Avro 557 Ava

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Avro 557 Ava Su-27 silhouette.svg
Constructeur Drapeau : Royaume-Uni A.V.Roe & Co
Rôle Bombardier-torpilleur
Premier vol 1924
Nombre construits 2
Équipage
5
Motorisation
Moteur Rolls-Royce Condor (en)
Nombre 2
Type 12 cylindres en V
Puissance unitaire 650 ch
Dimensions
Envergure 29,52 m
Longueur 17,76 m
Hauteur 5,99 m
Surface alaire 201 m2
Masses
À vide 5 800 kg
Maximale 9 055 kg
Performances
Vitesse maximale 185 km/h
Plafond 2 970 m
Vitesse ascensionnelle 74,6 m/min
Armement
Interne 3 mitrailleuses Lewis de 7,7 mm
Externe 1 torpille de 533 mm ou 4 bombes de 250 kg

L'Avro 557 Ava est un avion bombardier-torpilleur britannique de l'Entre-deux-guerres.

Origine[modifier | modifier le code]

La spécification 16/22 du Ministère de l’Air britannique portait sur un appareil de torpillage à très longue distance, basé à terre, pouvant emporter soit une torpille de 533 mm de diamètre, un projectile de 910 kg que l’on croyait capable de venir à bout des blindages les plus épais, soit une charge équivalente de bombes. Blackburn Aircraft et A.V.Roe and Co répondirent, les deux constructeurs proposant chacun un monomoteur équipé du moteur 16 cylindres en V Napier Cub (en), moteur de 1 000 ch qui effectua son premier vol sur un Avro Aldershot en décembre 1922. Les projets Avro 556 et Blackburn T.4 Cubaroo (en) ne se distinguant guère, Roy Chadwick dessina un bimoteur équipé de deux Rolls-Royce Condor qui fut retenu et dont deux prototypes furent commandés[1]. Assemblé en secret à Hamble, le premier prototype prit l’air courant 1924.

Description[modifier | modifier le code]

L’Avro Ava se présentait comme un biplan à ailes égales non décalées. La partie centrale de voilure, comprenant les bâti-moteurs, était droite et sans dièdre, les plans externes, affectés d’une légère flèche et d’un dièdre, repliables le long du fuselage pour faciliter le logement d’un appareil de cette taille dans un hangar[2]. Biplan, l’empennage comportait initialement trois dérives. La surface verticale centrale fut supprimée durant les essais[3]. De section rectangulaire, le fuselage était très profond et aménagé sur deux niveaux comme l’Aldershot. On trouvait au pont supérieur et d’avant en arrière un mitrailleur, deux pilotes installés côte à côte dans un poste ouvert équipé d’une double commande en avant de la voilure, un mitrailleur dorsal au centre du fuselage. Dans le vaste poste d’équipage situé dans le fuselage officiait un navigateur qui devait également faire fonction de bombardier et de mitrailleur ventral, une gondole escamotable étant à sa disposition sous le fuselage, gondole permettant également à l’équipage d’accéder à l’appareil. Le bimoteur reposait sur un train fixe à large voie, la torpille ou les bombes devant être fixées sous le fuselage[1].

Deux prototypes[modifier | modifier le code]

  • Avro 557 Ava Mk I : Premier prototype [N.171], construction en bois et revêtement entoilé. Cet appareil prit l’air durant l’été 1924[1]. Il fut présenté au public en juin 1926 durant le meeting de Hendon[2], alors même que la RAF avait déjà renoncé au programme, ayant finalement décidé de ne pas utiliser les torpilles de 533 mm.
  • Avro 557 Ava Mk II : Le second prototype [N.172] fut achevé avec une structure métallique entoilée. Proposé à la RAF pour répondre au programme B19/27 portant sur un bombardier lourd, il prit l’air le 22 avril 1927, mais ne connut pas plus de succès que son prédécesseur[3].

Sources[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c F.K. Mason
  2. a et b Flight 1er juillet 1926 p.387
  3. a et b A.J. Jackson

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) Francis Mason, The British bomber since 1914, London, Putnam,‎ avril 1994, 416 p. (ISBN 978-0851778617).
  • (en) A.J. Jackson, Avro aircraft since 1908(Putnam's British aircraft), City, Putnam Aeronautical,‎ 16 mars 1989, 480 p. (ISBN 978-0851778341).
  • Peter Lewis, The British Bomber since 1914. Putnam, Londres (1980). ISBN 0 370 30265 6.

Liens externes[modifier | modifier le code]