Elżbieta Jakubiak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Elżbieta Jakubiak
Elżbietą Jakubiak, en 2006.
Elżbietą Jakubiak, en 2006.
Fonctions
Ministre polonaise des Sports
et du Tourisme

3 mois et 24 jours
Président du Conseil Jarosław Kaczyński
Gouvernement Kaczyński
Prédécesseur Tomasz Lipiec
Successeur Mirosław Drzewiecki
5e chef de cabinet
du président de la République

1 an et 7 mois
Président Lech Kaczyński
Prédécesseur Waldemar Dubaniowski
Successeur Maciej Łopiński
Biographie
Nom de naissance Elżbieta Renata Dąbrowska
Date de naissance (50 ans)
Lieu de naissance Zatory (Pologne)
Parti politique PiS (2007-2010)
PjN (2010-2013)
PR (depuis 2013)
Diplômé de École d'éducation spéciale
de Varsovie
Profession Fonctionnaire

Elżbieta Renata Jakubiak, née Dąbrowska le dans le village de Zatory, est une femme politique polonaise, fondatrice de La Pologne est le plus important (PjN), ancienne ministre des Sports, en 2007, et chef de cabinet du président de la République, Lech Kaczyński, entre 2005 et 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1991, elle sort diplômée de l'école d'éducation spéciale de Varsovie, un an après avoir commencé à travailler au sein de la société sociale d'éducation (STO). Elle en démissionne en 1992, lorsqu'elle intègre la chancellerie de la Diète polonaise, où elle a été secrétaire de divers vice-présidents de l'assemblée, puis devient six ans plus tard directrice de cabinet du directeur général du Bureau des anciens combattants (USKOR).

Une proche de Lech Kaczyński[modifier | modifier le code]

Lorsque Lech Kaczyński est élu maire de Varsovie en 2002, il la choisit comme directrice de cabinet. Celui-ci remporte, trois ans plus tard, l'élection présidentielle contre le libéral Donald Tusk, et fait d'Elżbietą Jakubiak sa chef de cabinet à la présidence de la République dès sa prise de fonction, le , avec rang de secrétaire d'État.

Ministre, puis députée[modifier | modifier le code]

Le , elle est nommée ministre des Sports et du Tourisme, deux semaines après la démission de Tomasz Lipiec, dans le gouvernement minoritaire de droite de Jarosław Kaczyński, frère jumeau du chef de l'État. Elle se présente ensuite aux élections législatives anticipées du 21 octobre sous les couleurs du parti Droit et justice (PiS), dont elle n'est pas encore membre, dans la circonscription de Siedlce. Avec un total de 33 509 voix de préférence, elle est la députée la mieux élue de sa circonscription.

Elle quitte le gouvernement le , du fait d'un changement de majorité. Elle rejoint ensuite le PiS, et se présente aux élections européennes du 7 juin 2009 dans la circonscription de Varsovie, mais sans succès.

Le départ du PiS[modifier | modifier le code]

Suspendue de ses droits de militante au sein de Droit et justice par le président du parti, Jarosław Kaczyński, le , elle est exclue de la formation environ deux mois plus tard, le , au même titre que Joanna Kluzik-Rostkowska, députée et ancienne ministre, pour « acte préjudiciable au PiS ». Quelques jours plus tard, aux côtés d'autres députés et députés européens du PiS, elles créent La Pologne est le plus important (PjN), plus libérale que leur ancienne formation, dont le congrès fondateur se tient le . Trois ans plus tard, PjN disparaît en fusionnant avec La Pologne ensemble (PR).

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle est mariée et mère de trois enfants : les jumeaux Joan et Tomasz, et Zuzanna.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]