Mikhail Youzhny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mikhail Youzhny
Image illustrative de l’article Mikhail Youzhny
Mikhail Youzhny à Roland-Garros en 2015.
Carrière professionnelle
1999 – 2018
Nationalité Drapeau de la Russie Russie
Naissance (39 ans)
Moscou
Taille 1,83 m (6 0)
Prise de raquette Droitier, revers à une main
Entraîneur Boris Sobkin
Gains en tournois 14 264 450 $
Palmarès
En simple
Titres 10
Finales perdues 11
Meilleur classement 8e (28/01/2008)
En double
Titres 9
Finales perdues 3
Meilleur classement 38e (11/04/2011)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/4 1/4 1/4 1/2
Double 1/4 1/8 1/32 1/4
Titres par équipe nationale
Coupe Davis 2 (2002 et 2006)

Mikhaïl Mikhaïlovitch Ioujny – en russe : Михаил Михайлович Южный et en anglais : Mikhail Youzhny[1] –, né le à Moscou, est un joueur de tennis russe, professionnel de 1999 à 2018. Il est également titulaire d'un doctorat de philosophie[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Il a commencé à jouer au tennis à l'âge de six ans. Passé professionnel en 1999, il a remporté dix titres sur le circuit mondial. Il atteint par deux fois les demi-finales en tournoi du Grand Chelem. Après chaque victoire il se singularise avec son salut militaire, de la main gauche il pose le tamis de sa raquette sur la tête pour imiter le béret et fait un salut militaire avec la main droite. Il compte dix-sept défaites pour zéro victoire face à Roger Federer et quatre victoires pour huit défaites face à Rafael Nadal.

Il devient célèbre en en remportant la Coupe Davis avec la Russie. En finale contre la France à Bercy (sur terre battue couverte), il remplace Ievgueni Kafelnikov dans le cinquième match décisif contre Paul-Henri Mathieu. Mené deux sets à zéro, il passe à deux points de la défaite dans le quatrième set avant de renverser la vapeur et de s'imposer en cinq sets pour offrir une première Coupe Davis à son pays. Jamais aucune nation n'avait remporté la finale en remontant d'un handicap de 2 sets à 0 dans la 5e manche. Il remporte la Coupe Davis une nouvelle fois en 2006 en tant que remplaçant.

En 2006, il a atteint les demi-finales de l'US Open, après avoir battu en quart de finale le no 2 mondial, Rafael Nadal.

Début 2008, après sa victoire en finale du tournoi de Chennai face à Rafael Nadal numéro deux mondial et son quart de finale perdu à Melbourne contre Jo-Wilfried Tsonga 5-7, 0-6, 66-7, il atteint son meilleur classement, numéro 8. Il fait ensuite parler de lui lorsqu'au cours d'un match face à Nicolás Almagro au Masters de Miami, il rate une balle de dé-break alors que l'Espagnol servait pour le gain du match, il se frappe soudain le front à trois reprises avec le tamis de sa raquette ce qui provoque un saignement sans conséquence, remportant finalement la rencontre après être passé à deux points de la défaite 7-64, 3-6, 7-66 (Vidéo).

En , il se hisse en finale du tournoi de Tōkyō et remporte celui de Moscou. Puis, en novembre, il atteint la quatrième finale de sa saison à Valence avec au passage une victoire sur Nikolay Davydenko. Il devient père le d'un garçon nommé Maxim.

Il est un des hommes forts de la saison 2010, à l'Open d'Australie il remonte un handicap de deux sets à zéro face à Richard Gasquet en sauvant deux balles de match dans le quatrième set. À Rotterdam, il bat le numéro deux mondial Novak Djokovic et atteint la finale. À Dubaï, il parvient également en finale. Il se hisse en quarts à Roland-Garros puis en demi-finales de Grand Chelem pour la deuxième fois après 2006, de nouveau à l'US Open, il perd contre Rafael Nadal. Il remporte les tournois de Munich et Kuala Lumpur. Il se classe pour la deuxième fois à son meilleur classement (2008) no 8. Le , il annonce qu'il ne participera plus à la coupe Davis estimant qu'il doit laisser sa place aux jeunes.

En 2015, à Roland Garros, il abandonne au premier tour après s'être frappé, sans conséquence, onze fois la tête avec le tamis de sa raquette[3]. Fin 2015, il retombe hors du top 150. Il participe alors à des tournois Challenger. Il remporte celui d'Eckental en novembre et finit l'année à la 127e place.

En 2016, devant passer par les qualifications pour espérer jouer l'Open d'Australie, il préfère s'aligner dans les Challenger. Il remporte les deux tournois de Bangkok en pour remonter dans le top 100. Le , il remporte le 3e Challenger consécutif en 2016 à Manille, ce qui lui permet de revenir dans le top 70.

Youzhny prend sa retraite sportive à la suite du tournoi de Saint-Pétersbourg, en septembre 2018. En août 2019, il entame une collaboration avec le Canadien Denis Shapovalov, qu'il officialise pendant l'US Open.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

À l'aise sur toutes les surfaces, Mikhail Youzhny est un joueur très solide en fond de court. Son revers à une main, à la gestuelle très particulière et frappée très à plat, est d'une redoutable efficacité. Très expressif sur le court et exigeant envers lui-même, il fait parfois preuve de réactions vives et surprenantes, comme lorsqu'il se fracasse a plusieurs reprises son front avec sa raquette lors d'un échange perdu au cours d'un tournoi. Ce qui lui vaudra une hémorragie et l'obligation par l'arbitre de s'essuyer le front auquel il répondra par la négative disant qu'il souhaite jouer.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En simple messieurs[modifier | modifier le code]

En double messieurs[modifier | modifier le code]

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2001 3e tour (1/16) Andrew Ilie 1er tour (1/64) Jacobo Díaz 1/8 de finale Patrick Rafter 3e tour (1/16) Pete Sampras
2002 3e tour (1/16) Marat Safin 1er tour (1/64) Jiří Novák 1/8 de finale Lleyton Hewitt
2003 1/8 de finale Andy Roddick 2e tour (1/32) Attila Savolt 2e tour (1/32) Feliciano López 1er tour (1/64) Antony Dupuis
2004 1er tour (1/64) S. Grosjean 3e tour (1/16) Nicolas Escudé 1er tour (1/64) Goran Ivanišević 3e tour (1/16) Tomáš Berdych
2005 2e tour (1/32) Rafael Nadal 2e tour (1/32) Jürgen Melzer 1/8 de finale F. González 3e tour (1/16) Xavier Malisse
2006 1er tour (1/64) Xavier Malisse 2e tour (1/32) Carlos Moyà 3e tour (1/16) Novak Djokovic 1/2 finale Andy Roddick
2007 3e tour (1/16) Roger Federer 1/8 de finale Roger Federer 1/8 de finale Rafael Nadal 2e tour (1/32) P. Kohlschreiber
2008 1/4 de finale J.-W. Tsonga 3e tour (1/16) F. Verdasco 1/8 de finale Rafael Nadal
2009 1er tour (1/64) Stefan Koubek 2e tour (1/32) Victor Hănescu 1er tour (1/64) J. C. Ferrero 2e tour (1/32) M. Chiudinelli
2010 3e tour (1/16) Forfait 1/4 de finale Tomáš Berdych 2e tour (1/32) P.-H. Mathieu 1/2 finale Rafael Nadal
2011 3e tour (1/16) Milos Raonic 3e tour (1/16) Albert Montañés 1/8 de finale Roger Federer 1er tour (1/64) Ernests Gulbis
2012 1er tour (1/64) Andrey Golubev 3e tour (1/16) David Ferrer 1/4 de finale Roger Federer 1er tour (1/64) Gilles Müller
2013 2e tour (1/32) Evgeny Donskoy 1/8 de finale Tommy Haas 1/8 de finale Andy Murray 1/4 de finale Novak Djokovic
2014 2e tour (1/32) Florian Mayer 2e tour (1/32) Radek Štěpánek 2e tour (1/32) Jimmy Wang 1er tour (1/64) Nick Kyrgios
2015 1er tour (1/64) Rafael Nadal 1er tour (1/64) Damir Džumhur 1er tour (1/64) Benoît Paire 2e tour (1/32) John Isner
2016 1er tour (1/64) Ivan Dodig 2e tour (1/32) Alexander Zverev 3e tour (1/16) Novak Djokovic
2017 1er tour (1/64) Márcos Baghdatís 1er tour (1/64) R. Dutra Silva 2e tour (1/32) Milos Raonic 2e tour (1/32) Roger Federer
2018 1er tour (1/64) Pablo Cuevas 1er tour (1/64) Malek Jaziri 1er tour (1/64) Ivo Karlović 1er tour (1/64) Márcos Baghdatís

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2002 1er tour (1/32)
R. Schüttler
Todd Perry
D. Petrovic
2003 1er tour (1/32)
S. Prieto
Bob Bryan
Mike Bryan
1er tour (1/32)
T. Behrend
J. Eagle
Jared Palmer
2004 1er tour (1/32)
Harel Levy
J. Benneteau
Arnaud Clément
1er tour (1/32)
T. Martin
X. Malisse
Olivier Rochus
1er tour (1/32)
S. Sargsian
S. Huss
R. Lindstedt
2e tour (1/16)
R. Schüttler
M. Bhupathi
Max Mirnyi
2005 1er tour (1/32)
R. Schüttler
R. Karanušić
Uros Vico
2e tour (1/16)
R. Schüttler
Bob Bryan
Mike Bryan
1/8 de finale
L. Burgsmüller
P. Goldstein
Jim Thomas
2006 1/8 de finale
J. Tipsarević
J. Benneteau
N. Mahut
1er tour (1/32)
J. Tipsarević
M. Damm
L. Paes
1/4 de finale
L. Friedl
M. Damm
L. Paes
2007 1er tour (1/32)
E. Korolev
C. Ball
Adam Feeney
2008 1er tour (1/32)
M. Zverev
M. Bhupathi
Mark Knowles
2009 1er tour (1/32)
M. Zverev
M. Bhupathi
Mark Knowles
2010 1er tour (1/32)
W. Moodie
L. Arnold Ker
Horia Tecău
2e tour (1/16)
S. Stakhovsky
F. Čermák
M. Mertiňák
1/8 de finale
S. Stakhovsky
S. Aspelin
Paul Hanley
2011 2e tour (1/16)
S. Stakhovsky
David Marrero
Rubén Ramírez
2e tour (1/16)
S. Stakhovsky
T. Gabashvili
M. Kukushkin
1/8 de finale
S. Stakhovsky
J. Melzer
P. Petzschner
2012 1er tour (1/32)
S. Stakhovsky
J. S. Cabal
Robert Farah
1er tour (1/32)
S. Stakhovsky
Bob Bryan
Mike Bryan
2e tour (1/16)
Ł. Kubot
M. Granollers
Marc López
2013 1/8 de finale
S. Stakhovsky
D. Bracciali
Lukáš Dlouhý
1er tour (1/32)
S. Stakhovsky
R. Lindstedt
Daniel Nestor
1/8 de finale
S. Stakhovsky
Ivan Dodig
Marcelo Melo
2014 1/4 de finale
Max Mirnyi
Łukasz Kubot
R. Lindstedt
1er tour (1/32)
Max Mirnyi
A. Falla
M. Matosevic
1er tour (1/32)
Max Mirnyi
A. Peya
Bruno Soares
1er tour (1/32)
Max Mirnyi
Bob Bryan
Mike Bryan
2015 1er tour (1/32)
V. Troicki
A. Peya
Bruno Soares
2e tour (1/16)
Robin Haase
Radu Albot
Lukáš Rosol
1er tour (1/32)
R. Štěpánek
T. Bellucci
G. Durán
2016 1er tour (1/32)
J. Tipsarević
Raven Klaasen
Rajeev Ram
1er tour (1/32)
M. Baghdatís
S. Robert
Dudi Sela
1er tour (1/32)
A. Kuznetsov
A. Molteni
D. Schwartzman
2017 1er tour (1/32)
P. Petzschner
J.-J. Rojer
Horia Tecău
1er tour (1/32)
Max Mirnyi
Quentin Halys
A. Mannarino
1er tour (1/32)
M. Zverev
C. Eubanks
C. Harrison

N.B. : le nom du ou de la partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg puis Madrid[4] Canada Cincinnati Stuttgart puis Madrid puis Shanghai[5] Paris
2001 1/8 de finale
A. Martín
2002 1er tour
Carlos Moyà
1/8 de finale
S. Grosjean
2003 1er tour
M. Zabaleta
2e tour
R. Štěpánek
1er tour
V. Spadea
1er tour
V. Hănescu
1/8 de finale
G. Coria
1er tour
R. Schüttler
1/8 de finale
G. Coria
1er tour
D. Ferrer
1er tour
F. López
2004 1/8 de finale
A. Agassi
1er tour
Taylor Dent
1er tour
Luis Horna
1/4 de finale
I. Ljubičić
2e tour
C. Saulnier
2e tour
F. Santoro
1er tour
Taylor Dent
1/4 de finale
R. Štěpánek
2005 2e tour
T. Enqvist
2e tour
Lee H-t.
1er tour
R. Nadal
2e tour
G. Coria
1er tour
R. Gasquet
1/4 de finale
A. Roddick
1er tour
J. Acasuso
2006 1er tour
Kevin Kim
1er tour
G. Rusedski
1er tour
G. Coria
2e tour
F. González
1er tour
G. García
2e tour
T. Berdych
2e tour
I. Ljubičić
2007 2e tour
J. Acasuso
3e tour
J. M. del Potro
2e tour
Lee H-t.
1/8 de finale
R. Nadal
1er tour
F. Mayer
1/8 de finale
N. Davydenko
2e tour
Sam Querrey
2e tour
N. Kiefer
1/4 de finale
R. Nadal
2008 3e tour
L. Hewitt
1/8 de finale
J. Tipsarević
2e tour
I. Andreev
1er tour
F. Verdasco
2e tour
N. Kiefer
1er tour
Tommy Haas
1er tour
J. Nieminen
1er tour
Kohlschreiber
2009 1er tour
V. Troicki
2e tour
T. Berdych
2e tour
S. Wawrinka
1/8 de finale
N. Djokovic
2e tour
G. García
2010 1/4 de finale
R. Söderling
2e tour
D. Nalbandian
1er tour
L. Hewitt
2e tour
E. Gulbis
2e tour
A. Dolgopolov
1er tour
R. Gasquet
2e tour
F. Mayer
2e tour
E. Gulbis
2011 3e tour
O. Rochus
1er tour
F. Mayer
1er tour
Kohlschreiber
1er tour
J. M. del Potro
1er tour
M. Llodra
1er tour
M. Llodra
1er tour
J. C. Ferrero
1er tour
Kohlschreiber
2012 1er tour
F. Gil
2e tour
J. M. del Potro
2e tour
J. M. del Potro
2e tour
J. Tipsarević
1er tour
L. Hewitt
1er tour
V. Troicki
1er tour
M. Granollers
2013 2e tour
L. Mayer
3e tour
R. Gasquet
2e tour
N. Djokovic
2e tour
G. Simon
1/8 de finale
R. Nadal
2e tour
M. Raonic
2e tour
A. Murray
1er tour
P. Andújar
1er tour
K. Anderson
2014 1er tour
A. Seppi
1/8 de finale
R. Nadal
2e tour
F. López
1er tour
F. Fognini
1/8 de finale
D. Ferrer
1/4 de finale
F. López
1er tour
S. Giraldo
2015 1er tour
V. Hănescu
2e tour
K. Nishikori
1er tour
F. Mayer
1/8 de finale
R. Nadal
2016 2e tour
Forfait
2e tour
B. Paire
2e tour
S. Wawrinka
2e tour
K. Nishikori
1er tour
N. Almagro
2017 2e tour
G. Dimitrov
1er tour
M. Kukushkin
1er tour
Borna Ćorić
1er tour
A. Ramos
2018 1er tour
João Sousa
3e tour
John Isner
2e tour
Robin Haase

N.B. : sous le résultat se trouve le nom de l’ultime adversaire.

Classements ATP en fin de saison[modifier | modifier le code]

Classements à l'issue de chaque saison
Année 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Rang en simple 113 en augmentation 58 en augmentation 32 en diminution 43 en augmentation 16 en diminution 44 en augmentation 24 en augmentation 19 en diminution 33 en augmentation 19 en augmentation 10 en diminution 35 en augmentation 25 en augmentation 15 en diminution 48 en diminution 127 en augmentation 57 en diminution 84
Rang en double 231 en diminution 295 en augmentation 224 en augmentation 170 en augmentation 120 en augmentation 47 en diminution 69 en diminution 94 en augmentation 65 en diminution 123 en augmentation 69 en augmentation 60 en diminution 119 en augmentation 74 en augmentation 72 en diminution 378 - 822

Source : (en) Classements de Mikhail Youzhny sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La transcription du russe en français devrait être Mikhaïl Ioujny mais une grande majorité de sources utilisent la transcription anglophone Mikhail Youzhny.
  2. « Youzhny docteur en philosophie », sur eurosport.fr (consulté le ).
  3. http://www.ledauphine.com/france-monde/2015/05/28/roland-garros-il-abandonne-parce-qu-il-s-est-frappe-la-tete-avec-sa-raquette Roland-Garros: il abandonne parce qu'il s'est frappé la tête avec sa raquette
  4. L'ordre chronologique des Masters 1000 de Rome, de Hambourg (jusqu'en 2008) et de Madrid (depuis 2009) a changé au cours des ans.
  5. Les Masters 1000 de Stuttgart (1996-2001), de Madrid (2002-2008) et de Shanghai (depuis 2009) se sont succédé.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]