Abomey-Calavi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abomey-Calavi
Abomey-Calavi
Vue d'Abomey-Calavi
Administration
Pays Drapeau du Bénin Bénin
Département Atlantique (préfecture)
Maire
Mandat
Georges A. Bada
2015 - 2020
Démographie
Population 656 358 hab. (2013)
Densité 1 010 hab./km2
Géographie
Coordonnées 6° 26′ 55″ nord, 2° 21′ 20″ est
Superficie 65 000 ha = 650 km2
Divers
Langue(s) Français, fon, ayizo, bariba, dendi, aja-gbe, yoruba...
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bénin
Voir sur la carte administrative du Bénin
City locator 14.svg
Abomey-Calavi
Géolocalisation sur la carte : Bénin
Voir sur la carte topographique du Bénin
City locator 14.svg
Abomey-Calavi
Liens
Site web mairie-abomey-calavi.bj

Abomey-Calavi (à ne pas confondre avec Abomey) est une ville du sud du Bénin, chef-lieu de la commune du même nom. Elle est située à 18 kilomètres au Nord de Cotonou, la capitale économique du Bénin. Avec plus de 600 000 habitants en 2013, elle est la deuxième commune la plus peuplée du Bénin, juste après Cotonou.

Géographie[modifier | modifier le code]

Route inondée entre Tokan et Houéto, en février 2020.

Abomey-Calavi est situé sur un plateau de terre avec des côtes sablonneuse[1]. La ville est délimitée au nord par la commune de , au sud par une lagune et par extension l'océan Atlantique, à l'ouest par la commune de Tori-Bossito, à l'est par le lac Nokoué et la commune de Sô-Ava[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville d'Abomey-Calavi a été fondée au XVIIe siècle[2]. Elle est alors une extension d'Abomey et du Royaume de Dahomey[2]. Elle a été établie près de Cotonou, afin de faciliter les échanges commerciaux. La ville a officiellement un dirigeant depuis 1906, nommé Blaud, alors commis des affaires indigènes[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon le recensement général de 2013, la population de la commune serait de 656 358 habitants[4]. La ville connait une forte croissante démographique en raison de l'exode de cotonois qui y préfèrent sa tranquillité et de l'accès plus économique au foncier. Elle est ainsi passé de 126 507 habitants en 1992 à 307 745 en 2002[5].

Administration[modifier | modifier le code]

Arrondissements[modifier | modifier le code]

La commune d'Abomey-calavi, comme toutes les autres communes du Bénin est essentiellement divisée en arrondissements [6]. Elle dispose de neuf arrondissements:

Villages et quartiers de ville[modifier | modifier le code]

Les arrondissements d'Abomey-Calavi sont eux-mêmes composés de cent quarante-neuf villages et quartiers de ville[7].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs depuis 2003
Période Identité Étiquette Qualité
19 février 2003 9 septembre 2008 Liamidi Houénou de-Dravo    
9 septembre 2008 19 août 2015 Patrice Hounsou-Guèdè AND Colonel
19 août 2015[8]   Georges Bada RB Député, conseiller communal
2e questeur de l’Assemblée nationale
Membre du parlement de la CEDEAO[9]

Économie[modifier | modifier le code]

Les habitants de la commune d'Abomey-Calavi mènent plusieurs activités dans différents secteurs tels que l'agriculture, l'élevage, la pêche, le commerce, l'artisanat, le transport, l'exploitation de bois de feu, la transformation de produits[10].

Transports[modifier | modifier le code]

Le principal moyen de transport utilisé par la population d'Abomey-calavi est le mini-bus dénommé tokpa-tokpa. Ce moyen est moins coûteux selon les habitants de la commune. Outres les bus et mini-bus, plusieurs autres moyens sont utilisés notamment les zémidjan (taxis-motos) et les taxi-autos.

C'est à Abomey-Calavi que se trouve l'embarcadère pour la cité lacustre de Ganvié[11].

Éducation[modifier | modifier le code]

Vue du jardin botanique et Zoologique de l’Université d’Abomey-Calavi.

La ville possède de nombreuses écoles primaires, secondaires, ainsi que deux centres de formation professionnelle publiques et trois privés[12]. La ville compte une université publique, l'Université d'Abomey-Calavi, fondée en 1970 [13],[14].

Lieux de culte[modifier | modifier le code]

Parmi les lieux de culte, il y a principalement des églises et des temples chrétiens : Archidiocèse de Cotonou (Église catholique), Église Protestante Méthodiste du Bénin (Conseil méthodiste mondial), Église du christianisme céleste, Église Baptiste du Bénin (Alliance baptiste mondiale), Living Faith Church Worldwide, Redeemed Christian Church of God, Assemblées de Dieu [15]. Il y a aussi des mosquées musulmanes.

Culture[modifier | modifier le code]

Le Centre est un espace artistique pluridisciplinaire, installé dans le quartier de Lobozounkpa . Doté d'un Petit musée de la Récade, de salles d'exposition, d'un Jardin à Sculptures, d'une bibliothèque, de résidences, d'ateliers de créations, d'un espace scénique et d'un café, ce lieu est un espace de création et d'échanges, dont l'objectif est de contribuer au rayonnement de la scène artistique contemporaine béninoise[16],[17].

Chaque année en mars, l'Ensemble artistique et culturel des étudiants (Eace) d’Abomey-Calavi organise le festival de danse « Afri’k Dance »[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Biaou (2006), p. 6.
  2. a et b Mathurin C. Houngnikpo, Samuel Decalo, Historical Dictionary of Benin, Rowman & Littlefield, USA, 2013, p. 20.
  3. Liste des responsables de la commune, site officiel de la Mairie d'Abomey-Calavi, consulté le 10 juin 2017.
  4. INSAE, (RGPH-4, 2013), Effectifs de la population des villages et quartiers de ville du Bénin, Bénin, juin 2015, p. 15.
  5. Amadou Diallo, Jérôme Aloko-N'Guessan et Kokou Henri Motcho, Villes et organisation de l'espace en Afrique, éditions Karthala, 2010, p. 106.
  6. Mairie d'Abomey Calavi, Mairie d'Abomey Calavi, mairie-abomey-calavi.bj, Bénin, consulté le 10 juin 2017
  7. « La Mairie d'Abomey Calavi est située dans la ville d'Abomey Calavi, au sud du Bénin, à 18 kilomètre au Nord de Cotonou, la capitale économique du Bénin. », sur www.mairie-abomey-calavi.bj (consulté le 5 octobre 2019)
  8. Yao Hervé Kingbêwé, « Mairie d’Abomey-Calavi : Georges Bada évince Patrice Hounsou-Guèdè », La Nouvelle Tribune, 19 août 2015/
  9. Inès Zounnon, « Georges Bada remplace Patrice Hounsou Guèdè à la tête de la Mairie d’Abomey-Calavi », quotidien-lematinal.info, 19 août 2015
  10. Biaou (2006), p. 14-21.
  11. François-Xavier Freland, « Tourisme : Ganvié, l’éternel refuge béninois », Jeune Afrique, 26 avril 2017.
  12. Biaou (2006), pp. 11-12.
  13. Mathurin C. Houngnikpo, Samuel Decalo, Historical Dictionary of Benin, Rowman & Littlefield, USA, 2013, p. 151
  14. Université d'Abomey-Calavi, Historique de L'UAC, Site web officiel, Bénin, consulté le 15 mai 2017.
  15. J. Gordon Melton, Martin Baumann, ‘‘Religions of the World: A Comprehensive Encyclopedia of Beliefs and Practices’’, ABC-CLIO, USA, 2010, p. 338.
  16. « «Paris-Cotonou-Paris»: Dominique Zinkpé fait rayonner les artistes béninois », RFI,‎ (lire en ligne)
  17. Florence Bourreau, « Le centre arts et culture de Godomey », www.lepetitjournal.com, 20 juillet 2016
  18. Loth Houssou, « 10e édition du festival « Afri’k Dance » : Un impressionnant spectacle de chorégraphie clôture l’événement », news.acotonou.com, 12 avril 2017

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [PDF] Chabi Félix Biaou, Monographie de la commune d'Abomey-Calavi, Cotonou, Afrique Conseil, , 72 p. (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :