Tour First

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tour First
Image dans Infobox.
La tour First en juin 2020
Histoire
Ancien(s) nom(s)
Tour CB31 (1974)
Tour Assur (1974-1998)
Tour Axa (1998-2007)
Tour Assur (2007-2010)
Architecte
Jean-Pierre Dacbert
Pierre Dufau
Michel Stenzel
KPF et SRA architectes (restructuration)
Construction
1974
Ouverture
Restructuration
2007-2011
Usage
Bureaux
Architecture
Style
Hauteur
Flèche : 231 mètres
Toit : 225 mètres
Dernier étage : 203 mètres
Surface
79 000 m2
Étages
52
Sous-sols
3Voir et modifier les données sur Wikidata
Nombre dʼascenseurs
3 batteries de 6 ascenseurs (une batterie basse, une intermédiaire et une haute) + 2 ascenseurs de service —
Administration
Propriétaire
Site web
Localisation
Pays
Région
Département
Ville
Quartier
Adresse
1-2 place des Saisons
Coordonnées

La tour First (tour « Première » en français), également appelée tour CB31, est un gratte-ciel de bureaux situé dans le quartier d'affaires de La Défense près de Paris, en France (précisément à Courbevoie). Construite initialement en 1974 (connue alors sous le nom de "Tour Assur"), la tour a été transformée en 2007-2011. La transformation a porté sa hauteur à 231 mètres, ce qui en fait le gratte-ciel le plus élevé de France devant la tour Montparnasse[1],[2]. Elle devrait perdre ce titre au profit du futur gratte-ciel The Link dont la construction devrait être terminée d'ici 2025. Elle est aussi la 32e plus haute tour d’Europe et la 7e plus haute de l’Union européenne après la sortie du Royaume-Uni le [3].

Historique[modifier | modifier le code]

Première tour[modifier | modifier le code]

La tour initiale, conçue par l'architecte Pierre Dufau, est construite en 1974[1] pour le compte de l'Union des assurances de Paris par Bouygues. Haute de 159 m[1], son plan prend la forme d'une étoile à trois branches séparées de 120°, partant d'un noyau central, cette forme symbolisant la fusion des trois compagnies d'assurances qui a donné naissance à l'UAP. La tour prend le nom de Tour Axa en janvier 1998 après l'absorption de l'UAP par Axa[1].

Cette tour serait construite à l'emplacement du tournage du film Le Chat sorti en 1971 (avec Jean Gabin et Simone Signoret), où l'on voit effectivement un quartier de Courbevoie en pleine démolition, remplacé par de grandes tours.

Transformation[modifier | modifier le code]

La tour a fait l'objet, de à l'automne 2011, sur une conception du cabinet d'architectes américain Kohn Pedersen Fox Associates, associé au cabinet français SRA, d'une transformation massive tant au niveau de l'aspect extérieur que de sa hauteur totale, qui s'élève à 218[4] ou 231 mètres[1] (hauteur officielle inscrite sur le bâtiment lui faisant face le , jour de l'inauguration) au-dessus du niveau du sol (quai de Seine, au pont de Neuilly) pour une surface de 79 000 m2. Si un mât prévoyait initialement de faire culminer la tour à 240 m, celui-ci a finalement été abandonné[5].

En 2016, Axa Real Estate acquiert la tour First pour 800 millions d'euros[6].

Occupation[modifier | modifier le code]

Le cabinet d'audit et de conseil EY a installé 3 400 personnes dans la tour fin 2011, qui occupent 37 000 m2 répartis sur 36 étages[7].

La société d'assurance-crédit Euler Hermes a, de son côté installé un millier de personnes sur 21 000 m2 en fin , occupant du 32e au 45e étage, ainsi que deux étages au podium de la tour, c'est-à-dire à son pied [8].

En , les 240 collaborateurs du siège social des Laboratoires Expanscience (Mustela, Piasclédine 300…) ont emménagé aux 8e et 9e étages, sur près de 4 000 m2[9].

L'espace de coworking Kwerk occupe deux étages depuis . Il propose 390 places réparties en bureaux ouverts et fermés et une bibliothèque géante en trompe l'œil de 11 mètres de haut au 11e étage. Ces espaces ont été entièrement aménagés par le designer et cofondateur de Kwerk Albert Angel[10].

Réalisation : entreprises[modifier | modifier le code]

Photographies[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Éclairage[modifier | modifier le code]

La tour indique la météo du lendemain en s'illuminant de différentes couleurs[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « First : la construction de la plus haute tour de France », sur le site internaute.com de la société Benchmark Group (consulté le ).
  2. « La Défense: livraison de la tour First, la plus haute de France », sur Le Point, .
  3. (en) « Tallest Buildings In Europe », sur WorldAtlas (consulté le ).
  4. « La tour First se hisse au sommet de la Défense (diaporama) », sur le site batiactu.com de la société Cap Information Professionnelle, (consulté le ).
  5. Blog Habitat Durable.com.
  6. lefigaro.fr, « À La Défense, la tour First rachetée pour 800 millions d’euros », sur Le Figaro, (consulté le ).
  7. Nathalie Giusti, « La tour First se hisse au sommet de la Défense (diaporama) », sur le site du magazine Challenges, (consulté le ).
  8. « Euler Hermes prend 21 000m 2 dans First », sur Defense-92.fr, .
  9. « Bienvenue », Laboratoires Expanscience,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. Julien Chassagne, « Kwerk : le poids lourd du coworking s’offre un nouvel espace à Paris », The Good Life,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. Le Moniteur no 5575 du 1er octobre 2010
  12. « La tour First fait la pluie et le beau temps », leparisien.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]