Alexandre Karađorđević

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur les redirections « Alexandre Karageorgévitch » redirige ici. Pour les homonymes, voir Alexandre Karageorgévitch (homonymie).
Alexandre
Aлександар
Le prince Alexandre
Le prince Alexandre
Titre
Prince de Serbie
14 septembre 184223 décembre 1858
(16 ans, 3 mois et 9 jours)
Premier ministre Avram Petronijević
Aleksa Simić
Avram Petronijević
Ilija Garašanin
Aleksa Simić
Aleksa Janković
Stefan Marković
Aleksa Simić
Stefan Marković
Stevan Magazinović
Prédécesseur Michel III Obrenović
Successeur Miloš Ier Obrenović
Biographie
Dynastie Karađorđević
Nom de naissance Aleksandar Đorđević
Date de naissance 11 octobre 1806
Lieu de naissance Topola
Date de décès 4 mai 1885 (à 78 ans)
Lieu de décès Timișoara
Père Đorđe Petrović
Mère Jelena Jovanović
Conjoint Persida Nenadović
Enfant(s) Princesse Poleksija Aleksandrovna
Princesse Kleopatra Aleksandrovna
Prince Aleksa Aleksandrović
Prince Svetozar Aleksandrović
Pierre Ier Red crown.png
Princesse Elena Aleksandrovna
Prince Andrej Aleksandrović
Princesse Jelisaveta Aleksandrovna
Prince Đorđe Aleksandrović
Prince Arsen Aleksandrović

Alexandre Karađorđević
Souverains serbes

Alexandre Karađorđević (en serbe cyrillique Александар Карађорђевић francisé en Karageorgévitch[réf. nécessaire], né à Topola le 11 octobre 1806 – mort à Timişoara, le 4 mai 1885), fut prince de Serbie entre 1842 et 1858.

Le prince Alexandre était le fils de Đorđe Petrović, plus connu sous le nom de Karađorđe ou Karageorges, qui fut le chef du premier soulèvement serbe contre les Ottomans.

En 1813, il suit son père Karageorges en exil en Autriche puis à Khotin en Bessarabie. Après la mort de Đorđe Petrović, il sert un temps dans l’armée russe.

En 1842, après l’abdication du prince Michel III Obrenović, Alexandre est choisi comme prince souverain de Serbie par la Skupština, le Parlement serbe.

C’est pendant son règne que fut introduit en Serbie le Code civil, inspiré du modèle français en 1844 ; et son Premier ministre, Ilija Garašanin, rédigea le premier programme politique du pays prévoyant la libération de la Serbie par rapport aux Ottomans et à l’Empire d'Autriche mais aussi l’unification de tous les Slaves du Sud en une seule nation (la Yougoslavie).

Sous le règne du prince Alexandre, l’essentiel du pouvoir est en fait détenu par une oligarchie, connue sous le nom de constitutionnalistes quelques sénateurs et quelques grands ministres comme Ilija Garašanin ou Toma Vučić Perišić.

En 1857, il déjoue un complot visant à le renverser et il renvoie quelques oligarques.

Mais, le 22 décembre 1858, il est contraint d’abdiquer en faveur du prince Miloš Ier, qui avait déjà régné de 1817 à 1839. Il part en exil à Pest en Valachie.

En 1868, il est condamné à une peine de prison de vingt ans pour son implication dans le meurtre du prince Michel III, qui avait succédé à son père Miloš Ier. Un tribunal hongrois le jugea également coupable sans le condamner.

En 1885, l’ex-prince meurt en exil à Timişoara, ville du Banat alors hongroise et qui se trouve actuellement en Roumanie.

Il était marié à Persida Nenadović, et ils eurent 10 enfants :

  1. la princesse Poleksija (1er février 1833- 5 décembre 1914);
  2. la princesse Kleopatra (26 novembre 1835- 13 juillet 1855),
  3. le prince Aleksa (23 mars 1836- 21 avril 1841),
  4. le prince Svetozar (1841- 17 mars 1847),
  5. le prince Petar, devient roi de Serbie en 1903 sous le nom de Pierre Ier. Il fut entre 1918 et 1921 le premier souverain du Royaume des Serbes, Croates et Slovènes, après 1929 le Royaume de Yougoslavie,
  6. la princesse Elena (18 octobre 1846- 26 juillet 1867),
  7. le prince Andrej (15 septembre 1848- 12 juillet 1864),
  8. la princesse Jelisaveta (née et morte en 1850),
  9. le prince Đorđe (11 octobre 1856- 5 janvier 1889),
  10. le prince Arsen (16 avril 1859- 19 octobre 1938).

Article connexe[modifier | modifier le code]