Super Bowl LIII

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Super Bowl LIII
Description de l'image Logo Super Bowl LIII.png.
Score de la rencontre
1234Total
Patriots0301013
Rams00303
Informations générales
Date 3 février 2019
Stade Mercedes-Benz Stadium
Ville Atlanta, Géorgie Drapeau des États-Unis
MVP Julian Edelman, WR
Spectacle de la mi-temps Maroon 5, Travis Scott, Big Boi[1]
Affluence 70 081 personnes

Le Super Bowl LIII est un match de football américain constituant la finale de la saison 2018 de la NFL.

Il oppose les Patriots de la Nouvelle-Angleterre représentant de l'American Football Conference aux Rams de Los Angeles représentant la National Football Conference. Il s'agira de la revanche du Super Bowl XXXVI où les Patriots, emmenés par leur entraîneur principal de seconde année Bill Belichick et le quarterback Tom Brady, avaient battu à la suite d’un field goal inscrit à la dernière seconde du match, les Rams (lesquels jouaient à St-Louis à l'époque) pourtant désignés comme les grands favoris.

Il se dispute le au Mercedes-Benz Stadium situé à Atlanta dans l'état de Géorgie aux États-Unis[2]. Ce stade héberge habituellement les matchs de la franchise NFL des Falcons d'Atlanta.

Il s'agit du 53e Super Bowl de l'histoire de la NFL et il est le 3e à être joué à Atlanta après le Super Bowl XXVIII de 1994 et le Super Bowl XXXIV de 2000. Le match sera retransmis au niveau national par CBS[3].

Il s'agit de la 3e participation consécutive des Patriots à un Super Bowl, la 4e en cinq ans, la 9e avec le tandem Tom Brady-Bill Belichick (quarterback-entraîneur principal) et leur 11e au total. Ils sont également la première franchise à jouer trois Super Bowls consécutifs depuis la série de quatre réalisée par les Bills de Buffalo (du Super Bowl XXV au Super Bowl XXVIII). C'est la troisième franchise de l'histoire de la NFL à jouer au moins trois Super Bowls consécutifs, comme les Bills (de 1990 à 1993) et les Dolphins de Miami (de 1971 à 1973).

Les Rams n'avaient plus joué de Super Bowl depuis le Super Bowl XXXVI. Ce sera leur premier Super Bowl depuis leur retour à Los Angeles en 2016.

Les Patriots remportent le match 13 à 3.

Préparation de l'événement[modifier | modifier le code]

Désignation de la ville hôte[modifier | modifier le code]

Le Mercedes-Benz Stadium, hôte du Super Bowl LIII.

Le 19 mai 2015, la ligue avait annoncé les quatre sites finalistes qui entraient en compétition pour accueillir le Super Bowl LIII. Il s'agissait des stades suivants tous situés dans le sud-est des États-Unis[4],[5] :

Le vote a lieu le 24 mai 2016 et c'est Atlanta qui est désignée pour accueillir le Super Bowl LIII[6].

Ouverture de la toiture du stade.

Le stade[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Mercedes-Benz Stadium.

Le Mercedes-Benz Stadium est inauguré le 26 août 2017. Il accueille les matchs à domicile des Falcons d'Atlanta mais également ceux de l'équipe de football d'Atlanta United FC (MLS). Comme événements, le Peach Bowl (NCAA), le Celebration Bowl (en) (NCAA), la finale de Conférence SEC (NCAA) et le Chick-fil-A Kickoff Game (en) (NCAA) y sont organisés chaque année. Sa capacité maximale est de 75 000 places mais le record d'affluence a été atteint lors du College Football Championship Game 2018 avec 77 430 spectateurs.

Sa pelouse est naturelle. Sa toiture est rétractable.

[modifier | modifier le code]

La NFL révèle le logo officiel du Super Bowl LIII en février 2018. Il se base sur la version du logo du Super Bowl LI mais teinté en bleu marine à la place des reflets rouges originels. Le logo du comité d’organisation représente quant à lui une reproduction stylisée du toit du Mercedes-Benz Stadium[7].

Hymne national[modifier | modifier le code]

C'est Gladys Knight qui entonnera l'hymne national américain The Star-Spangled Banner avant le match[8].

Show de la mi-temps[modifier | modifier le code]

Le , plusieurs sources (dont The New York Times, Rolling Stone et Billboard) annoncent que le show de la mi-temps du Superbowl LIII (officiellement dénommé le Pepsi Super Bowl LIII Halftime Show) sera assuré par le groupe de pop rock américain Maroon 5.

Le , la NFL annonce officiellement que le spectacle de la mi-temps du Super Bowl LIII sera assuré par Maroon 5 lequel aura comme invité les rappeurs Big Boi (membre du groupe OutKast) et Travis Scott[1].

Controverses[modifier | modifier le code]

Les artistes qui ont accepté de se produire lors du Super Bowl LIII ont fait l'objet de certaines critiques, celles-ci faisant référence au traitement subi par Colin Kaepernick et sa mise sur liste noire présumée par la NFL parce qu'il avait protesté contre les violences policières aux États-Unis en mettant à plusieurs reprises un genou à terre lors de l'hymne national d'avant match[9],[10], [11],[12]. Plusieurs artistes auraient refusé les propositions qui leur auraient été faites pour se produire lors du match[13].

Présentation du match[modifier | modifier le code]

Comme dit précédemment, il s'agira du replay du Super Bowl XXXVI lorsque les Rams étaient basées à St. Louis[14]. Le seul joueur des deux rosters de l'époque qui participera au match de 2019 est le quarterback titulaire des Patriots Tom Brady. Bill Belichick était déjà entraîneur principal des Patriots lors du Super Bowl XXXVI.

Ce Super Bowl sera le premier depuis le Super Bowl XLVII où il n'y aura aucune des deux équipes classées no 1 dans leur conférence au terme de la saison régulière.

Les Rams ayant été désignés comme l'équipe jouant à domicile (en fonction de la rotation annuelle entre l'AFC et la NFC), ils ont choisi de porter leur ancien uniforme bleu royal et jaune pour le match[15],[16].

Des équipes de Boston et de Los Angeles se sont déjà rencontrées dans d’autres sports professionnels : les Boston Celtics et les Los Angeles Lakers se sont rencontrés à onze reprises lors des finales NBA, les Boston Red Sox et les Los Angeles Dodgers se sont rencontrés lors des World Series 2018 en baseball. C'est seulement la seconde fois depuis 1969 que des équipes de ces deux villes se rencontreront la même année pour les titres en NFL et en MLB[17],[18].

Équipes Conférences Divisions Entraîneurs Bilan de saison
Patriots AFC AFC East Bill Belichick 11-5
Rams NFC NFC Ouest Sean McVay 13-3
Arbitre : John Parry (en)
Équipe donnée favorite par les bookmakers : Patriots par 2½ points[19]

Équipes[modifier | modifier le code]

Patriots de la Nouvelle-Angleterre[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

La saison régulière[modifier | modifier le code]

La franchise remporte le titre de la Division AFC Est et termine la saison régulière avec un bilan de 11 victoires pour 5 défaites. Ces défaites ont toutes eu lieu en déplacement (à Jacksonville, Détroit, Tennessee, Miami et Pittsburgh)[20].

L'équipe est classée 2e de la NFC et est donc exemptée du tour de wild-card.

Il s'agit de leur 10e participation consécutive aux séries éliminatoires et leur troisième participation consécutive au Super Bowl[21]

Les playoffs[modifier | modifier le code]

En tour de division, les Patriots reçoivent le 13 janvier les Chargers de Los Angeles qu'il battent 41 à 28. Ils accèdent à la finale de conférence NFC. Le 20 janvier, ils sont opposés aux Chiefs de Kansas City qu'ils battent 35 à 31 en prolongation[20].

Les atouts de l'équipe[modifier | modifier le code]

  • Le quarterback : Tom Brady en est à son 9e Super Bowl (5 bagues). Sa carrière est exceptionnelle et il sera motivé comme jamais, désireux d'effacer la défaite au Super Bowl LII. Il a l'expérience des grands moments et répond toujours présent comme ses matchs contre les Chargers et les Chiefs l'ont prouvé.
  • La ligne offensive : Brady n'a subi aucun sack lors des playoffs. Il le doit à la solide ligne qui le protège mais qui ouvre aussi, quand il le faut, de bonnes brèches à ses RBs.
  • Les coureurs : Le rookie Sony Michel a gagné une moyenne de 121 yards à la course lors des POs. Il est épaulé par James White, lequel sait également réceptionner, et par Rex Burkhead.
  • Receveurs - Tight-end : Même s'il réalise une de ses moins bonne saison, Rob Gronkoswki est un joueur toujours important au sein de la franchise. Il s'est réveillé en finale de conférence en réceptionnant deux ballons très importants lors du drive ayant apporté la victoire contre les Chiefs. Lorsque Brady a un problème, il cherche et trouve WR Julian Edelman lequel parvient toujours à se sublimer en POs.
  • La ligne défensive : Emmenée par Trey Flowers (7 sacks lors des 8 derniers matchs), elle est classée 11e contre la course. Elle ne brille pas mais reste toujours très sérieuse et appliquée.
  • Les linebackers : Kyle Van Noy (2 sacks, 10 plaquages) et Dont'a Hightower ont de l'expérience. Ils ont été utilisés en POs pour mettre la pression sur le QB adverse. Cette fois, ils devront en plus tenter de bloquer les RBs adverses emmenés par Todd Gurley.
  • Les defensives backs : CB Stephon Gilmore réussi la meilleure saison de sa carrière mais la défense n'est classée que 22e pour la défense contre la passe.
  • Équipes spéciales : Kicker Johnny Hekker et Punter Greg Zuerlein sont parmi les meilleurs de la ligue à leur poste. Julian Edelman peut également faire très mal sur les retours.

Historique en Super Bowl[modifier | modifier le code]

Les Patriots au Super Bowl
Édition Date Lieu Adversaire G/P Score Quarterback(s) Entraîneur
Super Bowl XX Louisiana Superdome, La Nouvelle-Orléans Bears de Chicago P 10 - 46 Steve Grogan/Tony Eason Raymond Berry
Super Bowl XXXI Louisiana Superdome, La Nouvelle-Orléans Packers de Green Bay P 21 - 35 Drew Bledsoe Bill Parcells
Super Bowl XXXVI Louisiana Superdome, La Nouvelle-Orléans Rams de Saint-Louis G 20 - 17 Tom Brady Bill Belichick
Super Bowl XXXVIII Reliant Stadium, Houston Panthers de la Caroline G 32 - 29 Tom Brady Bill Belichick
Super Bowl XXXIX Alltel Stadium, Jacksonville Eagles de Philadelphie G 24 - 21 Tom Brady Bill Belichick
Super Bowl XLII University of Phoenix Stadium, Phoenix Giants de New York P 14 - 17 Tom Brady Bill Belichick
Super Bowl XLVI Lucas Oil Stadium, Indianapolis Giants de New York P 17 - 21 Tom Brady Bill Belichick
Super Bowl XLIX University of Phoenix Stadium, Phoenix Seahawks de Seattle G 28 - 24 Tom Brady Bill Belichick
Super Bowl LI NRG Stadium, Houston Falcons d'Atlanta G 34 - 28 Tom Brady Bill Belichick
Super Bowl LII U.S. Bank Stadium, Minneapolis Eagles de Philadelphie P 33 - 41 Tom Brady Bill Belichick

Rams de Los Angeles[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Rams de Los Angeles.

La saison régulière[modifier | modifier le code]

Les Rams remportent le titre de la Division NFC Ouest et terminent avec un bilan de 13 victoires pour trois défaites (concédées en déplacement à La Nouvelle-Orléans et à Chicago et à domicile contre Philadelphie)[22].

La franchise est classée 2e de l'AFC derrière les Saints de La Nouvelle-Orléans et est donc exemptée du tour de wild-card[22].

Ils participent aux séries éliminatoires pour la seconde saison consécutive. Leur dernière participation à un Super Bowl date de la saison 2001[23].

Les playoffs[modifier | modifier le code]

En tour de division, les Rams reçoivent le 12 janvier les Cowboys de Dallas qu'il battent 30 à 22. Ils accèdent à la finale de conférence AFC. Le 20 janvier, ils sont donc opposés aux Saints de La Nouvelle-Orléans qu'ils battent 26 à 23 en prolongation[22].

Les atouts de l'équipe[modifier | modifier le code]

  • Le Quarterback : Jared Goff s'améliore d'années en années et il réalise la meilleure saison de sa carrière NFL. Même s'il a beaucoup moins d'expérience à ce niveau que Tom Brady, il a prouvé lors des moments chauds joués en déplacement en POs, qu'il savait garder son calme et diriger intelligemment son équipe.
  • La ligne offensive : Très constante puisque les cinq titulaires sont les mêmes depuis le début de saison. Très bonne en protection de son QB (1 sack concédé en POs) et très bonne en création de brèches, elle manque néanmoins d’expérience à ce niveau.
  • Les Running Backs : Todd Gurley est l'arme offensive des Rams mais depuis sa blessure il n'a plus réitéré les performances qui avaient fait de lui le joueur offensif de la saison 2017. Sa forme sera un élément déterminant du match. Il est aidé par C.J. Anderson lequel a parfaitement joué son rôle lorsque Gurley était moins performant.
  • Les receveurs et le tight-end : Cooper Kupp est blessé. Il était une des armes les plus importante de Goff. Il reste néanmoins du beau monde avec WR Brandin Cooks (ex-Patriots ayant joué le Super Bowl LII) et WR Robert Woods (ex-Bills) deux armes apportant le danger dans la profondeur. Ils sont aidés par TE Tyler Higbee lequel, bien que moins rapide, est plus costaud et offre une option plus qu'intéressante à son QB.
  • La ligne défensive : Aaron Donald, Ndamukong Suh, Dante Fowler et Michael Brockers : probablement la meilleure DL de la ligue. Leur mission sera de mettre la pression sur Tom Brady lequel déteste ça. Le match avec la ligne offensive des Patriots vaudra à elle seule le détour.
  • Les linebackers : Probablement le point faible de l'équipe. Ils devront contenir le jeu au sol des Patriots et en particulier celui de RB James White.
  • Les défensives backs : Marcus Peters, Lamarcus Joyner et Aqib Talib, trois joueurs d'expérience qui peuvent être dominants à leurs postes.
  • Les équipes spéciales : Du même niveau que les Patriots puisque classées 9e de la ligue (les Patriots sont classés 10e).

Historique en Super Bowl[modifier | modifier le code]

Les Rams en finale nationale (avant l'ère du Super Bowl)
Édition Date Lieu Adversaire G/P Score Quarterback(s) Entraîneur
NFL Championship 1945 (en) 16 décembre 1945 Cleveland Stadium, Cleveland Redskins de Washington G 15-14 Bob Waterfield Adam Walsh (en)
NFL Championship 1949 (en) 18 décembre 1949 Los Angeles Memorial Coliseum
Los Angeles
Eagles de Philadelphie P 00–14 Bob Waterfield et
Norm Van Brocklin (en)
Clark Shaughnessy (en)
NFL Championship 1950 (en) 24 décembre 1950 Cleveland Stadium, Cleveland Browns de Cleveland P 28–30 Bob Waterfield Joe Stydahar (en)
NFL Championship 1951 (en) 23 décembre 1951 Los Angeles Memorial Coliseum
Los Angeles
Browns de Cleveland G 24–17 Bob Waterfield et
Norm Van Brocklin
Joe Stydahar
NFL Championship 1955 (en) 26 décembre 1955 Los Angeles Memorial Coliseum
Los Angeles
Browns de Cleveland P 14–38 Norm Van Brocklin Sid Gillman (en)
Les Rams au Super Bowl
Édition Date Lieu Adversaire G/P Score Quarterback(s) Entraîneur
Super Bowl XIV 20 janvier 1980 Rose Bowl, Pasadena Steelers de Pittsburgh P 19-31 Vince Ferragamo (en) Ray Malavasi (en)
Super Bowl XXXIV 30 janvier 2000 Georgia Dome, Atlanta Titans du Tennessee G 23-16 Kurt Warner Dick Vermeil (en)
Super Bowl XXXVI 3 février 2002 Louisiana Superdome, New Orleans Patriots de la Nouvelle-Angleterre P 17-20 Kurt Warner Mike Martz (en)

Déroulement du match[modifier | modifier le code]

Joueurs titulaires alignés en début de match[modifier | modifier le code]

Nouvelle-Angleterre[24] Postes Los Angeles[24]
Attaque
Julian Edelman WR Brandin Cooks
Trent Brown LT Andrew Whitworth
Joe Thuney LG Rodger Saffold
David Andrews C John Sullivan
Shaq Mason RG Austin Blythe
Marcus Cannon RT Rob Havenstein
Rob Gronkowski TE Tyler Higbee
Chris Hogan WR Robert Woods
Tom Brady QB Jared Goff
James Develin FB / RB Todd Gurley
Sony Michel RB / WR Josh Reynolds
Défense
Trey Flowers LE / DE Michael Brockers
Lawrence Guy DT Aaron Donald
Malcom Browm DT / NT Ndamukong Suh
Deatrich Wise Jr. DE / WR Dante Fowler
Kyle Van Noy LB / OLB Samson Ebukam
Dont'a Hightower LB / ILB Cory Littleton
OLB / ILB Mark Barron
Jason McCourty LCB / CB Marcus Peters
Patrick Chung S / SS John Johnson
Devin McCourty S / FS Lamarcus Joyner
Stephon Gilmore RCB / CB Aqib Talib

Résumé[modifier | modifier le code]

Évolution du score[modifier | modifier le code]

Score Q1 Q2 Q3 Q4 Total
Patriots 0 3 0 10 13
Rams 0 0 3 0 3
Évolution du score du SuperBowl 2019[26]
QT Temps Drive Équipe Description de l'action Score
Jeux Yards TDP NE LAR
2 10:29 7 39 03:29 NE FG de 42 yards par K Stephen Gostkowski 3 0
3 02:11 10 42 04:22 LAR FG de 53 yards par K Greg Zuerlein 3 3
4 07:00 5 69 02:49 NE TD à la suite d'une course de 2 yards par RB Sony Michel + 1 point de conversion par K Stephen Gostkowski 10 3
01:12 8 67 03:05 NE FG de 41 yards par K Stephen Gostkowski 13 3
Score final 13 3

Statistiques[modifier | modifier le code]

Meilleur joueur (MVP)[27]
Nom Équipe Poste
Julian Edelman New England WR
Statistiques par équipe[28]
Statistiques NE LAR
1er down 22 14
1er down à la course 6 2
1er down à la passe 12 11
1er down suite pénalité 4 1
Conversion de 3e down 3/12 3/13
Conversion de 4e down 0/1 0/0
Jeux–yards 68 jeux pour 407 yards 60 jeux pour 260 yards
Yards à la courses 32 courses pour 154 yards (moy. de 4,8 y/c) 18 courses pour 62 yards (moy. 3,4 y/c)
Yards à la passe 253 198
Passes: Réussies-Tentées-Interceptées 21/35, 1 int. 19/38, 1 int.
Réussite en zone rouge/chances 1/1 0/0
TD 1 0
Field Goals 2/3 1/2
Sacks concédés (Nombre-Yards) 1 pour 9 yards perdus 4 pour 31 yards perdus
Fumbles (Nombre/Perdus) 0/0 0/0
Pénalités (Nombre/Yards perdus) 3 pour 20 yards perdus 9 pour 365 yards perdus
Temps de possession 33:10 16:50
Statistiques individuelles[28]
Quaterbacks
NE Tom Brady 21/35 passes réussies, 262 yards, 1sack subi, 0 TD, 1 interception, évaluation QB de 71,4
LAR Jared Goff 19/38 passes réussies, 229 yards, 4 sacks subis, 0 TD, 1 interception, évaluation QB de 57.9
Meilleurs coureurs
NE Sony Michel 18 courses, 94 yards (moy. 5,2 y/c), 1 TD
LAR Todd Gurley 10 courses, 35 yards, (moy. 3,5 y/c), 0 TD
Meilleurs receveurs
NE Julian Edelman 10/12 réceptions, 141 yards, 0 TD
LAR Brandin Cooks 8/13 réceptions, 120 yards, 0 TD
Meilleurs tacleurs
NE Jonathan Jones 8 tacles dont 6 en solo, 1 sack (2 yards), 1TFL, 1 QB Hit
LAR Cory Littleton 10 tacles dont 6 en solo, 1 interception, 2 passes déviées

Records[modifier | modifier le code]

Records établis
(Sauf indication contraire, toutes les données indiquées ne concernent que le Super Bowl)
Équipe avec le + d'apparitions au Super Bowl 11 Patriots de la Nouvelle-Angleterre
Plus petit nombre de points inscrits par l'équipe gagnante 13
Joueur avec le + d'apparitions au Super Bowl 9 Tom Brady (New England)
Joueur avec le + d'apparitions au Super Bowl comme titulaire 9
Joueur ayant remporté le plus de Super Bowl 6
Joueur ayant tenté le plus de passes (sur la carrière en SB) 392
Joueur ayant réussi le plus de passe (sur la carrière en SB) 256
Joueur avec le plus de yards gagnés à la passe (sur la carrière en SB) 2 838
Plus vieux quarterback jouant le Super Bowl 41 ans et 183 jours
Plus vieux quarterback jouant le Super Bowl comme titulaire 41 ans et 183 jours
Plus vieux joueur à avoir gagné le Super Bowl 41 ans et 183 jours
Entraîneur principal avec le + d'apparitions au Super Bowl 9 Bill Belichick (Patriots)
Entraîneur avec le + d'apparitions au Super Bowl 12
Individu recordman des apparitions au Super Bowl (quel que soit son rôle) 12
Plus de Super Bowl remporté par un entraîneur principal 6
Plus de Super Bowl remporté comme entraîneur 8
Individu ayant remporté le plus de Super Bowl (quel que soit son rôle) 8
Plus vieil entraîneur à avoir remporté un Super Bowl 66 ans et 293 jours
Kicker avec le plus d’apparition au Super Bowl 6 Stephen Gostkowski (Patriots)
Plus jeune entraîneur principal au Super Bowl 33 ans et 10 jours Sean McVay (Rams)
Plus long punt lors d'un SB 65 yards Johnny Hekker (Rams de Los Angeles)
Plus petit nombre de points inscrits par les 2 équipes en fin de 3e quart-temps 6 Patriots de la Nouvelle-Angleterre vs Rams de Los Angeles
Plus petit nombre de touchdowns inscrits en fin de 3e quart-temps 0
Plus petit nombre de points inscrits au total des deux équipes en fin de match 16
Records égalés
Plus petit nombre de points inscrits en 1re mi-temps 0 Rams de Los Angeles
Plus petit nombre de points inscrits par l'équipe perdante 3
Plus petit nombre de points inscrits par les 2 équipes en fin de 1er quart-temps 0 Patriots de la Nouvelle-Angleterre vs Rams de Los Angeles
Plus grand nombre de victoires au Super Bowl par une équipe 6 Patriots de la Nouvelle-Angleterre

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Maroon 5 to take center stage at Super Bowl LIII Halftime Show », sur NFL.com, NFL Enterprises, LLC, (consulté le 13 janvier 2019)
  2. AFP, « Super Bowl: Atlanta en 2019, Miami en 2020 et Los Angeles en 2021 », sur www.eurosport.fr, Eurosport, (consulté le 21 octobre 2018)
  3. (en) Hipes, Patrick, « Update: NBC, CBS And Fox Score Nine-Year NFL Extensions Taking Them To 2022 », sur Deadline.com, (consulté le 24 mai 2017)
  4. (en) Sean, Wagner-McGough, « Finalists for 2019, 2020 Super Bowls: Atlanta, Miami, New Orleans, Tampa », CBS Sports, (consulté le 21 mai 2015)
  5. (en) Mike, Triplett, « Atlanta, Miami, New Orleans, Tampa eye 2019, 2020 Super Bowls », ESPN, (consulté le 21 mai 2015)
  6. (en) Rosenthal, Gregg, « Atlanta, South Florida, L.A. chosen to host Super Bowls », sur NFL.com, NFL Enterprises, LLC (consulté le 24 mai 2016)
  7. (en) Atlanta Journal Constitution, « LEADOFF: Atlanta’s Super Bowl gets a second logo from NFL » (consulté le 7 février 2018)
  8. (en) Gladys Knight to sing national anthem at the Super Bowl. Associated Press. Consulté le 17 janvier 2019.
  9. (en) « Gladys Knight defends singing national anthem at Super Bowl », sur BBC News,
  10. (en) « Super Bowl: Maroon 5, Big Boi and Travis Scott to perform », sur BBC News,
  11. (en) David, Greene et Lilly,Quiroz, « Even With Rappers Set To Perform, Super Bowl's Halftime Show Remains Tone-Deaf », Morning Edition - NPR,
  12. (en) Rodney, Carmichael, « Gladys Knight To Sing The Super Bowl's National Anthem, As A Perilous Fight Endures », NPR - Opinion,
  13. (en) Starr, Bowenbank, « 5 Artists Who Reportedly Turned Down Super Bowl Halftime Show », sur Billboard,
  14. (en) White, R.J., « Patriots vs. Rams: How to watch Super Bowl 53 on TV, stream, date, location, more details », CBS Sports, (consulté le 20 janvier 2019)
  15. (en) Benjamin, Cody, « 2019 Super Bowl jerseys: Los Angeles Rams to wear blue and yellow throwback uniforms », CBS Sports, (consulté le 20 janvier 2019)
  16. Cameron DaSilva, « Rams announce which uniforms they'll wear in Super Bowl LIII », RAMSWIRE, (consulté le 20 janvier 2019)
  17. (en) http://www.sportingnews.com/us/nfl/news/boston-vs-la-again-how-fandom-around-patriots-chargers-differs/10febrm0san531o7tkljh4t3o4
  18. (en)https://www.patriots.com/news/snap-judgments-conference-championships
  19. (en) « Patriots vs. Rams », sur vegasinsider.com, (consulté le 3 février 2019)
  20. a et b (en)https://www.pro-football-reference.com/teams/nwe/2018.htm
  21. (en) https://www.pro-football-reference.com/teams/nwe/
  22. a b et c https://www.pro-football-reference.com/teams/ram/2018.htm
  23. (en) https://www.pro-football-reference.com/teams/ram/
  24. a et b (en) « Super Bowl 2019: Starters, key players, start time, TV channel, free live stream for Patriots vs. Rams », sur CBSSports.com (consulté le 4 février 2019)
  25. (en) https://deadline.com/2019/02/super-bowl-liii-first-half-defense-dominates-in-a-tight-struggle-with-patriots-up-3-0-over-the-rams-1202548725/
  26. « Official Site of the National Football League | NFL.com », sur www.nfl.com (consulté le 4 février 2019)
  27. (en) « Patriots WR Julian Edelman named Super Bowl LIII MVP », sur NFL.com (consulté le 4 février 2019)
  28. a et b (en) « Super Bowl LIII Gamebook », sur nfl.com, (consulté le 4 février 2019)