Thomas Fabbiano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Thomas Fabbiano
Image illustrative de l’article Thomas Fabbiano
Thomas Fabbiano à Wimbledon en 2018.
Carrière professionnelle
2007
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Naissance (30 ans)
Grottaglie
Taille 1,73 m (5 8)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneur Fabio Gorietti, Federico Torresi
Gains en tournois 1 946 617 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 70e (18/09/2017)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 208e (20/07/2009)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16 1/32 1/16 1/16
Double 1/32 - - 1/32

Thomas Fabbiano, né le à Grottaglie, est un joueur de tennis italien, professionnel depuis 2007.

Carrière[modifier | modifier le code]

Thomas Fabbiano a évolué sur le circuit junior entre 2004 et 2007 et s'est notamment imposé à Beaulieu-sur-Mer et Umag, ainsi qu'à Roland-Garros en double avec le Biélorusse Andrei Karatchenia. En simple, il est demi-finaliste de l'Open d'Australie et de l'US Open en 2007.

En 2008, pour sa deuxième participation à un tournoi ATP, il parvient à se qualifier pour le Masters de Rome en étant classé 412e mondial. Il est battu par Nicolas Mahut au terme d'un match très disputé de 2 h 33 (65-7, 6-4, 7-5)[1].

Sur le circuit secondaire Challenger, il s'impose une première fois à Recanati en juillet 2013. Le mois suivant, il fait ses débuts dans le tableau principal d'un tournoi du Grand Chelem à l'US Open où il s'incline contre Milos Raonic (6-3, 7-66, 6-3). En 2016, il parvient jusqu'en quart de finale du tournoi ATP de Chennai après avoir battu Gilles Müller[2]. Il remporte ensuite un second titre à Zhuhai. Au mois d'août, il fait partie de la délégation italienne lors des Jeux olympiques de Rio. En raison de multiples forfaits, il décide d'accepter une invitation offerte par l'ITF[3]. Il perd cependant au premier tour contre le Brésilien Rogério Dutra Silva (7-64, 6-1).

En 2017, il rajoute trois titres à son palmarès, acquis à Quanzhou, Gimcheon et Séoul. Grâce à deux autres finales à Zhuhai et Nottingham, ainsi qu'un 3e tour à l'US Open, il intègre le top 100 et atteint son meilleur classement ATP à la 70e place mondiale au mois de septembre. En 2018, il est quart de finaliste à Istanbul, puis se distingue au cours du tournoi de Wimbledon où il s'extirpe des qualifications, puis atteint le 3e tour grâce à une victoire sur Stanislas Wawrinka (7-67, 6-3, 7-66)[4]. Mi-octobre, il remporte le tournoi le plus important de sa carrière à Ningbo.

Début 2019, il accède une nouvelle fois au troisième tour d'un tournoi du Grand Chelem en écartant Reilly Opelka en cinq sets à l'Open d'Australie (615-7, 6-2, 6-4, 3-6, 7-65). À Wimbledon, il bat pour la première fois un joueur classé dans le top 10 mondial en éliminant au premier tour le 6e mondial Stéfanos Tsitsipás en cinq sets (6-4, 3-6, 6-4, 68-7, 6-3).

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2013 Q2 Drapeau : Argentine Diego Schwartzman 1er tour (1/64) Drapeau : Canada Milos Raonic
2014 Q1 Drapeau : États-Unis Wayne Odesnik Q1 Drapeau : Pays-Bas J. Huta Galung Q1 Drapeau : Taipei chinois Jimmy Wang Q1 Drapeau : Russie A. Kudryavtsev
2015 Q1 Drapeau : Russie Konstantin Kravchuk Q2 Drapeau : Italie Luca Vanni Q1 Drapeau : Suède Elias Ymer Q3 Drapeau : Géorgie Nikoloz Basilashvili
2016 Q2 Drapeau : République populaire de Chine Wu Di 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne Feliciano López Q3 Drapeau : Roumanie Marius Copil 1er tour (1/64) Drapeau : Russie Karen Khachanov
2017 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Donald Young Q1 Drapeau : Grèce Stéfanos Tsitsipás 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis Sam Querrey 3e tour (1/16) Drapeau : Italie Paolo Lorenzi
2018 1er tour (1/64) Drapeau : Allemagne Alexander Zverev 2e tour (1/32) Drapeau : Croatie Borna Ćorić 3e tour (1/16) Drapeau : Grèce Stéfanos Tsitsipás Q2 Drapeau : États-Unis J. C. Aragone
2019 3e tour (1/16) Drapeau : Bulgarie Grigor Dimitrov 1er tour (1/64) Drapeau : Croatie Marin Čilić 3e tour (1/16) Drapeau : Espagne Fernando Verdasco

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2017 1er tour (1/32)
Drapeau : Japon Y. Sugita
Drapeau : Italie A. Giannessi
Drapeau : Allemagne F. Mayer
2018 1er tour (1/32)
Drapeau : Israël D. Sela
Drapeau : Biélorussie M. Mirnyi
Drapeau : Autriche P. Oswald

N.B. : le nom du partenaire se trouve sous le résultat; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Madrid Rome Canada Cincinnati Shanghai Paris
2008 1er tour
Drapeau : France N. Mahut
2015 1er tour
Drapeau : France R. Gasquet
2017 1er tour
Drapeau : États-Unis R. Harrison
2e tour
Drapeau : Russie K. Khachanov
2018 2e tour
Drapeau : États-Unis J. Sock
1er tour
Drapeau : Géorgie N. Basilashvili
2019 1er tour
Drapeau : Biélorussie I. Ivashka

N.B. : sous le résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Victoires sur le top 10[modifier | modifier le code]

Toutes ses victoires sur des joueurs classés dans le top 10 de l'ATP lors de la rencontre.

Légende
Grand Chelem
Masters 1000
500 Series
250 Series
Coupe Davis
# T.F. Tournoi Année Surface Adversaire Rang Tour Score
1 no 89 Drapeau : Royaume-Uni Wimbledon 2019 Gazon Drapeau : Grèce Stéfanos Tsitsipás no 6 1/64 6-4, 3-6, 6-4, 68-7, 6-3

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]