Abdelkébir Zahoud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Abdelkébir Zahoud, né le 13 août 1961 à Ouled Azzouz[1], dans la province de Khouribga, est un homme politique marocain (Istiqlal[2]).

Il a notamment été secrétaire d’État auprès du ministre de l’Énergie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, chargé de l’eau et de l’environnement, du 7 novembre 2002 au 3 janvier 2012, au sein des gouvernements Jettou I (2002-2004), Jettou II (2004-2007), puis El Fassi (2007-2052)[3].

Parcours[modifier | modifier le code]

  • Il a obtenu un diplôme d'ingénieur de l'Ecole Hassania des travaux publics de Casablanca (Major de promotion) en 1987.Il a intégré l'ECAM à Lyon et a obtenu un diplôme en science à l'Institut d'Atlanta.
  • Il avait exercé de 1987 à 1991 la fonction de chef de service à la Direction générale de l'hydraulique[3] avant d'occuper le poste de directeur provincial de l'Equipement de la province de Larache durant l'année 1994-1995.
  • Il a été élu en 2000 député de la circonscription de Oued Zem à la chambre des représentants.
  • Il a été élu membre du bureau national du comité marocain des grands barrages (CNGB), nommé président de l'Association marocaine des entreprises de forages (AMEF) et membre du conseil d'administration de la Fédération nationale du bâtiment et des travaux publics (FNBTP).
  • Il a également exercé la fonction de secrétaire de la section Ouled Azzouz et secrétaire provincial à Khouribga (PI).
  • Membre du parti de l'Istiqlal depuis 1977, il est marié et père de quatre enfants.
  • Sous le gouvernement Driss Jettou, il était Secrétaire d'État auprès du Ministre de l'aménagement du territoire, de l'eau et de l'environnement, chargé de l'eau.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. MAP, « Abdelkébir Zahoud », sur www.emarrakech.info,‎ 9 octobre 2007 (consulté le 24 novembre 2012)
  2. « Abdelkébir Zahoud : Secrétaire d'État chargé de l'Eau et de l'Environnement », La Gazette du Maroc,‎ 19 octobre 2007 (lire en ligne)
  3. a et b « Historique des gouvernements marocains », sur Portail national du Maroc (consulté le 24 novembre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]