Tchaourou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tchaourou
Tchaourou
Route nationale inter-états 2 (RNIE 2) à l'entrée de la ville.
Administration
Pays Drapeau du Bénin Bénin
Département Borgou
Maire Sounon Bouko Bio
Démographie
Population 223 138 hab. (2013[1])
Densité 31 hab./km2
Géographie
Coordonnées 8° 53′ 00″ nord, 2° 36′ 00″ est
Superficie 725 600 ha = 7 256 km2
Divers
Langue(s) Français
Bariba
Peul
Yoruba
Tchabè
Ditammari
Yom Lokpa
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bénin
Voir sur la carte topographique du Bénin
City locator 14.svg
Tchaourou
Géolocalisation sur la carte : Bénin
Voir sur la carte administrative du Bénin
City locator 14.svg
Tchaourou

Tchaourou est la plus vaste commune du Bénin. Elle abrite des populations de diverses ethnies, principalement les Baribas (Baatɔmbu), les Nagos et les Peuls. C'est la commune d'origine du président Yayi Boni, président du Bénin (2006-2016). Tchaourou est une commune essentiellement agricole. Cependant, des activités de vente illicites de carburant, connu sous le nom de kpayo, se sont développées dans la région, compte tenu de sa proximité avec le grand voisin pétrolier, le Nigeria.

Histoire[modifier | modifier le code]

Chef Tchaourou 1932

Tchaourou était jadis l'une des destinations les plus appréciées des transhumants peuls en provenance du Nord du pays ou des pays limitrophes du Nord (Niger, Burkina Faso, Nigeria). En conséquence de cette migration saisonnière, plusieurs arbres fourragers comme le Khaya senegalensis, Afzelia africana, qui ont été fréquents, sont à présent très rares dans la commune. Toutefois, la disparition de ces très utiles espèces d'arbres, est due à l'action combinée de l'agriculture itinérante sur brûlis, de l'exploitation de leurs bois, un bois d'œuvre très prisé, de ses écorces pour la médecine traditionnelle et de l'émondage par les bergers peuls.

Avec l'arrivée du chemin de fer, la ville s'est formée comme la porte d'entrée du grand Borgou. Les Pères de la Société des missions africaines[2] ouvrent une mission en 1930[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

La commune de Tchaourou est dotée d'un climat de savane de type Aw selon la classification de Köppen, avec une température annuelle moyenne de 26,8 °C et des précipitations d'environ 1 023,6 mm par an, beaucoup plus importantes en été qu'en hiver[4].

Végétation[modifier | modifier le code]

Forêt Oouémé-supérieure de Tchaourou.

Tchaourou se trouve dans une zone de savane arborée et arbustive, comportant quelques forêts semi-décidues et galeries forestières qui couvrent 25 % de la superficie totale de la commune. Plusieurs forêts classées se trouvent sur son territoire : la forêt de Nano, la forêt de Wari-Maro, la forêt de Tchatchou Gokana, la forêt de Tchaourou et la forêt d’Alafiarou-Bétérou[5].

Population[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 2013 (RGPH-4), la commune comptait 223 138 habitants[1]. L'ethnie principale est celle des Yoroubas.

Subdivisions[modifier | modifier le code]

La commune est constituée de 7 arrondissements, eux-mêmes subdivisés en 5 quartiers et 31 villages.

Subdivisions de Tchaourou
Arrondissements Quartiers & villages
Tchaourou 16
Alafiarou 8
Bétérou 12
Goro 4
Kika 21
Sanson 10
Tchatchou 16

Culte[modifier | modifier le code]

  • Paroisse catholique Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus de Tchaourou
  • Paroisse catholique Saints-Pierre-et-Paul d'Alafiarou
  • Paroisse catholique Sainte-Rita de Tchatchou
  • Mosquée central de Tchaourou
  • Mosquée central de Tchatchou
  • mosquée de goro, Beterou,Sanson,Kika etc

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b INSAE, Effectifs de la population des villages et quartiers de ville du Bénin, (RGPH-4, 2013), février 2016, p. 31 [1]
  2. Par le Père Thomas Moulero, comme une filiale de la mission de Savè. Le Père Moulero est le premier prêtre du Dahomey (aujourd'hui Bénin). Il a été formé au séminaire d'Ouidah, ouvert en 1914 par Mgr Steinmetz SMA, vicaire apostolique du Dahomey.
  3. La Paroisse de Tchaourou fête ses quatre-vingts ans, brochure éditée par l'archidiocèse de Parakou, 2017, page 8, 32 pages
  4. Météo et climat : Commune de Tchaourou, planificateur.a-contresens.net, [2]
  5. Ousmane Kora, Monographie de la commune de Tchaourou, Afrique Conseil, avril 2006, p. 11 [lire en ligne]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rafiou Bah-Agba, Gouvernance locale et approvisionnement en eau potable dans les milieux ruraux au Bénin : cas de la commune de Tchaourou, Université du Québec à Rimouski, 2014 (mémoire de maîtrise)
  • Jean Bonfils, La mission catholique en République du Bénin. Des origines à 1945, Karthala, 1999, 276 p. (ISBN 9782865379194)
  • Ousmane Kora, Monographie de la commune de Tchaourou, Afrique Conseil, avril 2006, 45 p. [lire en ligne]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]