Macerata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Macerata (homonymie).
Macerata
Image illustrative de l'article Macerata
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Coat of arms of Marche.svg Marches 
Province Macerata 
Code postal 62100
Code ISTAT 043023
Code cadastral E783
Préfixe tel. 0733
Démographie
Gentilé maceratesi
Population 43 019 hab. (31-12-2010[1])
Densité 468 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 18′ 00″ N 13° 27′ 00″ E / 43.3, 13.45 ()43° 18′ 00″ Nord 13° 27′ 00″ Est / 43.3, 13.45 ()  
Altitude Min. 315 m – Max. 315 m
Superficie 9 200 ha = 92 km2
Divers
Saint patron San Giuliano l'Ospitaliere
Fête patronale 31 août
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marches

Voir sur la carte administrative des Marches
City locator 14.svg
Macerata

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Macerata

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Macerata
Liens
Site web http://www.comune.macerata.it

Macerata est une ville italienne d'environ 43 000 habitants, située dans la province de même nom, dans la région des Marches, en Italie centrale.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Macerata est né de la fusion de deux communes en 1138. L'université de Macerata fut fondé en 1290.

La cathédrale date du XVe siècle.

De 1532 à 1860, Macerata faisait partie des États pontificaux. Puis devient italienne.

En 1581, fut construit la place principale de la ville, la Piazza della libertà.

En 1829, fut construit l'opéra.

En 1963, la ville fut jumelée avec Weiden in der Oberpfalz. En 1982, elle est jumelée avec Issy-les-Moulinaux. En 2007, elle est jumelée avec Floriana.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Sphéristère de Macerata.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
5 avril 2005 avril 2010 Giorgio Meschini Centre-gauche  
avril 2010 en cours Romano Carancini Centre-gauche  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Acquesalate, Acquevive, Botonto San Giacomo, Botonto Sant'Isidoro, Cervare, Cimarella, Cincinelli, Collevario, Consalvi, Corneto, Helvia Recina, Isola, Madonna del Monte, Montanello, Piediripa, Sforzacosta, Valle, Vallebona, Valteia, Villa Potenza

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Appignano, Corridonia, Montecassiano, Montelupone, Morrovalle, Pollenza, Recanati, Tolentino, Treia

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Au cours de son voyage en Italie, en 1580-1581, Michel de Montaigne est passé à Macerata. Voici ce qu'écrit dans son journal de voyage, le philosophe à propos de cette visite :

« Belle ville de la grandeur de Libourne, assise sur un haut en forme aprochant du ront, & se haussant de toutes pars egalemant vers son vantre. Il n’y a pas beaucoup de bastimans beaus. J’y remercai un Palais de pierre de taille, tout taillé par le dehors en pouinte de diamans carrée ; come le Palais du Cardinal d’Este à Ferrare cete forme de constructure est plesante à la veue. L’antrée de cete ville, c’est une porte neufve, où il y a descrit : Porta Boncompaigno, en lettres d’or ; c’est de la suite des chemins que ce Pape a redressés. C’est ici le siege du Legat pour le païs de la Marque[2] »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Lire le texte complet à la page 81 du Journal de voyage de Montaigne en Italie publié par le site de l'université de Chicago