Amina Benkhadra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Benkhadra.
Amina Benkhadra
Amina Benkhadra en 2010.
Amina Benkhadra en 2010.
Fonctions
Ministre de l'Énergie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement
15 octobre 20073 janvier 2012
Monarque Mohammed VI
Premier ministre Abbas El Fassi
Gouvernement Gouvernement Abbas El Fassi
Législature VIIIe législature
Prédécesseur Mohammed Boutaleb
Mohamed El Yazghi
Successeur Fouad Douiri
Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Énergie et des Mines, chargée du Développement du secteur minier
13 août 199714 mars 1998
Monarque Hassan II
Premier ministre Abdellatif Filali
Gouvernement Gouvernement Filali III
Prédécesseur Abellatif Guerraoui
Successeur Abdelkébir Zahoud
Biographie
Nom de naissance Amina Benkhadra
Date de naissance 28 novembre 1954 (60 ans)
Lieu de naissance Salé
Nationalité Drapeau du Maroc Maroc
Parti politique Rassemblement national des indépendants
Diplômé de École nationale supérieure des mines de Nancy
Profession Ingénieur

Amina Benkhadra est une ingénieure et femme politique marocaine. Elle était ministre de l'Énergie, des mines, de l'eau et de l'environnement du Maroc dans le gouvernement El Fassi entre 2007 et 2012. Elle est directrice générale de l'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM).

Parcours[modifier | modifier le code]

Amina Benkhadra est née le 28 novembre 1954 à Salé. Elle obtient notamment un diplôme en génie civil – spécialité : le secteur minier – de l'École nationale supérieure des mines de Nancy en 1978, un doctorat d'ingénieur en sciences et techniques minières à Mines ParisTech en 1981 et un certificat en formation de gestion à l'université Columbia en 1990[1].

Sa carrière débute en 1982 au Bureau de Recherche et de Participation minière (BRPM). Elle commence d’abord en tant que chef de service des Études minières à la division Études et Valorisation du BRPM. Elle devient chef du département des Études minières, puis chef de la division des Participations. En 1994, elle est directeur des Mines au sein du ministère de l’Énergie et des Mines. Parallèlement, elle est administrateur au sein de conseils d’administration de plusieurs sociétés minières, filiales ou partenaires de l’ONHYM.

Elle devient directeur du BRPM en 1998 après avoir mis en place une nouvelle stratégie du développement du secteur minier, alors qu’elle occupait les fonctions de secrétaire d’État chargé du Développement du secteur minier.

Elle est directeur général de l’Office national de recherches et d’exploitations pétrolières (ONAREP) depuis le 20 août 2000. Elle est également la présidente de la Fédération de l’industrie minérale (FDIM).

En 2013, elle fait partie des « 25 femmes les plus influentes du business en Afrique » selon le journal Jeune Afrique[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dominique Lagarde et Bahia Chami, « La vie des affaires : Amina Benkhadra : pétrole et mines », L'Express, Paris,‎ 18 mai 2006 (lire en ligne)
  • Marianne Meunier, « "Madame Énergie" », Jeune Afrique, Paris,‎ 17 décembre 2007 (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]