Gouvernement Morawiecki II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gouvernement Morawiecki II
(pl) Drugi rząd Mateusza Morawieckiego

IIIe République de Pologne

Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie de famille du gouvernement Morawiecki II le .
Président de la République Andrzej Duda
Président du Conseil des ministres Mateusz Morawiecki
Élection 13 octobre 2019
Législature IXe
Formation
Durée 3 ans et 12 jours
Composition initiale
Coalition PiS-Alliance-SP (2019-21)
PiS-SP (2021)
Ministres 22
Femmes 3
Hommes 19
Moyenne d'âge 50 ans et 8 mois
Représentation
Diète (2019-21)
235  /  460
Diète (2021)
228  /  460
Sénat
47  /  100
Drapeau de la Pologne

Le gouvernement Morawiecki II (en polonais : Drugi rząd Mateusza Morawieckiego) est le gouvernement de la république de Pologne depuis le , sous la IXe législature de la Diète et la Xe législature du Sénat.

Il est dirigé par le conservateur Mateusz Morawiecki, dont la coalition remporte une nouvelle fois les élections parlementaires avec la majorité absolue à la Diète et la majorité relative au Sénat. Il succède au gouvernement Morawiecki I.

Historique du mandat[modifier | modifier le code]

Dirigé par le président du Conseil des ministres conservateur sortant Mateusz Morawiecki, ce gouvernement est constitué et soutenu par Droit et justice (PiS), l'Alliance (Porozumiene) et Pologne solidaire (SP). Ensemble, ils disposent de 235 députés sur 460, soit 51,1 % des sièges de la Diète, et de 48 sénateurs sur 100.

Il est formé à la suite des élections parlementaires du 13 octobre 2019.

Il succède donc au gouvernement Morawiecki I, constitué et soutenu par une coalition identique.

Au cours du scrutin, la coalition informelle de la Droite unie (ZP) — formée autour de PiS — assure sa reconduction au pouvoir avec le meilleur résultat pour une force politique depuis 1989. Le retour des partis de centre gauche et d'extrême droite à la Diète l'empêche cependant de progresser en nombre de sièges.

Formation[modifier | modifier le code]

À l'issue d'une réunion de plusieurs heures le , les directions de PiS, Porozumiene et SP se mettent d'accord sur la structure du futur gouvernement. Les trois partis approuvent de recommander Mateusz Morawiecki comme chef du gouvernement au président de la République Andrzej Duda[1].

Le , Mateusz Morawiecki présente l'organigramme et les membres de sa nouvelle équipe au comité politique de Droit et justice. Il annonce ainsi la création des ministères des Actifs de l'État et du Climat, la fusion du ministère du Développement avec celui des Entreprises, la disparition du ministère de l'Énergie et l'institution d'un ministre des Affaires européennes rattaché à sa chancellerie. Le cabinet est marqué la reconduction de la majorité des ministres sortants, à l'exception du ministre des Investissements Jerzy Kwieciński, pourtant bien perçu dans le pays et à l'étranger. Aucun candidat n'est proposé au ministère des Sports. Le président de PiS Jarosław Kaczyński explique que « il s'agira en grande partie d'un gouvernement de continuité »[2],[3],[4]. La composition du cabinet montre un renforcement des « modérés » de la droite au pouvoir, dont est issu le président du Conseil, et un affaiblissement des « radicaux », emmenés par le ministre de la Justice Zbigniew Ziobro. Cette stratégie est principalement destinée à séduire l'électorat centriste dans l'optique de l'élection présidentielle de 2020[5].

Morawiecki présente le sa démission au président Duda, à l'occasion de l'ouverture de la nouvelle législature. Il se voit charger deux jours plus tard de former un nouveau gouvernement. Bien que la Constitution lui accorde un délai de 14 jours pour remplir sa mission, il présente dès le son équipe de 22 ministres, qui est assermentée par le chef de l'État. Comme dans la liste présentée une semaine plus tôt à PiS, le ministère des Sports reste sans titulaire en raison de la récente élection du ministre sortant Witold Bańka à la présidence de l'Agence mondiale antidopage ; le président du Conseil en assume donc lui-même la direction en attendant d'en désigner un titulaire[6],[7].

Le , après avoir tenu son discours de politique générale, Morawiecki sollicite la confiance de la Diète, qu'il obtient par 237 voix pour et 214 contre, avec trois abstentions[8]. En sus du soutien des 235 députés de sa majorité, il reçoit le vote favorable de deux parlementaires de la Coalition civique (KO), qui affirment pourtant avoir émis un vote défavorable, tandis que les abstentions proviennent de la KO, de la Coalition polonaise (KP) et de la minorité allemande[9].

Évolution[modifier | modifier le code]

Jarosław Kaczyński annonce au début du mois d' sa volonté que soit orchestré un remaniement ministériel au cours des deux prochains mois, afin notamment de réduire le nombre de ministères[10]. Cette évolution s'accompagnerait d'une réduction de la place accordée à Alliance et Pologne solidaire, qui réagissent le en refusant de voter une proposition de loi sur la protection des droits des animaux, ce que certains dirigeants de Droit et justice qualifient de rupture de la coalition au pouvoir[11].

Les trois partis du gouvernement entreprennent alors une semaine de négociations, qui se solde par la confirmation de leur partenariat et la décision de faire entrer Jarosław Kaczyński — promoteur de la loi sur les animaux — au sein de l'exécutif, en qualité de vice-président du Conseil des ministres. Il aura notamment pour rôle de superviser les questions régaliennes, lui permettant de neutraliser le ministre de la Justice, Zbigniew Ziobro, qui cherche à reprendre la main sur PiS et la droite polonaise en devenant le successeur de Jarosław Kaczyński, alors que ce dernier semble avoir porté son choix sur Mateusz Morawiecki[12]. La cérémonie d'assermentation, initialement programmée le , est reportée après que le nouveau ministre de l'Éducation, Przemysław Czarnek, a été testé positif à la Covid-19[13]. Les nouveaux ministres prêtent finalement serment le , le nombre de départements ministériels étant à cette occasion réduit à 15[14].

À la suite de la démission de Jarosław Gowin, un nouveau remaniement est orchestré le . À cette occasion, l'ex-ministre de l'Environnement Henryk Kowalczyk, brièvement suspendu de PiS l'année précédente en raison d'un conflit avec Jarosław Kaczyński, devient vice-président du Conseil et ministre de l'Agriculture. Son prédécesseur, Grzegorz Puda, qui avait dû faire face à des manifestations d'exploitants agricoles au sujet de la peste porcine africaine, devient ministre des Fonds européens. L'économiste spécialiste des énergies renouvelables Anna Moskwa est nommée ministre du Climat, devenant l'une des deux seules femmes ministres[15].

Composition[modifier | modifier le code]

Initiale (15 novembre 2019)[modifier | modifier le code]

Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.

Poste Titulaire Parti
Président du Conseil des ministres Mateusz Morawiecki PiS
Vice-président du Conseil des ministres
Ministre de la Culture et du Patrimoine national
Piotr Gliński PiS
Vice-président du Conseil des ministres
Ministre des Actifs de l'État
Jacek Sasin PiS
Vice-président du Conseil des ministres Jarosław Gowin (jusqu'au 08/04/2020)
Jadwiga Emilewicz
Alliance
Ministre des Infrastructures Andrzej Adamczyk PiS
Ministre de l'Agriculture et du Développement rural Jan Krzysztof Ardanowski PiS
Ministre de la Défense nationale Mariusz Błaszczak PiS
Ministre de l'Intérieur et de l'Administration
Coordonnateur des services secrets
Mariusz Kamiński PiS
Ministre des Affaires étrangères Jacek Czaputowicz PiS
Ministre du Développement Jadwiga Emilewicz Alliance
Ministre de l'Économie maritime et des Voies navigables Marek Gróbarczyk PiS
Ministre du Climat Michał Kurtyka Sans
Ministre des Finances Tadeusz Kościński Sans
Ministre de la Famille, du Travail et de la Politique sociale Marlena Maląg PiS
Ministre de la Santé Łukasz Szumowski Sans
Ministre des Fonds européens et de la Politique régionale Małgorzata Jarosińska-Jedynak Sans
Ministre du Numérique Marek Zagórski PiS
Ministre de l'Éducation nationale Dariusz Piontkowski PiS
Ministre de la Justice
Procureur général
Zbigniew Ziobro SP
Ministre des Sports Mateusz Morawiecki (jusqu'au 05/12/2019) PiS
Danuta Dmowska Sans
Ministre de la Science et de l'Enseignement supérieur Jarosław Gowin (jusqu'au 08/04/2020)
Wojciech Murdzek
Alliance
Ministre sans portefeuille
Ministre de l'Environnement (04/03/2020)
Michał Woś Sans
Ministre sans portefeuille
Responsable des Affaires européennes
Ministre pour les Affaires de l'Union européenne (04/03/2020)
Konrad Szymański PiS
Ministre sans portefeuille
Directeur de la chancellerie du président du Conseil des ministres
Michał Dworczyk PiS
Ministre sans portefeuille
Président du comité permanent du gouvernement
Secrétaire du conseil des ministres
Łukasz Schreiber PiS

Remaniement du 26 août 2020[modifier | modifier le code]

Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.

Poste Titulaire Parti
Président du Conseil des ministres Mateusz Morawiecki PiS
Vice-président du Conseil des ministres
Ministre de la Culture et du Patrimoine national
Piotr Gliński PiS
Vice-président du Conseil des ministres
Ministre des Actifs de l'État
Jacek Sasin PiS
Vice-président du Conseil des ministres
Ministre du Développement
Jadwiga Emilewicz Alliance
Ministre des Infrastructures Andrzej Adamczyk PiS
Ministre de l'Agriculture et du Développement rural Jan Krzysztof Ardanowski PiS
Ministre de la Défense nationale Mariusz Błaszczak PiS
Ministre de l'Intérieur et de l'Administration
Coordonnateur des services secrets
Mariusz Kamiński PiS
Ministre des Affaires étrangères Zbigniew Rau PiS
Ministre de l'Économie maritime et des Voies navigables Marek Gróbarczyk PiS
Ministre du Climat Michał Kurtyka Sans
Ministre des Finances Tadeusz Kościński Sans
Ministre de la Famille, du Travail et de la Politique sociale Marlena Maląg PiS
Ministre de la Santé Adam Niedzielski Sans
Ministre des Fonds européens et de la Politique régionale Małgorzata Jarosińska-Jedynak Sans
Ministre du Numérique Marek Zagórski PiS
Ministre de l'Éducation nationale Dariusz Piontkowski PiS
Ministre de la Justice
Procureur général
Zbigniew Ziobro SP
Ministre des Sports Danuta Dmowska Sans
Ministre de la Science et de l'Enseignement supérieur Wojciech Murdzek Alliance
Ministre de l'Environnement Michał Woś Sans
Ministre pour les Affaires de l'Union européenne Konrad Szymański PiS
Ministre sans portefeuille
Directeur de la chancellerie du président du Conseil des ministres
Michał Dworczyk PiS
Ministre sans portefeuille
Président du comité permanent du gouvernement
Secrétaire du conseil des ministres
Łukasz Schreiber PiS

Remaniement du 6 octobre 2020[modifier | modifier le code]

Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.

Poste Titulaire Parti
Président du Conseil des ministres Mateusz Morawiecki PiS
Vice-président du Conseil des ministres Jarosław Kaczyński PiS
Vice-président du Conseil des ministres
Ministre des Actifs de l'État
Jacek Sasin PiS
Vice-président du Conseil des ministres
Ministre de la Culture, du Patrimoine national et des Sports
Piotr Gliński PiS
Vice-président du Conseil des ministres
Ministre du Développement, du Travail et de la Technologie
Jarosław Gowin (jusqu'au 11/08/2021) Alliance
Ministre de l'Agriculture et du Développement rural Grzegorz Puda PiS
Ministre de la Défense nationale Mariusz Błaszczak PiS
Ministre des Infrastructures Andrzej Adamczyk PiS
Ministre de l'Intérieur et de l'Administration
Coordonnateur des services secrets
Mariusz Kamiński PiS
Ministre des Affaires étrangères Zbigniew Rau PiS
Ministre de la Science et de l'Enseignement supérieur Wojciech Murdzek (jusqu'au 19/10/2020) Alliance
Ministre du Climat et de l'Environnement Michał Kurtyka Sans
Ministre des Finances, des Fonds européens et de la Politique régionale Tadeusz Kościński Sans
Ministre de la Famille et de la Politique sociale Marlena Maląg PiS
Ministre de la Santé Adam Niedzielski Sans
Ministre de l'Éducation nationale Dariusz Piontkowski (jusqu'au 19/10/2020) PiS
Ministre de la Justice
Procureur général
Zbigniew Ziobro SP
Ministre pour les Affaires de l'Union européenne Konrad Szymański PiS
Ministre sans portefeuille
Directeur de la chancellerie du président du Conseil des ministres
Michał Dworczyk PiS
Ministre sans portefeuille
Président du comité permanent du gouvernement
Secrétaire du conseil des ministres
Łukasz Schreiber PiS
Ministre sans portefeuille Michał Cieślak Alliance/PR
Ministre sans portefeuille Michał Wójcik SP
Ministre de l'Éducation nationale
Ministre de la Science et de l'Enseignement supérieur
Ministre de l'Éducation et de la Science (01/01/2021)
Przemysław Czarnek (à partir du 19/10/2020) PiS

Remaniement du 26 octobre 2021[modifier | modifier le code]

Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.

Poste Titulaire Parti
Président du Conseil des ministres Mateusz Morawiecki PiS
Vice-président du Conseil des ministres Jarosław Kaczyński (jusqu'au 19/06/2022)
Mariusz Błaszczak (à partir du 22/06/2022)
PiS
Vice-président du Conseil des ministres
Ministre des Actifs de l'État
Jacek Sasin PiS
Vice-président du Conseil des ministres
Ministre de la Culture et du Patrimoine national
Piotr Gliński PiS
Vice-président du Conseil des ministres
Ministre de l'Agriculture et du Développement rural
Henryk Kowalczyk PiS
Ministre de la Défense nationale Mariusz Błaszczak PiS
Ministre des Infrastructures Andrzej Adamczyk PiS
Ministre de l'Intérieur et de l'Administration
Coordonnateur des services secrets
Mariusz Kamiński PiS
Ministre des Affaires étrangères Zbigniew Rau PiS
Ministre du Climat et de l'Environnement Anna Moskwa Sans
Ministre des Finances Tadeusz Kościński (jusqu'au 07/02/2022) Sans
Mateusz Morawiecki (intérim) PiS
Magdalena Rzeczkowska (à partir du 26/04/2022) Sans
Ministre des Fonds européens et de la Politique régionale Grzegorz Puda PiS
Ministre de la Famille et de la Politique sociale Marlena Maląg PiS
Ministre du Développement et de la Technologie Piotr Nowak (jusqu'au 07/04/2022) Sans
Waldemar Buda (à partir du 08/04/2022) PiS
Ministre de la Santé Adam Niedzielski Sans
Ministre de l'Éducation et de la Science Przemysław Czarnek PiS
Ministre de la Justice
Procureur général
Zbigniew Ziobro SP
Ministre des Sports et du Tourisme Kamil Bortniczuk PR
Ministre pour les Affaires de l'Union européenne Konrad Szymański PiS
Ministre sans portefeuille
Directeur de la chancellerie du président du Conseil des ministres
Michał Dworczyk PiS
Ministre sans portefeuille
Président du comité permanent du gouvernement
Secrétaire du conseil des ministres
Łukasz Schreiber PiS
Ministre sans portefeuille Michał Cieślak (jusqu'au 15/06/2022)
Włodzimierz Tomaszewski (à partir du 17/06/2022)
PR
Ministre sans portefeuille Michał Wójcik SP
Ministre sans portefeuille Zbigniew Hoffmann (à partir du 22/06/2022) PiS
Ministre sans portefeuille Agnieszka Ścigaj (à partir du 22/06/2022) Sans

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pl) « Zjednoczona Prawica uzgodniła strukturę nowego rządu », Rzeczpospolita,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. « Pologne: le parti conservateur au pouvoir annonce un gouvernement de "continuité" », RTL,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. (pl) « Nowy rząd Mateusza Morawieckiego. Premier ogłosił skład », TVN24,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. (en) « PM Morawiecki’s new govt: continuity and change », Telewizja Polska,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. Jakub Iwaniuk, « En Pologne, l’opposition conquiert le Sénat et freine la « révolution conservatrice » du PiS », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. (en) « Analysis: Mateusz Morawiecki, the new old PM », Telewizja Polska,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. (en) « PM Morawiecki’s new government appointed by President », Telewizja Polska,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. (en) « Our goal is Polish prosperity state: PM », Telewizja Polska,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. (en) « New government receives vote of confidence », Telewizja Polska,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. « Pologne : Jaroslaw Kaczynski annonce un remaniement du gouvernement », Radio-télévision belge de la Communauté française,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. « La Pologne va-t-elle perdre son gouvernement à cause d'un projet de loi sur les animaux », Le Huff Post,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  12. « Pologne : Jaroslaw Kaczynski sort renforcé de la crise politique », Les Échos,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  13. « Pologne : un nouveau gouvernement pour surmonter la crise de la coalition », Les Échos,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. (en) « New government sworn in », Telewizja Polska,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. (en) « PiS government reshuffle », Euractiv,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]