Baden (Autriche)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baden.
Baden
Blason de Baden
Héraldique
Une rue de Baden.
Une rue de Baden.
Administration
Pays Drapeau de l'Autriche Autriche
Land Drapeau de Basse-Autriche Basse-Autriche
District
(Bezirk)
Baden
Maire Kurt Staska (ÖVP)
Code postal A-2500
Immatriculation BN
Indicatif 43+ (0) 22 52
Code Commune 3 06 04
Démographie
Population 25 142 hab. (2012)
Densité 935 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 00′ 45″ N 16° 14′ 34″ E / 48.012389, 16.24278 ()48° 00′ 45″ Nord 16° 14′ 34″ Est / 48.012389, 16.24278 ()  
Altitude 230 m
Superficie 2 688 ha = 26,88 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Basse-Autriche

Voir sur la carte administrative de la zone Basse-Autriche
City locator 14.svg
Baden

Géolocalisation sur la carte : Autriche

Voir la carte administrative d'Autriche
City locator 14.svg
Baden

Géolocalisation sur la carte : Autriche

Voir la carte topographique d'Autriche
City locator 14.svg
Baden
Liens
Site web www.baden-bei-wien.at

Baden ("les Bains" en allemand) est une ville autrichienne située en Basse-Autriche à 26 km au sud de Vienne.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Baden se compose de sept entités : Baden, Braiten, Gamingerhof, Leesdorf, Mitterberg, Rauhenstein et Weikersdorf.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'incendie de 1812

Les sources de Baden sont connues depuis l'Antiquité. Sous le règne de l'empereur Claude (41 à 54 ap. J.C.), la cité fut nommée Aquae (qui signifie "les Bains" en latin) en raison de ses sources thermales. Elle prit en 869 le nom de "Padun", c'est-à-dire "Baden" en vieux haut-allemand. Baden obtint le droit de cité en 1480, et la reine Béatrice de Hongrie vient y prendre les eaux en 1488 pour soigner sa stérilité. Les invasions turques, qui détruisirent Baden en 1529 et 1683, les troubles liés à la Réforme, la peste de 1713 et un grand incendie en 1714 furent des évènements marquants dans l'histoire de la ville. De 1796 à 1834, l'empereur François Ier passa chaque été à Baden, élevant la ville au rang de Résidence d'été. Suite au grand incendie de 1812, la ville fut rebâtie dans le style Biedermeier suivant les plans de l'architecte Joseph Kornhäusel. La commune de Baden atteignit sa superficie actuelle suite à l'annexion de Leesdorf et Gutenbrunn en 1850, puis de Weikersdorf en 1912. Durant la Première Guerre mondiale, le quartier général des forces austro-hongroises (y compris la marine impériale) fut transféré en 1916 de Teschen, en Silésie, à Baden, où il resta jusqu'à la fin de la guerre. En conséquence, l'empereur Charles qui, contrairement à son prédécesseur François-Joseph, assumait personnellement le haut commandemant de l'armée, séjourna souvent à Baden de 1916 à 1918. Suite à l'ouverture du casino en 1934, Baden devint la station thermale la plus importante d'Autriche. Après la Seconde Guerre mondiale, Baden devint le quartier général des forces d'occupation soviétiques en Autriche. La rénovation complète des infrastructures touristiques de la commune en 1965 permit à Baden de redevenir une des plus importantes stations thermales d'Autriche.

Population[modifier | modifier le code]

La population de Baden, après une forte augmentation qui doubla le nombre d'habitants entre 1869 et 1910, est stable depuis près de cent ans. Il n'y eut de réelle perte que durant la Seconde Guerre mondiale, suivie d'une hausse légère et continue qui ramena le nombre d'habitants à son niveau d'avant-guerre. Depuis 1991, la légère croissance de la population est due au solde de l'immigration (+8,8 %), alors que la balance des naissances est négative (-4,4 %).

Religion[modifier | modifier le code]

Intérieur de l'église Saint-Étienne

Les habitants de Baden sont en majorité catholiques (62,7 %), et l'église la plus importante de la ville est l'église Saint-Étienne. Les Protestants sont 8,3 %, les Musulmans 4,0 % et les Orthodoxes 3,6 %. La petite communauté juive (0,1 %) s'est investie pour la rénovation de la synagogue de Baden, qui date de 1873. Suite à cette rénovation, la synagogue fut inaugurée en 2005. Elle est aujourd'hui, avec le Stadttempel de Vienne, la seule synagogue d'Autriche datant d'avant 1945 à être encore un lieu de culte.

Culture[modifier | modifier le code]

Le théâtre

Grâce à ses sources chaudes, connues depuis l'Antiquité, Baden est une importante station thermale.

Transport[modifier | modifier le code]

Baden est accessible par l'autoroute Sud (A2) et est relié à la ligne ferroviaire (y compris les S-Bahn ligne S9 à la gare de Baden), ainsi qu'avec le tram-train Badener Bahn à Vienne.