Économie du Var

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article principal : Var (département).
France
Indicateurs économiques
Monnaie Euro
Année fiscale calendaire
Organisations internationales Union européenne, zone euro, OCDE, OMC
Statistiques
Produit intérieur brut (parité nominale)
Produit intérieur brut en PPA
Rang pour le PIB en PPA
Croissance du PIB
PIB par habitant en PPA 22 915 €[1]
PIB par secteur agriculture :
industrie :
services :
Inflation (IPC)
Pop. sous le seuil de pauvreté
Indice de développement humain (IDH)
Population active
Population active par secteur agriculture :
industrie :
services :
Taux de chômage 11.6% [2]
Principales industries
Commerce extérieur
Exportations
Biens exportés
Principaux clients
Importations
Biens importés
Principaux fournisseurs
Finances publiques
Dette publique
Dette extérieure
Recettes publiques
Dépenses publiques
Déficit public
Aide au développement


L'économie du Var traite de la situation économique conjoncturelle et structurelle du département du Var de nos jours.

Histoire[modifier | modifier le code]


Infrastructures[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Transport dans le Var.

Transport aérien[modifier | modifier le code]

Transport maritime[modifier | modifier le code]

Rade de Toulon vue depuis le Mont Faron.

Le Var compte aujourd’hui deux ports de commerce situé à Toulon et La Seyne-sur-Mer constitué sous l'appellation d'une unique entité le Port de commerce de Toulon. Celui-ci est réparties sur 3 terminaux: Toulon Côte d’Azur, la Seyne Brégaillon Nord et Sud et le Môle d'armement de la Seyne-sur-mer. Placé sous la gestion de la Chambre de commerce et d'industrie du Var, il assure 2 480 000 tonnes de transport de marchandises en 2010 (980 000 tonnes de routier et 1 500 000 de tonnes de frets) [3]

Transport terrestre[modifier | modifier le code]

Le réseau routier[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Réseau routier du Var.

Au 31 décembre 2011, le Var dispose d'un réseau routier de 10 352 kilomètres, dont 195 kilomètres d'autoroutes, 4 kilomètres de routes nationales, 2 931 kilomètres de routes départementales et 7 221 kilomètres de voies communales. Il occupe ainsi le 61e rang au niveau national sur les 96 départements métropolitains et le 67e quant à sa densité avec 1,7 kilomètres par km2 de territoire[4].

Le réseau ferroviaire[modifier | modifier le code]

Structure économique[modifier | modifier le code]

Secteur primaire[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

Le secteur agroalimentaire et agricole représente 130 entreprises pour 1 600 emplois (2006).

Viticulture[modifier | modifier le code]
Vignoble à Saint-Tropez.

Avec plus de 30 500 hectares de vignoble, le département du Var (59 % des exploitations agricoles) est la plus importante terre viticole de France. Aujourd'hui, le Var est le 1er producteur mondial de vin rosé. Les vins rouges et blancs y sont aussi produits, avec trois Appellations d'Origine Contrôlée coexistant dans le Var : le Bandol, le Côtes-de-provence, les Coteaux Varois et les Coteaux-d'aix-en-provence. Le département compte également cinq vins de pays.

L’oléiculture[modifier | modifier le code]
Aups et ses vergers d'oliviers.

Au XIXe siècle, l'activité oléicole était la première force économique agricole du Var. Aujourd'hui encore, 142 des 153 communes du Var produisent de l'huile d'olive, représentant le quart des oliveraies françaises (800 000 oliviers) et le 3e plus gros producteurs de France (13,5 %), derrière les Bouches-du-Rhône (25,4 %) et le Gard (15,3 %). On recense encore 41 moulin à huile coopératifs ou privés en fonctionnement.

Horticulture[modifier | modifier le code]

Avec plus de 1 000 hectares (dont 400ha couverts) et 570 exploitants en 2010 (contre 830 en 2000)), le Var est le premier département français en termes de superficie horticole devant la Gironde et les Landes mais aussi en termes d'exploitations devant les Alpes-Maritimes et le Maine-et-Loire. Une exploitation horticole sur dix en France métropolitaine, se situe dans le Var.

Autres[modifier | modifier le code]

Le département est le 1er producteur national de fleurs coupées, de miel, de truffes, de figues et de liège. Il compte 1 AOC pour les figues : Solliès-Pont et 1 AOC pour l’huile d’olive de Provence.

Secteur secondaire[modifier | modifier le code]

Secteur tertiaire[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tourisme dans le Var.

Le Pôle Mer Paca labellisé « Pôle de compétitivité à vocation mondiale » par l’État français, et développé en partenariat avec la région Bretagne, réunit des acteurs publics, privés, militaires et civils dans une dynamique de coopération industrielle et scientifique.

Toulon : 1re base aéronavale de France.

Entreprises[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

43° 30′ N 6° 20′ E / 43.5, 6.33