Tour Generali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tour Generali
Histoire
Architecte
Développeur
Construction
Fin 2014 (Prévision)
Coût
280 millions d'euros[2]
Statut
Projet abandonné en 2011
Usage
Bureaux
Architecture
Hauteur de lʼantenne
265 mètres[1]
Étages
46
Superficie
91,200 m2[1]
Nombre dʼascenseurs
Administration
Contracteur
Propriétaire
Localisation
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte des Hauts-de-Seine
voir sur la carte des Hauts-de-Seine
Red pog.svg
Localisation sur la carte de La Défense
voir sur la carte de La Défense
Red pog.svg

La tour Generali était un projet de gratte-ciel de bureaux qui devait se situer dans le quartier d'affaires de La Défense à Courbevoie (Hauts-de-Seine, France). Ce projet a été abandonné en 2011 par la direction italienne de l'assureur qui n'a pas motivé sa décision.

Le projet[modifier | modifier le code]

Ce projet d'immeuble a été officiellement présenté le par l'assureur Generali. Elle s'inscrit dans le plan de relance de La Défense et devait être réalisée par Vinci Immobilier à la place de l'immeuble Iris construit en 1983. La tour Generali devait faire une hauteur de 265 mètres, ce qui en aurait fait la plus haute tour de l'Union européenne avant d'être dépassé par la tour Hermitage Plaza aussi située à La Défense, pour un investissement prévu de 280 millions d'euros.

Une promesse de vente avec l'EPAD a été signée en janvier 2010[1].

La tour vise les certifications environnementales BBC (RT 2005), HQE, BREEAM et LEED.

Selon le journal Les Échos du 11 juillet 2011[3], l'assureur italien "Generali" aurait abandonné son projet de tour. Des changements dans l'entreprise justifierait leur désir de ne pas construire ce qui aurait été un des symboles du nouveau plan de renouveau.

Fin octobre 2012, le directeur général de l'EPADESA, Philippe Chaix, a déclaré que l'idée de voir un nouvel investisseur reprendre le projet de la tour Generali (pourtant purgé de tout recours), semblait s'éloigner. Il semble en effet de plus en plus pessimiste et a expliqué qu'un potentiel repreneur avait affiché sa volonté de racheter le projet auprès de l'assureur italien avant de finalement jeter l'éponge.

On devrait donc s'acheminer vers une rénovation de l'immeuble Iris ou une restructuration légère[4].

En septembre 2014, Generali annonce le retour de son projet sous le nom de Tour Saint-Gobain au même emplacement mais avec une hauteur fortement réduite.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]