Ignacy Domeyko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ignacy Domeyko

Ignace Domeyko, né le 31 juillet 1802, à Niasvij (actuelle Biélorussie) et mort le 23 janvier 1889 à Santiago du Chili, est un minéralogiste et géologue chilien d'origine polonaise.

Il est considéré comme le fondateur de l'enseignement universitaire moderne au Chili. Il est aussi à l'origine de l’industrie extractive au Chili.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît dans un village proche de Nowogródek (aujourd'hui Navahrudak en Biélorussie), dans une région (le Grand-duché de Lithuanie) annexée par la Russie à la fin du XVIIIème siècle lors des partages de la Pologne.

Wilno[modifier | modifier le code]

En 1818 Ignace Domeyko commence des études de physique et de mathématiques à l'Université de Wilno (actuelle Vilnius en Lituanie) qui est encore une université de langue polonaise. Il fait partie, comme ses camarades Thomas Zan, Adam Mickiewicz, Alexandre Chodzko, etc., d’une société secrète patriotique visant la restauration de l'ancienne Pologne.

En 1823, la police arrêtent un certain nombre d'étudiants soupçonnés d’appartenir à des sociétés secrètes.

Le 29 novembre 1830 débute l'insurrection du royaume de Pologne, créé par le Congrès de Vienne en 1815 à la place du duché de Varsovie et confié au tsar Alexandre, aussi roi de Pologne, et à ses successeurs. L'insurrection se transforme en guerre entre l'armée du royaume de Pologne et l'armée russe ; cette situation amène des patriotes polonais à se soulever aussi dans les provinces annexées par la Russie.

L'insurrection échoue finalement avec la prise de Varsovie en septembre 1831, ce qui amène des milliers de Polonais à émigrer notamment en France, ce qui est aussi le cas de Domeyko.

En représailles, l'Université de Wilno est fermée par les autorités russes, de même que celle de Varsovie d'ailleurs.

L'exil en France[modifier | modifier le code]

Domeyko arrive en France en 1832. Tout en fréquentant les milieux de la Grande Émigration (il est membre de la Société des Frères unis, fondée par Adam Mickiewicz en 1834), il y continue ses études en suivant les cours donnés au Collège de France et au Muséum national d'histoire naturelle, par Jean-Baptiste Dumas, Louis Jacques Thénard et Louis Joseph Gay-Lussac en chimie, de François Arago en physique, et à l'École des Mines, où ses maîtres sont Alexandre Brongniart en minéralogie et surtout L. Elie de Beaumont en géologie.

Il obtient son diplôme d'Ingénieur des Mines (École nationale supérieure des mines de Paris) en 1837.

L'installation au Chili[modifier | modifier le code]

En 1838 il s’installe au Chili, où il est nommé professeur du collège minier de La Serena.

De 1867 à 1883, il est recteur de l’Université du Chili à Santiago. Par ailleurs, il conseille le gouvernement pour l'enseignement supérieur et la politique minière.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Son Traité de minéralogie (« Mineralojia »), écrit en 1854, comporte une description détaillée des différents minéraux trouvés au Chili, en Bolivie, au Pérou et dans les Provinces orientales d'Argentine)

Hommages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pl) Domeyki Góry, sur portalwiedzy.onet.pl
  2. 2 zlote Ignacy Domeyko, sur fr.numista.com
  3. (pl) Doktorzy honoris causa, sur le site de l'université jagellonne de Cracovie

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]