Avro 533 Manchester

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Avro 533 Manchester Su-27 silhouette.svg
Avro533 Mk1 left.png Vue de l'avion

Constructeur Drapeau : Royaume-Uni A.V.Roe and Co
Rôle Bombardier
Premier vol Décembre 1918
Nombre construits 2
Équipage
3
Motorisation
Moteur A.B.C. Dragonfly
Nombre 2
Type radial
Puissance unitaire 320 ch
Dimensions
Envergure 18,29 m
Longueur 11,28 m
Hauteur 3,81 m
Surface alaire 75,56 m2
Masses
À vide 2 075 kg
Maximale 3 247 kg
Performances
Vitesse maximale 180 km/h
Vitesse de décrochage 72 km/h
Plafond 5 800 m
Vitesse ascensionnelle 5,45 m/min
Armement
Interne 2 mitrailleuses de 7,7 mm
Externe 400 kg de bombes

L'Avro 533 Manchester est un multiplace de combat britannique de la Première Guerre mondiale.

Origine[modifier | modifier le code]

Evolution logique des Avro 523 Pike et 529, l’Avro 529B devait assurer des missions de bombardement ou d’escorte de bombardiers (configuration triplace), ou de reconnaissance à longue distance (biplace). Il s’agissait donc d’un classique biplan à structure en bois entoilée reposant sur un train classique fixe à large voie. Les postes d’équipage étaient ouverts, mais le fuselage relativement profond permettait d’envisager d’y installer une cabine fermée pour des passagers dans une version civile à produire après la guerre[1]. Imposés par le War Office, les moteurs en étoile A.B.C. Dragonfly précédaient de volumineux carénages posés sur le plan inférieur. Trois prototypes furent mis en chantier à Hamble, mais en juillet 1918 furent introduites un certain nombre de modifications qui justifièrent un changement de désignation.

Trois prototypes, trois versions[modifier | modifier le code]

Avro 533A Manchester II[modifier | modifier le code]

Le moteur Dragonfly n’étant pas disponible, premier prototype [F.3492] fut achevé en octobre 1918 avec des moteurs en ligne Siddeley Puma de 300 ch. Il effectua son premier vol début décembre 1918 et dès le 20 du même mois il était remis au No 186 Development Squadron de Gosport pour essais préliminaires[2]. Transféré à l’A&AEE de Martlesham Heath en mars 1919, il fut renvoyé à Hamble en septembre pour y recevoir des moteurs Napier Lion[3]. Cette remotorisation fut finalement abandonnée, comme le programme.

Avro 533 Manchester I[modifier | modifier le code]

Le second prototype [F.3493] fut équipé de ses A.B.C. Dragonfly I en décembre 1919. Profitant des essais déjà effectués, il voyait la surface du plan inférieur légèrement réduite et l’empenage vertical s’élargir[1].

Avro 533A Manchester III[modifier | modifier le code]

Le troisième prototype [F.3494] aurait dû recevoir des moteurs Liberty 12 de 400 ch. Il ne fut jamais achevé[2].

La fin de la guerre entrainant l’abandon des commandes de bombardiers, et les performances se révélant nettement inférieures à celles souhaites, les prototypes furent démantelés courant 1920[2].

Un projet civil, l'Avro 537[modifier | modifier le code]

Version commerciale pour 10 passagers proposée en mars 1919 avec deux moteurs Siddeley Puma de 400 ch.


Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b A.J. Jackson
  2. a, b et c H. Holmes
  3. F.K. Mason

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) A Jackson, Avro aircraft since 1908, City, Putnam Aeronautical,‎ 1990 (ISBN 0-8517-7834-8)
  • (en) Francis Mason, The British bomber since 1914, London, Putnam,‎ avril 1994, 416 p. (ISBN 978-0851778617).
  • (en) Harry Holmes, Avro : the history of an aircraft company, Ramsbury, Crowood,‎ 2004 (ISBN 1-8612-6651-0)

Lien externe[modifier | modifier le code]