Baciccio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trionfo del Nome di Gesù, fresque du plafond de l'église du Gesù (Rome)

Giovan Battista Gaulli dit il Baciccio (Gênes, - Rome, ) est un peintre italien du rococo largement influencé par Gian Lorenzo Bernini auprès de qui il travailla dès 1657 à Rome, où il devint son protégé.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Gênes en 1639, Gaulli s'installe à Rome en 1657. Sa rencontre avec Gianlorenzo Bernini sera déterminante pour sa carrière. Grâce à son intermédiaire, Gaulli reçoit plusieurs commandes qui feront bientôt de lui un des peintres les plus recherchés de Rome. Il réalise ainsi plus de soixante-dix portraits de personnalités romaines. Il subira ensuite l'influence du peintre Annibal Carrache, dont plusieurs œuvres inspireront ses propres tableaux. Sa palette devient alors plus brillante. Les arrière-plans sombres de ses débuts s'éclaircissent, de même que s'améliorent la précision anatomique de ses sujets et sa maîtrise de la perspective.

Gaulli se rend à Parme en 1669 et y étudie le peintre Corrège dont il assimilera avantageusement le style, notamment la palette de couleurs. Ses succès lui vaudront sa plus importante commande, la décoration de l'église du Gesù qu'il réalisera de 1672 à 1683.

Gaulli fut célèbre tant par ses retables que par ses portraits (sept papes d'Alexandre VII à Clément XI). Son œuvre majeure est le plafond illusionniste à quadratura de l'église du Gesù de Rome, faisant déborder de faux nuages et des figures hors du cadre.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Portrait d'Alexandre VII par Gian Battista Gaulli il Baciccio.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Musée des Beaux-Arts de Rouen, Miroir du temps, Chefs-d’oeuvre des musées de Florence, 19 mai – 3 septembre 2006