

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bohinj
Image illustrative de l'article Bohinj
Administration
Pays Drapeau de la Slovénie Slovénie
Région Haute-Carniole
Maire Franc Kramar
Code postal 4264
Démographie
Population 5 202 hab. (2012)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 16′ 16″ N 13° 57′ 07″ E / 46.2711, 13.951946° 16′ 16″ Nord 13° 57′ 07″ Est / 46.2711, 13.9519  
Superficie 33 370 ha = 333,7 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Slovénie (administrative)

Voir sur la carte Slovénie administrative
City locator 14.svg
Bohinj

Bohinj (Allemand: Wochein) est une vallée alpine et une commune de Slovénie. Elle est située au nord-ouest de la Slovénie dans le massif des Alpes juliennes. Elle est connue pour son lac de Bohinj (Slovène : Bohinjsko jezero ; Allemand Wocheinersee). Le lieu a également donné son nom au cours d’eau Sava Bohinjka qui est un des affluents de l’importante rivière Save.

Géographie[modifier | modifier le code]

Stara fužina, un village près du lac de Bohinj.

La vallée est décomposée en quatre régions : la Spodnja Dolina (Basse vallée), la Zgornja Dolina (Haute vallée), la Ukanška kotlina (bassin d’Ukanc), et la Nomenjska kotlina (bassin de Nomenj). Aux deux extrémités de la vallée on trouve les régions de Komarča et de Soteska.

La commune de Bohinj englobe une plus grande zone que la seule vallée. Au nord, la vallée englobe également le mont Triglav qui est le point culminant du pays. Cette zone fait partie du parc national du Triglav, le seul parc national du pays.

La Sava Bohinjka (qui se jette dans la Sava Dolinka avant de se jeter dans la rivière Save) débute à la jonction des rivières Jezernica et Mostnica. La Mostnica provient de la vallée Voje alors que la Jezrnica provient du lac de Bohinj.

Histoire[modifier | modifier le code]

Vu sa situation géographique enclavée dans les montagnes, la zone resta longtemps isolée. Les traces indiquent que la zone était toutefois déjà habitée durant l’Âge du bronze. Le célèbre poète slovène France Prešeren, a décrit, dans un poème de fiction dénommé Krst pri Savici (« Chrétienté dans la Savica »), des batailles entre chrétiens et des païens assorties de baptêmes forcés. Cette histoire se déroulait à Bohing et dans la commune voisine de Bled.

Mythes[modifier | modifier le code]

  • Une créature mythologique dénommée Zlatorog (un chamois avec des cornes en or) vivrait dans les montagnes ;
  • Le Hudičev most (pont du diable) aurait été construit par le diable. Les hommes n’étaient pas capables de construire un pont solide à cet endroit. Le diable leur promit de construire un pont solide en échange de l’âme de celui qui passerait le pont en premier. Les hommes acceptèrent mais lorsque le pont fut terminé un chien envoyé par un paysan traversa le pont en premier. Le diable devint fou lorsqu’il comprit qu’il s’était fait berner par les hommes.

Démographie[modifier | modifier le code]

La population est restée assez stable entre 1999 et 2008 avec un peu plus de 5 000 habitants[1]. Les gens y vivent dans 24 villages répandus sur la commune et dont le plus important est Bohinjska Bistrica.

Évolution démographique[1]

1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008
5 230 5 218 5 260 5 274 5 260 5 261 5 290 5 279 5 265 5 335

Tourisme[modifier | modifier le code]

Une église à Bitnje

Le tourisme est une des activités économiques de la région grâce à l’attrait naturel des montagnes et du parc national du Triglav. La commune est devenue un point de départ de randonnées pour les touristes. En hiver, la vallée accueille des skieurs ou des patineurs sur le lac alors qu’en été le lac attire les nageurs et les pêcheurs. Le kayak est également possible sur la rivière Sava Bohinjka.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Démographie de Bohinj » (consulté le 10 octobre 2008)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :