Anna Fotyga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anna Fotyga
Anna Fotyga, en 2007.
Anna Fotyga, en 2007.
Fonctions
Députée européenne
En fonction depuis le
Élection 25 mai 2014
Législature 8e
Groupe politique ECR
Député à la Diète de Pologne
Élection
Législature VIIe
Groupe politique PiS
Successeur Kazimierz Smoliński
Chef de la chancellerie
du président de la République
Président Lech Kaczyński
Prédécesseur Aleksander Szczygło
Robert Draba (intérim)
Successeur Piotr Kownacki
Ministre des Affaires étrangères
Président du Conseil Kazimierz Marcinkiewicz
Jarosław Kaczyński
Gouvernement Marcinkiewicz
Kaczyński
Prédécesseur Stefan Meller
Successeur Radosław Sikorski
Députée européenne
Élection 13 juin 2004
Législature 6e
Groupe politique UEN
Successeur Hanna Foltyn-Kubicka
Biographie
Nom de naissance Anna Elżbieta Kawecka
Date de naissance (59 ans)
Lieu de naissance Lębork (Pologne)
Nationalité Polonaise
Parti politique PiS
Diplômé de Université de Gdańsk
Profession Consultante
Professeur

Anna Elżbieta Fotyga (Prononciation du titre dans sa version originale Écouter), née Kawecka le à Lębork, est une femme d'État polonaise, membre de Droit et justice (PiS). Elle est ministre des Affaires étrangères entre et , et chef de la chancellerie du président de la République de à .

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

En 1981, alors qu'elle est diplômée en commerce international de l'université de Gdańsk, elle est recrutée par le département des Affaires internationales du syndicat Solidarność. Elle doit quitter ce poste au bout de quelques semaines, du fait de la proclamation de la loi martiale.

Elle enseigne alors l'anglais et le russe au cours des années 1980. Entre 1987 et 1989, elle siège au conseil d'administration de la société Modem. Cette même année 1989, elle retrouve ses responsabilités au sein de Solidarność et devient alors une proche collaboratrice de Lech Kaczyński, vice-président du syndicat.

Vie professionnelle sous la IIIe République[modifier | modifier le code]

Elle travaille pour la maison d'édition Przekaz au début des années 1990. Elle devient ensuite experte auprès de l'Organisation internationale du travail (OIT), puis conseillère à la Banque mondiale. Elle est désignée vice-présidente du conseil d'administration de la sécurité sociale polonaise en 1998, ainsi que conseillère du président de l'autorité de contrôle des assurances de santé pour les questions d'intégration européenne en 1999.

Conseillère du gouvernement et élue locale[modifier | modifier le code]

Elle est choisie en 2000 par le président du Conseil des ministres conservateur Jerzy Buzek comme nouvelle conseillère pour les affaires internationales, puis elle est nommée directrice du département des Affaires étrangères de la chancellerie du président du Conseil des ministres l'année suivante. Toutefois, Buzek est défait aux élections de 2001, et son successeur social-démocrate ne la reconduit pas.

Le , Anna Fotyga est nommée adjointe au maire de Gdańsk, le libéral Paweł Adamowicz, chargée de la Politique économique et des Fonds européens. Elle remet sa démission dès le , accusant le maire et son entourage de népotisme et corruption.

Députée européenne[modifier | modifier le code]

Pour les [[Élections européennes de 2004 en Pologne|élections européennes du ]], elle est investie tête de liste du parti conservateur et eurosceptique Droit et justice dans la circonscription de Gdańsk. PiS y obtient un des deux mandats à pourvoir, qu'elle remporte avec 25 994 votes préférentiels. Elle siège alors au groupe de l'Union pour l'Europe des nations (UEN) et à la commission des Affaires étrangères.

Ministre des Affaires étrangères[modifier | modifier le code]

À la suite de la victoire relative de PiS aux élections parlementaires de , elle est choisie le pour occuper un poste de secrétaire d'État au sein du ministère des Affaires étrangères, sous la direction de Stefan Meller. En conséquence, elle démissionne du Parlement européen, où elle est remplacée par Hanna Foltyn-Kubicka.

Le , Anna Fotyga est nommée ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement de coalition du conservateur Kazimierz Marcinkiewicz. Elle prend ainsi la suite de Meller, démissionnaire après le remaniement ministériel du 5 mai qui voit l'entrée d'eurosceptiques notoires dans l'exécutif. Elle est alors la première femme à occuper la direction de la diplomatie polonaise.

Elle est reconduite le dans le gouvernement de coalition du conservateur Jarosław Kaczyński, président de PiS. Au mois de septembre, le président de la République Lech Kaczyński la nomme membre du conseil de sécurité nationale (RBN).

De la chancellerie présidentielle à la Diète[modifier | modifier le code]

Le président de la République Lech Kaczyński et Anna Fotyga rencontrent l'OPZZ le .

Du fait de l'instabilité parlementaire, les [[Élections parlementaires polonaises de 2007|élections parlementaires anticipées du ]] sont convoquées, auxquelles elle ne postule pas. Du fait d'un changement de majorité, elle quitte son ministère le au profit de son ancien collègue Radosław Sikorski. Le , elle est désignée chef de la chancellerie du président de la République, après huit mois d'intérim de Robert Draba.

Elle renonce cependant à cette fonction au bout de neuf mois, le . Elle retrouve alors son milieu professionnel. Entre 2009 et 2010, elle conduit par exemple la mission de l'OIT à Tbilissi.

Pour les élections législatives du 9 octobre 2011, elle est investie tête de liste de Pis dans la circonscription de Gdańsk. Avec 24 662 suffrages de préférence, elle est la mieux élue des candidats de Droit et justice et de la circonscription.

Retour au Parlement européen[modifier | modifier le code]

Elle se présente aux élections européennes du 25 mai 2014, une fois encore comme tête de liste Pis à Gdańsk. Le jour de l'élection, elle remporte 56 677 voix préférentielles, ce qui assure son retour au Parlement européen. Membre du groupe des Conservateurs et réformistes européens (ECR), elle siège de nouveau à la commission des Affaires étrangères.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]