Zbigniew Ziobro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Pologne
Cet article est une ébauche concernant la Pologne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Zbigniew Ziobro
Zbigniew Ziobro, en septembre 2015.
Zbigniew Ziobro, en .
Fonctions
Ministre polonais de la Justice
En fonction depuis le
Président du Conseil Beata Szydło
Gouvernement Szydło
Prédécesseur Borys Budka
Député à la Diète
En fonction depuis le
Élection
Législature VIIIe
Groupe politique PiS
Député européen
Élection 7 juin 2009
Législature 7e
Groupe politique ECR (2009-11)
ELD (2011-14)
Ministre de la Justice
Président du Conseil Kazimierz Marcinkiewicz
Jarosław Kaczyński
Gouvernement Marcinkiewicz
Kaczyński
Prédécesseur Andrzej Kalwas
Successeur Zbigniew Ćwiąkalski
Député à la Diète
Élection
Réélection
21 octobre 2007
Législature IVe, Ve et VIe
Groupe politique PiS
Successeur Zbysław Owczarski
Biographie
Nom de naissance Zbigniew Tadeusz Ziobro
Date de naissance (45 ans)
Lieu de naissance Cracovie (Pologne
Nationalité Polonaise
Parti politique SP (depuis 2012)
PiS (2001-11)
Diplômé de Université Jagellon
Profession Procureur

Zbigniew Tadeusz Ziobro, né le à Cracovie, est un homme d'État polonais membre de la Pologne solidaire (SP). Il est ministre de la Justice depuis .

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et vie professionnelle[modifier | modifier le code]

Après avoir terminé en 1994 ses études de droit à l'université Jagellon, il commence sa carrière comme procureur.

En 1997, il est responsable du service juridique de l'Alliance électorale Solidarité (AWS). Entre 1998 et 2000, il est conseiller auprès du ministre de l'Intérieur, Marek Biernacki.

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Il devient secrétaire d'État du ministère de la Justice en , sous l'autorité de Lech Kaczyński. Il quitte ces fonctions en et participe à la fondation de Droit et justice (PiS). Lors des élections législatives du 23 septembre suivant, il est élu député à la Diète avec 36 309 votes préférentiels dans la circonscription de Cracovie.

Aux élections locales d', il postule pour le poste de maire de Cracovie, mais il échoue à accéder au second tour. Directeur de la campagne de Lech Kaczyński pour l'élection présidentielle des 9 et 23 octobre 2005, il est en outre réélu à la Diète au cours des élections législatives du 25 septembre, totalisant 120 188 suffrages de préférence, le meilleur résultat de la circonscription et loin devant Jan Rokita.

Le , Zbigniew Ziobro est nommé, à 35 ans, ministre de la Justice et procureur général dans le gouvernement minoritaire du conservateur Kazimierz Marcinkiewicz. Il est reconduit dans le cabinet de coalition de Jarosław Kaczyński, lorsque celui-ci accède au pouvoir le .

En 2007, lors du scandale Simon Mol, il prend la décision de faire afficher la photo de ce dernier avec un avertissement épidémiologique, une décision qui sera critiquée par des associations de lutte contre le racisme[1].

Il remporte un troisième mandat à la Diète à l'occasion des élections législatives anticipées du 21 octobre 2007, où il engrange 164 681 voix préférentielles dans la circonscription de Cracovie. Après J. Kaczyński, il est le candidat le mieux élu de PiS. Il ne va pas au terme de son mandat, puisqu'il est élu député au Parlement européen lors des élections européennes du 7 juin 2009. Candidat dans la circonscription de Petite-Pologne – Sainte-Croix, il remporte 335 933 votes préférentiels, ce qui fait de lui le parlementaire le mieux élu de Droit et justice et le deuxième mieux élu de toute la Pologne, après Jerzy Buzek.

À la suite de la défaite de PiS aux élections du 9 octobre 2011, il demande que le parti fasse preuve de plus de démocratie interne. Il en est expulsé le , par décision du comité politique [2]. Il quitte le groupe des Conservateurs et réformistes européens (ECR) à la fin du mois et intègre le groupe Europe, liberté et démocratie (ELD). Le , il fonde le parti Pologne solidaire (SP) avec 21 autres députés polonais qui avaient également quitté Droit et Justice le 8 novembre 2011[3].

Bien qu'il ait obtenu 60 763 suffrages de préférence dans sa circonscription, il échoue à se faire réélire aux élections européennes du 25 mai 2014 puisque la SP ne remporte que 3,9 % des voix au niveau national. Le mois suivant, il conclut un accord d'union avec Droit et justice et La Pologne ensemble (PR). Il postule donc aux élections législatives du 25 octobre 2015, dans la circonscription de Kielce, où il reçoit 67 238 voix préférentielles, nettement devant le ministre des Affaires étrangères Grzegorz Schetyna.

Le , Zbigniew Ziobro est nommé ministre de la Justice dans le gouvernement de la conservatrice Beata Szydło.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « MediaWatch about institutional racism in Polish media spreading race prejudices - UK Indymedia », sur www.indymedia.org.uk (consulté le 29 juillet 2015)
  2. « Scission du parti conservateur Droit et Justice », swietapolska.com, 5 novembre 2011.
  3. [1], thenews.pl, 8 novembre 2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]