Yves Saint Laurent Beauté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Yves Saint Laurent Beauté
logo de Yves Saint Laurent Beauté

Création 2000
Personnages clés Yves Saint Laurent
Pierre Bergé
Forme juridique Société par actions simplifiée (S.A.S)
Siège social Paris
Drapeau de France France
Activité Parfums et cosmétiques
Produits Parfums, soins et maquillage
Société mère L'Oréal

Yves Saint Laurent Beauté (ou YSL Beauté), à ne pas confondre avec les parfums Yves Saint Laurent, est une entreprise française, créée en 2000 pour regrouper les activités de couture, parfumerie et cosmétiques de Sanofi Beauté lors de la vente par le groupe pharmaceutique de sa filiale beauté. Aujourd'hui filiale de L'Oréal, elle commercialise sous licence les marques de parfums de luxe Yves Saint Laurent, Maison Martin Margiela, Viktor & Rolf, Cacharel et Diesel.

Appartenant auparavant au groupe Gucci, filiale de PPR , YSL Beauté regroupait les licences Yves Saint Laurent, Roger & Gallet, Van Cleef & Arpels, Oscar de la Renta, Fendi, Boucheron, Ermenegildo Zegna, Alexander McQueen et Stella McCartney.

Historique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Yves Saint Laurent (entreprise).
  • 1965 : le groupe américain Charles of the Ritz (en) acquiert la société Yves Saint Laurent, parfums et haute couture.
  • 1966 : construction du site industriel de Lassigny dans l'Oise.
  • 1972 : Charles of the Ritz cède à Yves Saint Laurent et Pierre Bergé l’activité haute couture de la marque, conservant la partie « cosmétique et parfum ».
  • 1975 : Roger & Gallet entre dans le giron du groupe Sanofi
  • 1976 : la licence Van Cleef & Arpels est confiée à Sanofi.
  • 1978 : l’activité cosmétiques de Yves Saint Laurent au sein de Charles of the Ritz lance sa première ligne de maquillage en Europe.
  • 1985 : la licence Fendi intègre le groupe Sanofi.
  • 1986 : Pierre Bergé, Yves Saint Laurent, et Carlo De Benedetti acquièrent le groupe Charles of the Ritz.
  • 1990 : la licence Oscar de la Renta intègre le groupe Sanofi Beauté.
  • 1992 : ouverture d'une extension de l'usine de Lassigny à l'occasion de l'introduction de la nouvelle ligne de soins Yves Saint Laurent.
  • 1993 : L'entreprise Yves Saint Laurent (parfums et couture) entre dans le giron du groupe Sanofi ; les résultats ne seront pas au rendez-vous[1] et peu après le retrait de la vente du parfum Yves Saint Laurent Champagne pour atteinte aux droits d'auteur[2], la maison se trouve rapidement à vendre[3].
  • 1999 : Sanofi Beauté est cédé au groupe Gucci, filiale de PPR (rebaptisé Kering depuis).
  • 2000 : création de YSL Beauté avec les marques Yves Saint Laurent Parfums, Roger & Gallet, Van Cleef & Arpels, Oscar de la Renta et Fendi.
  • 2003 : les licences Boucheron, Ermenegildo Zegna, Alexander McQueen et Stella McCartney intègrent YSL Beauté.
  • 17 juin 2008 : la commission européenne autorise le rachat de YSL Beauté par le groupe L'Oréal.
  • Fin 2009 : la licence Oscar de la Renta est reprise par la maison de couture homonyme.
  • 2011 :
    • la licence Boucheron est reprise par Interparfums.
    • la licence Ermenegildo Zegna est cédée au groupe américain Estée Lauder.
  • 2013 : à l'échéance du contrat, le 12 septembre, la licence Stella McCartney n'est pas renouvelée[4].

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Yves Saint laurent : Sanofi change de cap », Stratégie, sur lexpansion.lexpress.fr, L'Expansion, (consulté le 30 septembre 2013) : « cette acquisition à prix d'or n'a pas réussi à doper les résultats de la branche parfums-cosmétiques »
  2. Parfums: la justice prive Yves Saint Laurent de Champagne, Les Échos, 29 octobre 1993
  3. Béatrice Peyrani, « Valse autour de Saint Laurent », Économie, sur lexpansion.lexpress.fr, L'Expansion, (consulté le 30 septembre 2013)
  4. YSL Beauté (L'Oréal Luxe) et Stella McCartney décident de ne pas renouveler leur contrat de licence L'Oréal, 17 mai 2013