Avro 500

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Avro 500
{{#if:
Image illustrative de l'article Avro 500

Constructeur Drapeau : Royaume-Uni A.V.Roe and Co
Rôle Reconnaissance
Premier vol 3 mai 1912
Nombre construits 16
Équipage
2
Motorisation
Moteur Gnôme
Nombre 1
Type rotatif
Puissance unitaire 50 ch
Dimensions
Envergure 10 97 m
Longueur 8 84 m
Hauteur 2 97 m
Surface alaire 30 66 m2
Masses
À vide 408 kg
Maximale 490 kg
Performances
Vitesse maximale 98 km/h
Vitesse ascensionnelle 134 m/min
Armement
Interne Sans

L'Avro 500 est un avion militaire biplace britannique du début de la Première Guerre mondiale.

Origine et développement[modifier | modifier le code]

En 1911 le Ministère de la Guerre britannique demanda aux industriels un avion biplace capable d’emporter une charge utile de 160 kg, pouvant tenir l’air 4,5 heures dont au moins une heure à 1 370 m. L’appareil devait pouvoir atteindre 88 km/h et monter à environ 1 m/s. L’appareil devait aussi être facilement démontable pour être transporté aisément par la route. Les avionneurs avaient neuf mois pour construire et présenter une machine en état de vol.

Alliott Verdon-Roe dessina à partir du biplan Avro-Duigan (en) un biplan à ailes égales non décalées à structure en bois entoilée. Le contrôle de l’appareil était assuré par gauchissement de l’aile et un empennage cruciforme sans plan fixe vertical, le gouvernail de forme angulaire étant équipé d’une compensation aérodynamique. Le fuselage était de section rectangulaire à flancs plats et les radiateurs plaqués de part et d’autre du fuselage, dans l’entreplan. L’ensemble reposait sur un patin axial supportant une lame en acier faisant office d’amortisseur, coiffée par deux roues. Une béquille arrière complétait l’ensemble. La voie du train d’atterrissage étant très étroite, des balancines placées sous les plans inférieurs assuraient la stabilité au roulage.

Versions[modifier | modifier le code]

Avro E[modifier | modifier le code]

Le prototype, désigné initialement Military Biplane One, prit l’air le 3 mars 1912 avec un moteur à refroidissement liquide E.N.V. de 60 ch. Les essais révélèrent des qualités intéressantes, mais la vitesse maximale et le taux de montée laissaient à désirer. Ce prototype devait malheureusement s’écraser le 29 juin 1913 durant un vol d’entrainement, tuant l’élève qui le pilotait.

Avro 500[modifier | modifier le code]

Alliott Verdon-Roe souhaitait également proposer au War Office un Type E avec un moteur A.B.C. de 60 ch. Celui-ci n’étant pas prêt, le second prototype fut équipé d’un moteur radial 7 cylindres Gnôme de 50 ch. Plus court de 45 cm mais surtout accusant 50 kg de moins sur la bascule, ce nouveau prototype prit l’air le 3 mai 1912. Répondant aux demandes du War Office, le prototype fut acheté par l’armée britannique, qui commanda deux autres machines, équipées en double commande, pour le RFC. Considérant cet appareil comme son premier avion réussi, Alliott Verdon-Roe décida de le rebaptiser Avro 500. Quatre appareils supplémentaires furent livrés au RFC et six à l’Amirauté britannique. Un Avro 500, financé par souscription publique, fut livré au gouvernement portugais, un exemplaire servit de démonstrateur chez Avro avant d’être récupéré par le RNAS au début de la guerre et un dernier exemplaire fut acheté par un particulier, J. Laurence Hall et réquisitionné également par le War Office.

Un appareil au moins fut équipé d’ailerons et d’un gouvernail arrondi similaire à celui de l'Avro 504, un autre reçut un Gnôme de 100 ch.

Avro 502[modifier | modifier le code]

En novembre 1912 le RFC commanda 4 exemplaires monoplaces de l’Avro 500.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • Harry Holmes, Avro - The History of an Aircraft Company, Marlborough, Crowood, 2004. ISBN 1-86126-651-0
  • (en) A.J. Jackson, Avro aircraft since 1908(Putnam's British aircraft), City, Putnam Aeronautical,‎ 16 mars 1989, 480 p. (ISBN 978-0851778341).

Liens externes[modifier | modifier le code]