Communauté de communes Terres-de-Montaigu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Terres-de-Montaigu
Blason de Terres-de-Montaigu
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays-de-la-Loire
Département Vendée
Forme Communauté de communes
Date de création
Date de disparition (à 14 ans)
Code SIREN 248500035
Démographie
Population 33 851 hab. (2013)
Densité 144 hab./km2
Géographie
Superficie 235,78 km2
Localisation
Localisation de Terres-de-Montaigu
La communauté de communes dans la Vendée à sa disparition.
Liens
Fiche Banatic Données en ligne

La communauté de communes Terres-de-Montaigu (CCTM) est une ancienne structure intercommunale à fiscalité propre française située dans le département de la Vendée et la région des Pays-de-la-Loire.

Créée le , elle disparaît le à la suite de la création de « Terres-de-Montaigu, communauté de communes Montaigu-Rocheservière », entité résultant de la fusion de la communauté de communes avec celle du Canton-de-Rocheservière.

Composition[modifier | modifier le code]

La communauté de communes Terres-de-Montaigu comprenait les communes suivantes :


Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Montaigu
(siège)
85146 Montacutains 3,06 5 180 (2015) 1 693


La Bernardière 85021 Bernardins 14,80 1 792 (2015) 121
La Boissière-de-Montaigu 85025 Boissiériens 29,22 2 270 (2015) 78
Boufféré 85027 Boufféréens 16,54 3 288 (2015) 199
La Bruffière 85039 Bruffièriens 40,66 3 900 (2015) 96
Cugand 85076 Cugandais 13,76 3 448 (2015) 251
La Guyonnière 85107 Guyons 23,18 2 733 (2015) 118
Saint-Georges-de-Montaigu 85217 Georgeois 34,02 4 248 (2015) 125
Saint-Hilaire-de-Loulay 85224 Loulaysiens 41,12 4 493 (2015) 109
Treize-Septiers 85295 Septierois 22,36 3 144 (2015) 141

Compétences[modifier | modifier le code]

  • Aménagement de l'espace
  • Développement économique
  • Protection et mise en valeur de l'environnement
  • Politique du logement et du cadre de vie
  • Création, aménagement et entretien de la voirie et des réseaux
  • Construction, fonctionnement et entretien d'équipements et de services culturels et sportifs
  • Domaine de la formation
  • Construction, fonctionnement et entretien d'équipements et de services touristiques
  • Politique contractuelle avec l'État et les collectivités locales
  • Défense contre l'incendie
  • Adhésion à des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) pour le compte des communes membres
  • Réalisation de services aux communes membres
  • Action dans le domaine de la police (gestion d'un refuge d'animaux)
  • Solidarité entre les communes-membres

Historique[modifier | modifier le code]

La communauté de communes a pour origine un district créé par arrêté préfectoral du 18 juin 1969 formé initialement de 3 communes (Montaigu, La Guyonnière et Saint-Georges-de-Montaigu), rejoint en 1970 par Boufféré, 1971 par Saint-Hilaire-de-Loulay, en 1994 par les communes de La Bernardière et de La Boissière-de-Montaigu, puis au 1er janvier 2010 par Treize-Septiers.

En 1965 est créé le SIVOM (syndicat à vocations multiples) de Montaigu. Le district de Montaigu est créé en 1969. En 1971, un autre syndicat, le syndicat de pays de Maines et Boulogne est créé. Il fusionne avec le SIVOM de Montaigu en 1996 pour donner naissance au syndicat mixte Montaigu-Rocheservière, chargé de la gestion des déchets ménagers, d'une piscine multi-sports, d'un service anglais et d'un service prévention routière pour les communautés de communes de Montaigu, de Rocheservière, et les communes de Cugand, Treize-Septiers et La Bruffière.

Le district de Montaigu devient communauté de communes en 2002, date à laquelle il prend le nom de Terres-de-Montaigu.

En 2004, les élus décident le passage à la TPU (taxe professionnelle unique), qui permet de mutualiser la richesse du territoire.

Présidence[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1969 Henri Joyau[1]   Maire de Montaigu (1964-1989)
Jacques Champain[2]   Maire de La Boissière-de-Montaigu (1995-2001)
Antoine Chéreau[3] MPF Maire de Montaigu (2001-2018)
Antoine Chéreau[4] MPF Maire de Montaigu (2001-2018)

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège de la communauté de communes se situe au 35, avenue Villebois-Mareuil, à Montaigu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « District : 5 ans encore de péréquation », Ouest-France,‎ .
  2. « Jacques Champain à la tête du district », Ouest-France,‎ .
  3. « Antoine Chéreau élu président du district de Montaigu », Ouest-France,‎ .
  4. « Budget : le canton augmente la voilure », Ouest-France,‎ .

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]