Tom Clancy's The Division 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tom Clancy's
The Division 2
Tctd2 logo.png

Développeur
Éditeur

Date de sortie
INT : 15 mars 2019
Franchise
Genre
Mode de jeu
Plate-forme
Ordinateur(s) :
Console(s) :

Langue
Multilingue
Moteur

Évaluation
PEGI 18 (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Tom Clancy’s The Division 2 est un jeu vidéo en ligne en monde ouvert de tir tactique et d'action-RPG (looter shooter) développé par Massive Entertainment et édité par Ubisoft, sorti le sur PlayStation 4, Xbox One et Windows.

Il fait suite à Tom Clancy's The Division.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le joueur incarne un agent du Strategic Homeland Division (SHD, la « Division »), sept mois après les événements du premier opus, cette fois-ci à Washington. Plusieurs factions occupent la ville au début du jeu : les Hyènes (un gang de pillards), les True Sons (des paramilitaires) et les Parias (les survivants d'une quarantaine forcée). Par la suite, la ville est envahie par une autre faction plus redoutable, les Black Tusks.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

À l'instar du premier opus, le joueur peut visiter certains lieux notables de la capitale américaine comme la Maison-Blanche, le Capitole des États-Unis ou encore le National Air and Space Museum. Il y a trois Dark Zones (zone PvP).

D'après un test de Jeuxvideo.com, il faut « entre 25 et 30 heures pour simplement accéder au niveau maximal » (niveau 30)[1].

Au niveau 30, une spécialisation est possible : démolisseur, tireur d'élite, survivaliste, artilleur, incendiaire ou technicien avec l'octroi d'une arme appelée arme signature (respectivement le lance-grenades, le fusil de précision lourd au coup par coup chambré en .50 BMG, l'arbalète, le minigun, le lance-flammes et le lance-missiles) et de bonus spécifiques [1]. Une partie des bonus est cependant commune à toutes les spécialisations (bonus de dégâts suivant la catégorie d'armes et pour l'arme signature).

Les spécialisations artilleur, incendiaire et technicien disposent en plus de recherches de terrain, qui accordent des camouflages d'armes et des schémas quand elles sont complétées.

Commercialisation[modifier | modifier le code]

Le budget de développement jeu avoisinerait les 100 millions d'euros. Conçu comme un game as a service, The Division 2 est le plus gros jeu commercialisé dans l'année 2019 par Ubisoft, qui espère grâce à lui réaliser un grand trimestre fiscal[2].

Le , Ubisoft annonce délaisser Steam sur PC au profit de la boutique Epic Games[3],[4],[5]. D'après Les Échos, le magasin en ligne se serait engagé à verser un montant minimum de 50 millions de dollars à l'éditeur en échange d'un tel geste[2].

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse numérique
Média Note
Gameblog (FR) 8/10[6]
Gamekult (FR) 8/10[7]
IGN (US) 8,5/10[8]
Jeuxvideo.com (FR) 17/20[1]

En , Ubisoft annonce que le jeu s'est vendu à plus de 10 millions d'unités[9].

Patchs majeurs et DLC[modifier | modifier le code]

  • Année 1 :
    • « Invasion : La bataille pour D.C. » (annoncé pour avril 2019 puis retardé) :
      • « Tidal Basin » (ajout de la forteresse des Black Tusks, de la difficulté World Tier 5 et de niveaux d'équipements supérieurs)
      • « Opération Heures Sombres » (raid à huit joueurs)
      • Nouvelle spécialisation Artilleur (la 4e)
    • « Pentagone : le dernier château » (automne 2019)
      • Nouvelle spécialisation Technicien (la 5e)
      • Nouvelle spécialisation Incendiaire (la 6e)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Test : The Division 2 : une belle évolution sans révolution », sur Jeuxvideo.com, (consulté le 22 mars 2019)
  2. a et b Florian Debes, « Ubisoft veut faire de son jeu vidéo The Division 2 sa future locomotive », sur Les Échos, .
  3. « Ubisoft lancera Tom Clancy's The Division 2 sur la boutique Epic Games », sur EpicGames.com (consulté le 28 janvier 2019)
  4. « The Division 2 délaissera Steam pour Epic », sur JeuxVideo.com (consulté le 28 janvier 2019)
  5. « The Division 2 sera disponible sur l'Epic Games Store, pas sur Steam », sur Gamekult.com (consulté le 28 janvier 2019)
  6. Vincent Elmer-Haerrig, « TEST de Tom Clancy's The Division 2 : Le plaisir multiplié ? » (consulté le 22 mars 2019)
  7. « Test - Trois ans après l'original, The Division 2 est une suite capitale » (consulté le 22 mars 2019)
  8. « Test The Division 2 », sur IGN France (consulté le 22 mars 2019)
  9. Ubisoft, « Ubisoft annonce ses résultats pour l'exercice 2019-20 » [PDF] (consulté le 4 janvier 2021)