Tour Carpe Diem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tour Carpe Diem
Coté esplanade.jpg
Histoire
Architecte
Robert A. M. Stern & SRA-Architectes
Développeur
Hines France
Construction
Coût
150 millions d'euros[2]
Statut
Construite
Usage
Bureaux
Architecture
Hauteur de l'antenne
166 mètres (depuis boulevard circulaire)
Hauteur du toit
154,3 mètres (depuis la dalle)
Nombre d'étages
34 + 5 terrasse [1]
Superficie
47100 m2 SHON[2]
Nombre d'ascenseurs
6 + 1 monte-charge
Administration
Propriétaire
Géographie
Pays
Ville
Quartier
Coordonnées
Localisation sur la carte de Paris et la petite couronne
voir sur la carte de Paris et la petite couronne
Red pog.svg
Localisation sur la carte des Hauts-de-Seine
voir sur la carte des Hauts-de-Seine
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de La Défense
voir sur la carte de La Défense
Red pog.svg

La tour Carpe Diem est un gratte-ciel du quartier de La Défense à l'Ouest de Paris (France) initié par Aviva.

L'architecte de ce projet est Robert A. M. Stern surpassant Jacques Ferrier et Norman Foster lors du concours.

Détails du projet[modifier | modifier le code]

L'accent est mis sur les aspects écologique, esthétique et pratique, reliant la rue pour en faire une place vivante et commerciale. L’ensemble immobilier, situé dans la poire historique du quartier d’affaires de La Défense, en arrière de l’esplanade et en bordure du boulevard urbain, est composé d’un immeuble de 166 mètres (hauteur depuis le boulevard circulaire) à usage de bureaux de 47 100 m2 SHON, dont 310 m2 de commerces. Elle pourra accueillir plus de 3 000 personnes[1].

La construction est certifiée HQE, THPE 2005. La Tour Carpe Diem est la première tour française « LEED Platinum »[3].

La tour est construite par un groupement entre Spie SCGPM (Groupe Spie Batignolles) et BESIX.

Occupation[modifier | modifier le code]

La tour est occupée depuis début 2015 par la société Thales du 27e au 34e étage, locataire pour 9 ans avec un bail vert[3].

Calendrier du projet[modifier | modifier le code]

Le calendrier du projet est le suivant[1] :

  • Juillet 2007 : Annonce du projet par Aviva
  • 8 janvier 2008 : Désignation de Robert A. M. Stern, architecte du projet
  • 30 juillet 2008 : dépôts des permis de démolir et de construire, préparation de l'avant-projet sommaire et de l’avant-projet définitif.
  • 18 décembre 2008 : obtention du permis de construire
  • Mai 2009 : obtention du permis de construire et de démolir définitif
  • Janvier 2010 : signature d'un partenariat entre Aviva et Predica
  • Février 2010 : démarrage des travaux de démolition de l'existant
  • Février 2011 : montage de la première grue à tour
  • Octobre 2012 : début de montage de la coiffe
  • 7 octobre 2012 : montage d'une troisième grue
  • 14 octobre 2012 : démontage d'une grue
  • 11 novembre 2012 : La construction de l'armature de la coiffe est terminée
  • 28 décembre 2012 : La dernière grue commence à être démontée
  • 17 septembre 2013 : Livraison de la tour.

Photographie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bases de données : Emporis + • Structurae + • SkyscraperPage + • Skyscrapercenter (CTBUH) + • PSS-archi +

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Dossier de presse Aviva »,‎
  2. a et b Niall Greene, « L’IGH, un défi technique et économique »,‎
  3. a et b « Thalès va emménager dans la tour Carpe Diem »,‎ (consulté le 16 janvier 2015).