Table d'ondes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La synthèse à tables d'ondes est une technique de synthèse sonore utilisant une séquence circulaire d'échantillons.

Application[modifier | modifier le code]

Ce principe a été utilisé par exemple en musique électronique au sein de synthétiseurs, comme le PPG Wave à partir de 1981, et Ensoniq VFX en 1988 notamment.

En micro informatique, le processeur Paula des Amiga, a été le premier à les gérer, en 1985, suivit des cartes son, Gravis Ultrasound, pour compatibles IBM PC, en 1992. Ce principe connu dès la fin des années 1980 un grand succès auprès des musiciens de la Scène demo, avec l'apparition des Trackers, dont le premier est probablement Ultimate Soundtracker (1987) pour Amiga, et créant par la même le format de fichier MOD.

Serum (xferrecords), Massive (Native Instruments) ou encore Wavetable (présent uniquement dans Ableton Live 10) sont des synthétiseurs à table d'onde. Serum est différent des deux autres : il permet à l'utilisateur d'éditer la forme d'onde existante et même d'importer ses propres fichiers audio en les utilisant comme oscillateur.

Elle revient (depuis les années 2010) au devant de la scène avec un engouement énorme du fait des capacités sonores de ce type de synthèse.