Vendée-Grand-Littoral

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Vendée-Grand-Littoral
Blason de Vendée-Grand-Littoral
Vendée-Grand-Littoral
Les dolmens de Savatole, au Bernard, caractéristiques du territoire, surnommé le « Carnac Vendéen ».
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Vendée
Forme Communauté de communes
Siège 35, impasse du Luthier
85440 Talmont-Saint-Hilaire
Communes 20
Président Maxence de Rugy (LR)
Date de création (3 ans)
Code SIREN 200071900
Démographie
Population 33 551 hab. (2016)
Densité 66 hab./km2
Géographie
Superficie 506,78 km2
Localisation
Localisation de Vendée-Grand-Littoral
La communauté de communes dans la Vendée.
Liens
Site web Site officiel de la communauté de communes
Fiche Banatic Données en ligne
Fiche INSEE Dossier complet en ligne

Vendée-Grand-Littoral[a], sous-titré « Talmont-Moutiers-Communauté », est une intercommunalité à fiscalité propre française située dans le département de la Vendée et la région des Pays de la Loire.

Créée le , elle résulte de la fusion de la communauté de communes du Pays-Moutierrois et de celle du Talmondais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de la loi du portant nouvelle organisation territoriale de la République (Notre), le Gouvernement élève à 15 000 habitants le seuil des intercommunalités à fiscalité propre dans le but d’obtenir des territoires plus cohérents, adaptés aux « bassins de vie » et dotés d’une capacité de mutualisation plus importante.

La communauté de communes du Pays-Moutierrois, dotée de 12 362 habitants au recensement de 2013, était contrainte à s’associer avec une communauté de communes voisine. En conséquence, le schéma départemental de coopération intercommunale de la Vendée, proposé par le préfet en , propose une fusion du Pays-Moutierrois avec le Talmondais[4].

La communauté de communes est créée par un arrêté préfectoral pris le , avec effet au [3]. Son nom, communauté de communes Moutierrois-Talmondais, est soumis à approbation puis validé entre en [5]. Cette dénomination provisoire pourrait être modifiée à la suite des premiers conseils communautaires de la nouvelle collectivité[6].

Par arrêté préfectoral du avec effet au , la communauté de communes change son nom en « Vendée-Grand-Littoral »[7].

Toponymie[modifier | modifier le code]

La dénomination de la communauté de communes, communauté de communes Moutierrois-Talmondais, est proposée par le préfet de la Vendée à défaut d’accord entre les élus communautaires des communautés de communes devant fusionner.

Sur proposition d’un cabinet d’études, le comité de pilotage adopte en la dénomination de Vendée-Grand-Littoral, Talmont-Moutiers-Communauté[8].

Territoire communautaire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Située au sud-ouest du département de la Vendée, dans un territoire marqué du point de vue paysager par le Bas-Bocage et par le Marais poitevin, l'intercommunalité Vendée-Grand-Littoral regroupe 20 communes et s'étend sur une superficie de 504,6 km2[9].

Carte de l'intercommunalité cendée-Grand-Littoral au .

Composition[modifier | modifier le code]

Carte des densités de population (millésimée 2016) des communes de l'intercommunalité Vendée-Grand-Littoral. Composition en communes au [10].
Elle devrait comprend les vingt communes suivantes :
Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Talmont-Saint-Hilaire
(siège)
85288 Talmondais 90,48 7 657 (2017) 85
Angles 85004 33,42 2 816 (2017) 84
Avrillé 85010 25,55 1 420 (2017) 56
Le Bernard 85022 Bernardais 27,55 1 216 (2017) 44
La Boissière-des-Landes 85026 Boissierois 23,83 1 388 (2017) 58
Le Champ-Saint-Père 85050 Pérois 24,75 1 837 (2017) 74
Curzon 85077 Curzonnais 5,93 513 (2017) 87
Le Givre 85101 Givrais 12,49 508 (2017) 41
Grosbreuil 85103 Grosbreuillois 36,69 2 177 (2017) 59
Jard-sur-Mer 85114 Jardais 16,82 2 653 (2017) 158
La Jonchère 85116 Jonchérois 11,54 450 (2017) 39
Longeville-sur-Mer 85127 Longevillais 38,03 2 466 (2017) 65
Moutiers-les-Mauxfaits 85156 Moutierrois 9,25 2 128 (2017) 230
Poiroux 85179 Pérusiens 25,73 1 090 (2017) 42
Saint-Avaugourd-des-Landes 85200 Avaugourdais 20,87 1 067 (2017) 51
Saint-Benoist-sur-Mer 85201 Bénédictins 15,56 474 (2017) 30
Saint-Cyr-en-Talmondais 85206 13,93 379 (2017) 27
Saint-Hilaire-la-Forêt 85231 Saint-Hilairais 10,94 802 (2017) 73
Saint-Vincent-sur-Graon 85277 Graonnais 48,8 1 485 (2017) 30
Saint-Vincent-sur-Jard 85278 Vincentais 14,62 1 298 (2017) 89
Limites communales du territoire communautaire.

Instances administratives[modifier | modifier le code]

Dépendant administrativement de l’arrondissement des Sables-d’Olonne, les communes de l’intercommunalité appartiennent aux cantons de Mareuil-sur-Lay-Dissais et de Talmont-Saint-Hilaire depuis le .

Démographie[modifier | modifier le code]

Économie et infrastructures[modifier | modifier le code]

Compétences[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de Vendée-Grand-Littoral se confond avec celui de la communauté de communes du Talmondais[11], situé au 35, impasse du Luthier, à Talmont-Saint-Hilaire[12].

Conseil communautaire[modifier | modifier le code]

Selon l’arrêté préfectoral portant établissement du nombre et répartition des délégués du [13], le conseil communautaire comprend par commune :

Délégués de Vendée-Grand-Littoral
Nombre de
délégués
Communes
10 Talmont-Saint-Hilaire
3 Angles, Grosbreuil, Jard-sur-Mer et Longeville-sur-Mer
2 Le Champ-Saint-Père et Moutiers-les-Mauxfaits
1 Autres communes (13 sièges)
Conseil communautaire : 39 membres.

Présidence[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
En cours Maxence de Rugy[14] LR Maire de Talmont-Saint-Hilaire (depuis 2014)
Conseiller régional, élu dans la Vendée (depuis 2015)

Participation à d’autres groupements[modifier | modifier le code]

Régime fiscal et budget[modifier | modifier le code]

Régime fiscal[modifier | modifier le code]

Budget et fiscalité[modifier | modifier le code]

Projets et réalisations[modifier | modifier le code]

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

La communauté de communes se dote d’un logotype provisoire à compter du (présenté à la fin de l’été 2016).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Initialement connue sous le nom de communauté de communes Moutierrois-Talmondais, elle est officiellement désignée en tant que « CC Vendée Grand Littoral » (par la Base nationale sur l’intercommunalité[1]) et « EPCI de CC Moutierrois Talmondais » (par le Code officiel géographique[2]), tandis que l’arrêté préfectoral portant création de la structure lui prête le nom de « communauté de communes Moutierrois Talmondais »[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « CC Moutierrois-Talmondais », fiche signalétique de la Base nationale sur l’intercommunalité mise à jour le [lire en ligne].
  2. Code officiel géographique, « EPCI de CC Moutierrois-Talmondais (200071900) », Géographie administrative et d’étude, mis à jour le sur le site de l’Institut national de la statistique et des études économiques [lire en ligne].
  3. a et b « Arrêté no 2016-DRCTAJ/3-637 portant création de la communauté de communes Moutierrois-Talmondais », Recueil des actes administratifs de la préfecture de la Vendée, no 77,‎ (lire en ligne [PDF]).
  4. Commission départementale de la coopération intercommunale de la Vendée, Schéma départemental de coopération intercommunale en Vendée, La Roche-sur-Yon, , 74 p. (lire en ligne [PDF]), p. 53.
  5. Michel Chadéneau, « La fin de l’année 2016 au Pays-Moutierrois », Com’com Info, no 30,‎ , p. 1 (lire en ligne).
  6. [PDF] Compte rendu du conseil municipal d’Angles, , p. 1 [lire en ligne].
  7. « Arrêté no 2017-DRCTAJ/3-818 approuvant les statuts de la communauté de communes Moutierrois-Talmondais et son changement de nom en communauté de communes Vendée-Grand-Littoral », Recueil des actes administratifs de la préfecture de la Vendée, no 74,‎ (lire en ligne [PDF]).
  8. « Le dernier conseil communautaire fait réagir », Ouest-France,‎ .
  9. « Chiffres-clés du territoire de l'intercommunalité. », sur le site de l'Insee (consulté le 10 septembre 2019)
  10. Les densités de population sont calculées automatiquement dans un SIG en utilisant la surface géométrique de la commune, avec un niveau de précision du contour de 5 m tel qu'il ressort de l'export du découpage administratif au niveau communal (contours des communes) issu d'OpenStreetMap, et non la superficie cadastrale définie par l'Insee, qui est une donnée purement administrative. Des différences de classe peuvent ainsi éventuellement apparaître pour les communes qui se situent en limite de franchissement de seuil de classe.
  11. « Fusion avec le Pays-Moutierrois en 2017 », , sur le site de la communauté de communes du Talmondais [lire en ligne].
  12. « Communauté de communes du Talmondais », fiche signalétique de la Base nationale sur l’intercommunalité (Banatic), mise à jour le .
  13. « Arrêté no 2016-DRCTAJ/3-604 portant établissement du nombre et répartition des délégués des communes membres de la communauté de communes Moutierrois-Talmondais du Pays-Moutierrois et du Talmondais », Recueil des actes administratifs de la préfecture de la Vendée, no 73,‎ (lire en ligne [PDF]).
  14. « Un président pour le Moutierrois-Talmondais », Ouest-France,‎ .

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]