Tour Défense 2000

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tour Défense 2000
Tour Défense 2000.JPG

Tour Défense 2000

Histoire
Ancien(s) nom(s)
Tour PH3
Architecte
Michel Proux
Jean-Michel Demones
Jean-Michel Srot
Construction
Usage
Logements
Architecture
Hauteur de lʼantenne
134 m
Hauteur du toit
Hauteur du dernier étage
Étages
47
Nombre dʼascenseurs
8 dont :
4 ascenseurs
2 ascenseurs parking
2 monte-charges
Localisation
Situation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Paris et la petite couronne
voir sur la carte de Paris et la petite couronne
Red pog.svg
Localisation sur la carte des Hauts-de-Seine
voir sur la carte des Hauts-de-Seine
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de La Défense
voir sur la carte de La Défense
Red pog.svg

La tour Défense 2000 est l'immeuble d'habitation le plus haut de France[1]. Cette tour se situe dans le quartier de la Défense, sur la commune de Puteaux.

Occupation[modifier | modifier le code]

Elle a été construite entre avril 1971 et novembre 1974. Son succès n'a pas été immédiat : au bout de deux ans, seulement un quart des appartements avaient été vendus. La tour est très légèrement isolée par rapport aux autres immeubles de la Défense, en haut de la butte Chantecoq.

Cet immeuble comporte 47 étages et 370 appartements pour une population d'environ 900 personnes. Une école maternelle occupe le rez-de-rue.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Architectes : Proux, Demones et Srot ;
  • Base : construction autour d'un noyau en béton de 134 m2 ;
  • Hauteur : 134 m ;
  • Nombre d'étages : 47 ;
  • Surface : 3 000 m2, 775 au sol ;
  • Nombre d'appartements : 370, allant de 19 m2 à 140 m2, de la chambre au 6 pièces ;
  • Population : 700 personnes ;
  • Syndic : Loiselet & Daigremont.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Construction de la tour Défense 2000, sur tourdefense2000.net.