Kazimierz Michał Ujazdowski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Kazimierz Ujazdowski
Illustration.
Kazimierz Ujazdowski, en 2015.
Fonctions
Député européen
En fonction depuis le
5 ans et 19 jours
Élection 25 mai 2014
Législature 8e
Groupe politique CRE (jusqu'en 2018)
NI
Ministre polonais de la Culture
et du Patrimoine national

2 ans et 16 jours
Président du Conseil Kazimierz Marcinkiewicz
Lech Kaczyński
Gouvernement Marcinkiewicz
Kaczyński
Prédécesseur Waldemar Dąbrowski
Successeur Bogdan Zdrojewski

1 an, 3 mois et 26 jours
Président du Conseil Jerzy Buzek
Gouvernement Buzek
Prédécesseur Andrzej Zakrzewski (en)
Successeur Andrzej Zieliński
Député à la Diète

16 ans, 7 mois et 7 jours
Élection
Réélection


Législature IIIe, IVe, Ve, VIe et VIIe
Groupe politique AWS (1997-2001)
PiS (2001-14)
Successeur Piotr Babiarz (pl)

1 an, 6 mois et 6 jours
Élection
Législature Ire
Groupe politique UD (1991-1992)
KP (1992-93)
Biographie
Nom de naissance Kazimierz Michał
Ujazdowski
Date de naissance (54 ans)
Lieu de naissance Kielce (Pologne)
Nationalité polonaise
Parti politique PiS (jusqu'en 2017)

Kazimierz Michał Ujazdowski, né le à Kielce, est un homme politique polonais, membre de Droit et justice (PiS) jusqu'en 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts en politique : quatre partis en quatre ans[modifier | modifier le code]

Diplômé en droit de l'université de Łódź en , il rejoint en le parti conservateur du Forum du droit démocratique (FPD). Il adhère l'année d'après à l'Union démocratique (UD), puis il se fait élire député à la Diète au cours des élections législatives du , à l'âge de 27 ans.

Dès , il quitte l'UD, rejoint le groupe parlementaire de la Convention polonaise (KP) et le Parti conservateur (PK). Exclu de la Diète à la suite des élections anticipées de , il refuse l'année d'après que le PK se rapproche de l'UD et du Congrès libéral-démocrate (KLD), qui s'apprêtent à former l'Union pour la liberté (UW). Avec un groupe de dissidents, il crée la Coalition conservatrice (KK), qui participe à la création en de l'Alliance électorale Solidarité (AWS).

Ministre de la Culture[modifier | modifier le code]

À l'occasion des élections législatives du , il se présente dans la circonscription de Wrocław et se fait réélire député avec 12 172 voix préférentielles.

Lors du remaniement ministériel du , Kazimierz Ujazfowski est nommé à 35 ans ministre de la Culture et du Patrimoine national dans le gouvernement du président du Conseil des ministres conservateur Jerzy Buzek. Il occupe ces fonctions jusqu'au .

Cadre de PiS et retour au gouvernement[modifier | modifier le code]

Il rejoint ensuite Droit et justice (PiS), parti conservateur et nationaliste fondé par les frères jumeaux Jarosław et Lech Kaczyński, dissidents de l'AWS. Il se fait réélire à la chambre basse du Parlement dans la nouvelle circonscription de Wrocław.

Le , il est désigné vice-président du parti. Il devient vice-président de la Diète le .

Le PiS étant parvenu au pouvoir, il retrouve le poste de ministre de la Culture et du Patrimoine national le , à l'âge de 41 ans, dans le gouvernement minoritaire du président du Conseil Kazimierz Marcinkiewicz. Le , le nouveau président du Conseil Jarosław Kaczyński le confirme dans ses fonctions. Il quitte le gouvernement le , après la défaite de PiS aux élections législatives anticipées.

Député européen[modifier | modifier le code]

À l'occasion des élections européennes du , il se présente dans la circonscription de Wrocław, où il totalise 48 945 votes de préférence, ce qui le place quatrième sur six élus. Au Parlement européen, il rejoint le groupe des Conservateurs et réformistes européens (CRE) et devient vice-président de la commission des Affaires constitutionnelles.

Il indique le qu'il abandonne Droit et justice, critiquant vertement la stratégie adoptée par le parti depuis son retour au pouvoir en [1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Radio Poland, « Law and Justice MEP resigns from party », sur thenews.pl, (consulté le 4 janvier 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]