Abbas El Fassi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir El Fassi.
Abbas El Fassi
عباس الفاسي
Image illustrative de l'article Abbas El Fassi
Fonctions
4e Secrétaire général du Parti de l'Istiqlal
19982012
Prédécesseur M'hamed Boucetta
Successeur Abdelhamid Chabat
19e chef du gouvernement marocain[1]
19 septembre 200729 novembre 2011
(4 ans, 1 mois et 14 jours)
Monarque Mohammed VI
Gouvernement El Fassi
Législature VIIIe législature
Prédécesseur Driss Jettou
Successeur Abdel-Ilah Benkiran
Ministre d'État, ministre de l'Emploi,
de la Formation professionnelle, du Développement social
et de la solidarité
6 septembre 20007 novembre 2002
Monarque Mohammed VI
Premier ministre Abderrahman El Yousoufi
Driss Jettou
Prédécesseur Khalid Alioua
Successeur Mustapha Mansouri
Biographie
Date de naissance 18 septembre 1940 (73 ans)
Lieu de naissance Berkane (Maroc)
Nationalité marocaine
Parti politique Parti de l'Istiqlal
Profession Avocat
Religion Islam
Résidence Rabat

Abbas El Fassi
Premiers ministres marocains

Abbas El Fassi (né le 18 septembre 1940 à Berkane au nord du Maroc est un homme politique marocain, Premier ministre du 15 octobre 2007 au 29 août 2011. Il devient, après l'adoption de la Constitution du 1er juillet 2011, effective au 29 août 2011, chef du gouvernement du Maroc. Abdel-Ilah Benkiran lui succède le 29 novembre 2011 à la suite des élections législatives de 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le jeune juriste doit sa montée en puissance à M'Hamed Boucetta[réf. nécessaire]. El Fassi est élu à la tête de la Ligue marocaine des droits de l’Homme en 1972.

En 1977, il est le seul trentenaire à faire son entrée au gouvernement Ahmed Osman.

Il devient ambassadeur à Tunis puis à Paris. En 1989, il est élu au comité exécutif, quoique absent du congrès.

Rentré de France, en 1994, Il deviendra en 1998, avec la bénédiction royale, secrétaire général du parti.

Fonctions occupées[modifier | modifier le code]

Abbas El Fassi est élu président de l'Union générale des étudiants du Maroc en 1961. En 1972, il devient le secrétaire général de la ligue marocaine des droits de l'Homme.

En 1973, il est membre du bureau exécutif de l'Association marocaine des juristes. En 1974, il est élu membre du comité exécutif du parti de l'Istiqlal ; et réélu en 1978, et en 1982.

En 1983, il est membre de la délégation du parti qui a participé aux réunions des partis politiques du Maghreb arabe, tenues à Tanger. En 1984, il participe à celles déroulées à Tunis.

En septembre 1984, il est élu député de la circonscription de Larache à la Chambre des représentants.

Il tient le poste de ministre de l'Habitat et de l'Aménagement du territoire du 10 octobre 1977 au 4 novembre 1981 et celui de ministre de l'Artisanat et des Affaires sociales du 5 novembre 1981 au 10 avril 1985.

Dès le 1er octobre 1985, il est ambassadeur du Maroc à Tunis et le représentant permanent du Maroc auprès de la Ligue des États arabes à l'époque où cette organisation siégeait dans la capitale tunisienne.

Puis, en 1989, il est réélu au poste de membre du comité exécutif du parti de l'Istiqlal.

Du 21 janvier 1990 au 21 juillet 1990, il est le représentant du Maroc au secrétariat de l'Union du Maghreb arabe.

Il est l'ambassadeur du Maroc à Paris de 1990 à 1994.

Il est le secrétaire général du parti de l'Istiqlal en remplacement de M'hamed Boucetta lors du 13e congrès du parti, en février 1998.

Le 6 septembre 2000, il tient le poste de ministre de l'Emploi, de la Formation professionnelle, du Développement social et de la Solidarité, dans le gouvernement dirigé par Abderrahman El Yousoufi.

Le 7 septembre, lors des élections parlementaires de 2007, il est réélu à la circonscription de Larache.

Le 19 septembre 2007, l'Istiqlal contre tout attente remporte les élections législatives, il a donc été nommé Premier ministre par le roi Mohammed VI et chargé de former un nouveau gouvernement. Il entre en fonction le 15 octobre. Depuis cette date il est le président du comité stratégique et du comité de pilotage de l'Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), important projet de lutte contre la pauvreté, l'exclusion sociale et la précarité lancé par le roi Mohammed VI le 18 mai 2005.

Décorations[modifier | modifier le code]

Abbas El Fassi est décoré des :

  • Insignes de Grand Officier de l'Ordre national du mérite de la République française
  • Insignes de Commandeur du premier ordre de la République tunisienne
  • Il reçoit pendant son mandat le prix de la Fondation du Forum de Crans Montana décerné par Jacques Barrot, vice-président de la Commission européenne et Federico Mayor, coprésident du Haut Panel des Nations unies pour l'Alliance des Civilisations[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Premier ministre du 19 septembre 2007 au 29 août 2011
  2. M. Abbas El Fassi reçoit à Monaco le prix de la Fondation Crans Montana

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :