Tour Gambetta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tour Gambetta (CH2)
Tour Gambetta.JPG

Tour Gambetta (CH2)

Histoire
Architecte
Daniel Badani, Pierre Roux-Dorlut et Karnik Ivan Mestoudjian[1]
Construction
1975
Usage
Résidentiel
Architecture
Hauteur du toit
104 m
Étages
36
Nombre dʼascenseurs
4
Localisation
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte de Paris et la petite couronne
voir sur la carte de Paris et la petite couronne
Red pog.svg
Localisation sur la carte des Hauts-de-Seine
voir sur la carte des Hauts-de-Seine
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de La Défense
voir sur la carte de La Défense
Red pog.svg

La tour Gambetta est un gratte-ciel résidentiel situé dans le quartier d'affaires de La Défense, en France (précisément à Courbevoie).

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Elle est située au 1-2, square Henri-Regnault à Courbevoie[2]. On y accède par la station de RER et de métro La Défense Grande Arche.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

La tour de 36 étages est haute de 104 m et abrite 304 logements[1]. Les architectes ont cherché à vaire varier les hauteurs et volumes, selon l'angle par lequel on observe cet immeuble[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Cette tour a été construite en 1974-1975 par l'architecte Karnik Ivan Mestoudjian, et par le duo Daniel Badani et Pierre Roux-Dorlut[1], un duo d'architectes ayant souvent travaillé ensemble durant les trente glorieuses, en Afrique et en France, du plan d’urbanisme d’Abidjan au nouveau Créteil, des immeubles de la Fédération nationale du bâtiment, 9 rue de Pérouse dans le seizième arrondissement de Paris, à l’aménagement de la tête du pont de Sèvres[4],[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Tour Gambetta  », sur pss-archi.eu (consulté le 21 mars 2017)
  2. « Tour Gambetta », sur Emporis
  3. « Gambetta (tour) », sur ladefense.fr
  4. Gwenaël Delhumeau (dir.) et Aurélien Lemonier (dir.), Badani & Roux-Dorlut Architectes. La conquête du milieu, HYX,
  5. « Fonds Badani, Daniel (1914-), Roux-Dorlut, Pierre (1919-?), Maunoury, Dominique (1931-). 209 Ifa », sur archiwebture.citedelarchitecture.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]