Trécesson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Trécesson
Trécesson
Secteur Villemontel à Trécesson
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Abitibi-Témiscamingue
Subdivision régionale Abitibi
Statut municipal Municipalité de canton
Maire
Mandat
Chantal Poliquin
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Trécessonnien, ienne
Population 1 223 hab.[1] ()
Densité hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 39′ 00″ nord, 78° 19′ 00″ ouest
Superficie 20 325 ha = 203,25 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Spirit Lake
Langue(s) Français
Fuseau horaire UTC-5
Indicatif +1 819, +1 873
Code géographique 2488075
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Trécesson

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Trécesson

Géolocalisation sur la carte : Abitibi-Témiscamingue

Voir la carte administrative de la zone Abitibi-Témiscamingue
City locator 14.svg
Trécesson

Géolocalisation sur la carte : Abitibi-Témiscamingue

Voir la carte topographique de la zone Abitibi-Témiscamingue
City locator 14.svg
Trécesson
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Trécesson est une municipalité de canton du Québec située dans la MRC d'Abitibi en Abitibi-Témiscamingue[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Trécesson est nommée en l'honneur du lieutenant-colonel Marie-Joseph Toussaint de Carné de Trécesson, commandant du troisième bataillon du régiment de Berry de l'armée de Montcalm. Il participa à la bataille de Fort Carillon le 8 juillet 1758 et il fut blessé lors de la bataille de Sainte-Foy du et mort en mai de la même année[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Dans la MRC : Abitibi

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Berry Saint-Félix-de-Dalquier Rose des vents
Launay N
O    Trécesson    E
S
Sainte-Gertrude-Manneville Amos

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton de Trécesson se compose de deux villages, soit Villemontel, paroisse St-Simon-de-Villemontel (Centre Administratif) et La Ferme, paroisse de St-Viateur-de-la-Ferme.

Trécesson fut fondé lors de la première guerre mondiale comme camp de détention[4] pour les civils sans citoyenneté soupçonnés de représenter un danger pour la sécurité nationale. Entre le 13 janvier 1915 et 28 janvier 1917, 1200 prisonniers de guerre; la plupart des Ukrainiens, les autres, des Allemands, des Bulgares et des Turcs, et 249 (9 officiers, incluant un médecin, 40 sous-officiers, 160 simples soldats) militaires et 5 civils passèrent par le camp de détention. Après la guerre et jusque dans les années soixante on y trouva une école d’agriculture et une ferme expérimentale.

L'Église de St-Simon-de-Villemontel a été érigée sur la ligne de partage des eaux qui délimite les bassins hydrographique du St-Laurent et de la Baie d'Hudson. La rivière Villemontel coule vers le sud et la rivière Davy coule vers le nord.

En 2009, la paroisse de St-Viateur-de-la-Ferme met définitivement un terme à ses activités[5].

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • Les premiers colons arrivent à Villemontel à l'été de 1916.
  • 24 août 1918 : Fondation de la municipalité de canton de Trécesson, population 550 âmes.
  • Paroisse érigée canoniquement en 1919 sous le patronage de St-Simon.
  • Église construite en 1922.
  • Pépinière Trécesson fondée en 1928.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1986 1991 1996 2001 2006 2011 2016
9831 0611 1451 1771 1951 1381 223

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[6].

Trécesson
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2001 Anita Larochelle Voir
2005 Jacques Trudel Voir
2009 Ghislain Nadeau Voir
2013 Anita Bédard-Larochelle (2) Voir
2017 Chantal Poliquin Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises


Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Livre, Programme-Souvenir 50 ans de l'Abitibi 1913-1964.

Liens externes[modifier | modifier le code]