Lancôme (cosmétique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lancôme.
Lancôme
Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de Lancôme

Création 1935
Fondateurs Armand Petitjean
Slogan Croire à la beauté (Believe in beauty)
Siège social Drapeau de France Paris (France)
Activité Parfums et produits cosmétiques
Société mère L'Oreal
Site web www.lancome.com

Lancôme est une maison de cosmétiques et de produits de luxe créée le par Armand Petitjean, parfumeur à Paris. Le nom est choisi pour sa sonorité « bien française » (comme Vendôme ou Brantôme).

Historique[modifier | modifier le code]

Armand Petitjean parle de la création de Lancôme en ces termes[1] : « J'avais eu l'occasion de constater que les Français comptaient de moins en moins dans le domaine des produits de beauté. Deux sociétés américaines avaient pris le contrôle du marché mondial. Je pensais qu'il fallait qu'une maison française se mette sur les rangs. »

À la mort de François Coty pour lequel il travaillait, Armand Petitjean quitte la maison Coty avec l'objectif de créer sa propre marque de parfums et cosmétiques. Dans sa propriété des Vallières à Ville-d'Avray, il mobilise une petite équipe : les frères d'Ornano pour l'aspect commercial, Georges Delhomme, créateur des flacons, Pierre Vélon, chimiste, et Edouard Breckenridge, juriste.

Le logo de Lancôme en 1935 avec la rose, l'angelot et la fleur de lotus.

La dénomination Lancôme vient de Lancosme, château situé dans l'Indre[2]. Armand Petitjean choisit comme emblèmes la rose (pour le parfum), l'angelot (pour le maquillage) et la fleur de lotus (pour le soin).

La marque est lancée avec la création de cinq parfums présentés au cours de l'Exposition universelle de 1935 à Bruxelles : Tropiques, Tendres Nuits, Kypre, Bocages et Conquête.

L'usine est installée à Courbevoie et la boutique, elle, ouvre au 29 rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris.

En 1942, Armand Petitjean installe l'école Lancôme au 9 boulevard des Italiens dans le 2e arrondissement de Paris. Elle est destinée à former les techiciennes dont la mission consiste à conquérir de nouveaux marchés dans le monde entier.

Lors de l'Exposition universelle de 1958 à Bruxelles, Lancôme reçoit une médaille d'or et un diplôme d'honneur.

En 1961, Armand Petitjean cède la direction de la société à son fils Armand-Marcel Petitjean, qui la revend à L'Oréal, en 1964. Depuis cette date, Lancôme fait partie du groupe L'Oréal au sein de sa division dédiée aux parfums et cosmétiques en distribution sélective.

Sites[modifier | modifier le code]

Lancôme a d'abord installée son usine avenue Marceau à Courbevoie (Hauts-de-Seine) et sa première boutique au 29 rue du Faubourg Saint-Honoré dans le 8e arrondissement de Paris.

La boutique de la rue du Faubourg Saint-Honoré est devenue par la suite l'Institut Lancôme, lieu de soins.

Au début des années cinquante, le site de Courbevoie devenant trop petit, Armand Petitjean choisit Chevilly-Larue pour établir les nouveaux locaux de Lancôme. La première pierre est posée au début de 1957 et il faut attendre le 20 juin 1962 pour l'inauguration du "petit Versailles de la parfumerie" en présence de la Garde Républicaine, de personnalités politiques et parisiennes et pas moins de 1500 invités. Les bâtiments sont alors entourés d'une immense roseraie.

L'usine SICOS (pour Société Industrielle de COSmétiques) est inaugurée à Caudry (Nord) en 1970.

Partenariats[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Trophée Lancôme.

De 1970 à 2003, Lancôme est le partenaire d'un tournoi de golf, le Tournoi des Champions qui devient rapidement le Trophée Lancôme. Il se déroule tous les ans à l'automne au golf de Saint-Nom-la-Bretèche et devient l'une des plus prestigieuses manifestations sportives, tant d'un point de vue sportif que people.

Produits[modifier | modifier le code]

Parfums[modifier | modifier le code]

  • 1935 :
    • Bocages
    • Conquête
    • Kypre
    • Tendres Nuits
    • Tropiques
    • Cachet Bleu (eau de cologne)
    • Etiquette Noire (eau de cologne)
  • 1936 : Révolte (qui deviendra Cuir en 1939)
  • 1937 :
    • Peut-Etre
    • Gardénia
  • 1938 : Flèches
  • 1939 :
    • Chèvrefeuille
    • Cuir (nouveau nom de Révolte)
  • 1943 : La Vallée Bleue
  • 1945 : Lavandes
  • 1946 : Marrakech (flacon signé Marc Lalique)
  • 1947 :
    • Bel Automne
    • Joyeux Eté
  • 1950 : Magie
  • 1952 :
    • Trésor
    • Plaisir
    • Grâces du Printemps
  • 1957 :
    • Envol
    • Flèches D'Or
  • 1959 :
    • Spoutnik
    • Fètes de l'Hiver
  • 1967 : Climat
  • 1968 : Balafre
  • 1969 : Ô de Lancôme
  • 1971 : Sikkim
  • 1974 : Balafre Vert
  • 1977 :
    • Arômes et Moi (collection)
    • Balafre Internationale
  • 1978 : Magie Noire
  • 1982 : Trophée Lancôme
  • 1985 : Sagamore
  • 1986 : Ô Intense
  • 1990 : Trésor (nouveau flacon)
  • 1995 : Poême
  • 1996 : Ô pour Homme
  • 1998 :
    • Chrysalide Now Or Never
    • Ô Oui !
    • Rouge**
  • 2000 :
    • Miracle
    • Aroma Tonic
    • Aroma Calm
  • 2001 :
    • Miracle Homme
    • Aroma Fit
  • 2003 :
    • Attraction
    • Connexion
    • Miracle Intense
    • Miracle L'Aquatonic
    • Aroma Source
    • Calypso
  • 2004 :
    • Attraction le Parfum
    • Miracle So Magic !
  • 2005 :
    • Hypnose
    • Climat (réédition)
    • Attraction Summer (édition limitée)
    • Sagamore (réédition)
    • Sikkim (réédition)
    • Trésor 15e anniversaire (édition limitée)
  • 2006 : Miracle Forever
  • 2007 : Hypnose Homme
  • 2008 : Magnifique
  • 2010 :
  • 2011 :
  • 2012 : La Vie est Belle
  • 2015 : La Nuit Trésor

En 2014, La vie est belle est le parfum pour femmes le plus vendu en France (5,3 % de part de marché) et détrône ainsi le parfum J'Adore de Dior (marque du groupe LVMH) jusqu'alors leader en France[3].

Soins[modifier | modifier le code]

  • 1936 : Nutrix
  • 1955 : Océane
  • 1965 : Absolue
  • 1972 : Hydrix
  • 1977 : Progrès
  • 1986 : Niosôme
  • 1989 : Noctosôme
  • 1992 : Rénergie
  • 1998 : Blanc Expert
  • 2009 : Génifique
  • 2011 : Visionnaire
  • 2012 : Absolue L'Extrait

Hydra-Zen, UV Expert, High-Résolution, Bienfait Multivital, Secret de Vie, Vitabolic, Re-Surface, Primordiale, Teint Visionnaire, Dreamtone

Maquillage[modifier | modifier le code]

  • 1938 : Rose de France (rouge à lèvres)
  • 1951 : gamme Orfèvreries (Clé de Coquette, Ménestrel et Longue Vue)
  • 1967 : Lancômatique (mascara)
  • 1984 : Hypnôse (mascara)

Communication[modifier | modifier le code]

Logos[modifier | modifier le code]

L'accent circonflexe[modifier | modifier le code]

L'accent circonflexe ^ est important pour la communication de la marque. Il a tout de suite été inclus à la dénomination de Lancôme en remplacement du s muet de Lancosme, nom du château dans l'Indre dont elle est originaire. L'objectif est de donner une connotation plus française et plus chic, comme Vendôme et Brantôme à l'époque.

Il est présent dans la dénomination de nombreux produits : Niosôme, Noctosôme, la ligne Sôleil, Hypnôse...

Pour les 20 ans de l'usine de la marque à Caudry (Nord), SICOS devient SICÔS[4].

La rose[modifier | modifier le code]

Passionné par les roses, Armand Petitjean possèdait sa propre roseraie. Il en fait le symbole de Lancôme en 1964.

La rose Lancôme existe réellement[5]. Elle a été réalisée par Georges Delbard en 1974 par l'association d'un rose magenta et d'un rose mauve. D'une rare intensité, cette rose à la robe fuchsia a des propriétés de robustesse et d'adaptation. Elle est cultivée dans le village de Malicorne (Allier). Sa production, limitée à quelques milliers de plantes par an, est aujourd'hui assurée par Arnaud Delbard, petit fils du créateur.

Égéries[modifier | modifier le code]

Les égéries connues de la marque sont :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Saga Lancôme, Prodimarques, janvier 1997
  2. La Maison Lancôme : l’œuvre d’un visionnaire, Paris Match, 12 avril 2015
  3. Les 10 parfums pour femmes les plus vendus en France en 2014, Challenges, 12 janvier 2015
  4. La french touch by Lancôme, Femmezine
  5. La rose Lancôme célèbre ses 40 ans , Le Journal des femmes, 10 janvier 2014

Lien externe[modifier | modifier le code]