Avro Manchester

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Avro Manchester Su-27 silhouette.svg
Avro Manchester.jpg Vue de l'avion

Constructeur Avro
Rôle Bombardier
Premier vol 25 juillet 1939
Mise en service novembre 1940
Nombre construits 209
Équipage
7
Motorisation
Moteur Rolls-Royce Vulture I
Nombre 2
Puissance unitaire 1 500 ch
Dimensions
Avro Manchester.png
Envergure 27,46 m
Longueur 31,34 m
Hauteur 5,94 m
Masses
À vide 14 152 kg
Maximale 22 680 kg
Performances
Vitesse maximale 402 km/h
Plafond 5 852 m
Rayon d'action 1 930 km
Armement
Interne 4 695 kg de bombes
Externe 8 mitrailleuses .303-in Browning (4 arrières, 2 dorsales et 2 dans le nez).

L'Avro Manchester fut conçu à la suite d'une demande en 1936 du Ministère de l'Air britannique. Produit à 200 exemplaires, il fut un échec surtout à cause du manque de puissance et de fiabilité des moteurs, mais la cellule eut le mérite de servir de base pour le projet qui devait devenir le célèbre Avro Lancaster.

Conception[modifier | modifier le code]

Le Manchester a été conçu en réponse à la spécification P.13/36 du Ministère de l'Air britannique, spécification qui a également été à l'origine du Handley Page Halifax. La spécification concernait un bombardier moyen bimoteur utilisable partout dans le monde, capable de réaliser des attaques en piqué léger (30 degrés), de transporter des charges de bombes importantes (8 000 livres), ou bien deux torpilles de 18 pouces. Il devait être propulsé par le puissant moteur Rolls Royce Vulture de 24 cylindres en X. Ce moteur était lui-même composé de deux blocs-moteurs Peregrine à cylindres en V montés l'un par-dessus l'autre, celui du dessous étant inversé pour obtenir la forme en « X ». Développé en 1935, le moteur avait suscité bien des espoirs (il devait développer 1 760 chevaux), mais il n'a développé au final qu'entre 1 480 et 1 500 chevaux. Le premier prototype du Manchester (L7246) a décollé pour la première fois le 25 juillet 1939 de l'aérodrome de Manchester. Le second prototype a suivi le 26 mai 1940.

Alors que le Manchester avait été conçu avec une double dérive, une troisième dérive (centrale) a été ajoutée sur le premier appareil de série. Un total de 20 appareils ont été construits avec cette configuration. Le Mk IA leur a succédé, revenant au système à empennage double, mais les dérives étant considérablement agrandies et pourvues de compensateurs. Cette configuration a plus tard été reprise sur le Lancaster.

Avro a construit 177 appareils, tandis que Metropolitan-Vickers en a assemblé 32. Contrairement à ce qui était prévu au départ, Armstrong Whitworth et Fairey n'ont construit aucun appareil.

Engagements[modifier | modifier le code]

La réponse d'Handley Page aux problèmes de motorisation a été de remplacer les moteurs utilisés jusqu'alors sur le Halifax par 4 moteurs moins puissants mais plus fiables : des Rolls-Royce Merlin X. Avro a toutefois choisi de continuer à utiliser les Vulture et la production du Manchester a été lancée. Il est entré en service dans le No. 207 Squadron de la RAF en novembre 1940. Il a participé à sa première mission opérationnelle le 24 février 1941 en effectuant un raid sur le port de Brest. Au final, 209 Manchester furent mis en service avant que la production n'en soit stoppée en novembre 1941. Il a doté 8 Squadrons de bombardement, a été utilisé par deux autres, mais également par le Coastal Command.

Le Manchester MkIII, immatriculé BT308, qui a volé pour la première fois le 9 janvier 1941, était à peu de choses près le premier Lancaster car propulsé par 4 moteurs Merlin et doté d'une envergure plus importante, bien que reprenant dans un premier temps le triple empennage. Le BT308 a reçu le nom de Lancaster dès la fin de son premier vol. Le second prototype du Lancaster (DG595), a été directement équipé de l'empennage du Manchester MkIA. La production du Manchester a été poursuivie jusqu'en novembre 1941, mais certains avions ont été transformés en Lancaster directement sur les chaînes d'assemblage.

Les Manchesters ont effectué 1 269 sorties opérationnelles (la dernière contre Brême le 25 juin 1942), larguant 1 826 tonnes de bombes, et perdant 63 appareils en opérations. La cause principale de ces pertes a été le manque de fiabilité des moteurs : ils avaient tendance à prendre feu sans signes avant-coureurs.

Variantes[modifier | modifier le code]

  • Manchester L7246 : Premier prototype à double dérive.
  • Manchester I : Version de présérie avec double empennage et dérive central ajoutée. 20 exemplaires construits.
  • Manchester IA : Version de série avec double empennage à dérives agrandies.
  • Manchester II : Version projetée remotorisée avec deux Napier « Sabre » ou Bristol Centaurus. Aucun exemplaire construit.
  • Manchester III BT308 : Version propulsée par 4 moteurs Merlin avec un empennage agrandi et les trois dérives du Manchester I. C'est le premier prototype du Lancaster.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

  • Drapeau du Canada Canada
  • Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
    • Royal Air Force
      • Squadron RAF No. 49
      • Squadron RAF No. 50
      • Squadron RAF No. 57
      • Squadron RAF No. 61
      • Squadron RAF No. 83
      • Squadron RAF No. 97
      • Squadron RAF No. 106
      • Squadron RAF No. 144
      • Squadron RAF No. 207

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie
  • (en) Tony Buttler, British secret projects, Leicester, Midland,‎ 31 octobre 2004, 192 p. (ISBN 978-1857801798).
  • (en) A.J. Jackson, Avro aircraft since 1908, City, Putnam Aeronautical,‎ 16 mars 1989, 480 p. (ISBN 978-0851778341).
  • (en) Peter Lewis, The British bomber since 1914 : sixty years of design and development, London, Putnam,‎ 28 novembre 1974, 420 p. (ISBN 978-0370100401).
  • "Manchesters". Aeromilitaria No. 2. Tonbridge, Kent, UK: Air-Britain (Historians) Ltd., 1990.
  • (en) Francis Mason, The British bomber since 1914, London, Putnam,‎ avril 1994, 416 p. (ISBN 978-0851778617).
  • (en) Colin Sinnott, The RAF and aircraft design, 1923-1939 : air staff operational requirements, London Portland, OR, Frank Cass,‎ 2001 (ISBN 978-0714651583).
  • (en) Owen Thetford, Aircraft of the Royal Air Force since 1918, London, Putnam,‎ 1968, 4e éd., 611 p. (ISBN 978-0370001012).
Autres lectures
  • (en) Christopher Chant, Lancaster : the history of Britain's most famous World War II bomber, Bath, England, Parragon,‎ 2003 (ISBN 978-0752587691).
  • (en) Harry Holmes, Avro : the history of an aircraft company, Ramsbury, Crowood,‎ 31 mai 2004, 192 p. (ISBN 978-1861266514).
  • (en) Harry Holmes, Avro Lancaster (Combat Legend series), Shrewsbury, UK, The Crowood Press,‎ 24 juin 2005 (ISBN 978-1840373769).
  • (en) Robert Jackson, Aircraft of World War II : development, weaponry, specifications, Enderby, Leicester, Silverdale Books,‎ 31 mars 2003 (ISBN 978-1856057516).
  • (en) Robert Kirby, Avro Manchester: The Legend Behind the Manchester, Leicester, UK, Midland Publishing,‎ 1995 (ISBN 978-1857800289).
  • (en) R.S.G. Mackay, Lancaster in actionAircraft No. 52, Carrollton, Texas, Squadron/Signal Publications Inc.,‎ 1er mai 1982 (ISBN 978-0897471305).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Développement lié