Xavier Fontanet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fontanet.
Xavier Fontanet
Defaut.svg
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Famille
Autres informations
Distinctions
Manager de l'année ()
Prix Renaissance de l'économie (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Xavier Fontanet, né le à Malestroit, est un chef d'entreprise français.

Il dirige de 1991 à 2010 le groupe Essilor, qui connaît sous sa direction une croissance sans précédent.

Depuis 2012, il est professeur associé de stratégie à HEC, chroniqueur aux Échos et auteur de plusieurs essais où il partage son expérience et sa passion de l'entreprise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Il est l'un des cinq enfants de Joseph Fontanet, ministre et secrétaire général du Mouvement républicain populaire, assassiné en 1980 à Paris.

Marié, il est père de trois filles.

Formation[modifier | modifier le code]

Après des études au lycée Saint-Louis-de-Gonzague et une classe préparatoire au lycée privé Sainte-Geneviève, il intègre l'École nationale des ponts et chaussées, dont il est diplômé en 1971.

Son diplôme d'ingénieur obtenu, il suit un Master of Science in Management au MIT à Boston (1971-1973).

Carrière[modifier | modifier le code]

1974-1981 : BCG[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière au Boston Consulting Group (1974-1981), qu'il rejoint après une rencontre décisive avec Bruce Henderson, son fondateur.

Cette expérience de consultant au BCG lui fournit les concepts théoriques qu'il utilisera comme directeur général pour faire grandir les entreprises qu'il dirigera[1]. Il souligne notamment l'importance essentielle de la part de marché pour la stratégie d'une entreprise, importance qui a été notamment mise en avant dans la matrice BCG.

1981-1991 : Premières expériences de direction générale[modifier | modifier le code]

Annette Roux le recrute comme directeur général de Bénéteau (1981-1986), qui devient sous sa houlette n°1 mondial des constructeurs de voiliers.

En 1986, il quitte l'industrie pour les services et devient directeur central de la restauration et directeur général d'Eurest à la Compagnie des wagons-lits (1986-1991).

1991-2010 : Essilor[modifier | modifier le code]

En 1991, il est nommé directeur général du groupe Essilor, puis président-directeur général de 1996 à 2010. Il dirige le groupe pendant vingt ans, en faisant équipe avec Philippe Alfroid, directeur financier (1991-1996) puis directeur général délégué (1996-2009)[2],[3].

Appliquant les principes du Boston Consulting Group à son arrivée à la tête du groupe, il le recentre sur les verres et vend les activités de montures, de verres de contact et d'implants intraoculaires, soit près du tiers du chiffre d'affaires[2].

Sous sa direction, le groupe connaît une croissance sans précédent.

C'est Hubert Sagnières qui prend sa succession à la direction générale du groupe en 2010. Xavier Fontanet conserve la présidence du conseil d'administration pour faciliter le passage de témoin jusqu'en 2012, date à laquelle il la quitte au profit du même, qui cumule alors les deux fonctions.

Depuis 2010[modifier | modifier le code]

Il est professeur affilié de stratégie à HEC depuis 2012[4]. A partir du cours qu'il enseigne, il a décliné une application et un e-book intitulés Les 12 clés de la stratégie[5].

Il tient une chronique hebdomadaire dans Les Échos[1].

Essayiste[modifier | modifier le code]

En octobre 2010, il publie Si on faisait confiance aux entrepreneurs - L'entreprise française et la mondialisation (Les Belles Lettres), synthèse de son expérience de dirigeant, et ouvre un blog sur le même thème. Le livre rencontre un succès l'amenant à être réédité huit fois[1], et à être traduit en anglais et en chinois[6].

En 2014, dans Pourquoi pas nous ? (Les Belles Lettres - Fayard), il tente d'analyser les raisons du déclin économique de la France. Il avance comme raison essentielle l'hypertrophie du secteur public et l'hyperfiscalité française : « La part de la sphère publique est aujourd'hui de 57 % du PIB, un record du monde, alors qu'elle était de 27 % en 1973[7]. » Pour sortir de ce déclin, il propose de réfléchir sur les solutions adoptées par l'Allemagne, la Nouvelle-Zélande et le Canada[8].

En 2016, il publie Que chacun s'y mette ! (Odile Jacob), recueil des réflexions partagées dans ses chroniques dans la presse. Il explique être « de ceux qui ont connu une mondialisation heureuse », en explique les rouages et détaille avec optimisme les efforts qui lui semblent nécessaires pour que la France redevienne un pays attractif et stimulant, et que les Français y trouvent à s'épanouir[9].

Mandats et engagements[modifier | modifier le code]

Il contribue en 2006 à la Commission Pébereau et en 2007 à la Commission Attali.

De 2003 à 2007, il est administrateur du Comité éthique du MEDEF.

Mandats d'administrateur[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c http://www.lefigaro.fr/societes/2016/02/15/20005-20160215ARTFIG00269-xavier-fontanet-l-hyperactif-entreprenant.php
  2. a et b http://www.lepoint.fr/economie/les-surprenantes-confidences-de-m-essilor-29-03-2012-1700005_28.php
  3. https://www.essilor.com/essilor-content/uploads/2016/10/Biographie-Philippe-Alfroid.pdf
  4. http://www.hec.fr/Faculte-Recherche/Membres-de-la-faculte/FONTANET-Xavier
  5. http://www.dirigeant.fr/011-933-Les-12-Cles-de-la-Strategie-de-Xavier-Fontanet-livrees-aux-cadres-du-CJD-International.html
  6. https://www.lesbelleslettres.com/livre/2738-si-on-faisait-confiance-aux-entrepreneurs
  7. Comment traiter pour de bon l'interminable mal français, lesechos.fr, 12 septembre 2014
  8. Les 3 modèles qui devraient inspirer la France pour redresser l'économie, Vincent Beaufils, challenges.fr, 8 septembre 2014
  9. https://www.odilejacob.fr/catalogue/sciences-humaines/economie-et-finance/que-chacun-sy-mette-_9782738134844.php
  10. a, b, c et d https://www.bloomberg.com/research/stocks/people/person.asp?personId=433124&privcapId=433057
  11. https://www.professionsfinancieres.com/conseil_administration
  12. http://www.fondation-carrefour.org/fr/content/le-conseil-dadministration
  13. https://www.lesechos.fr/23/05/2011/LesEchos/20938-162-ECH_le-fonds-strategique-d-investissement-en-quete-d-un-nouvel-administrateur-independant.htm
  14. http://www.fr.emb-japan.go.jp/actualite/2012/remise_decoration_automne2012_2.html
  15. « Cercle Renaissance économie », sur cerclerenaissance.info.

Liens externes[modifier | modifier le code]