Richard Sherman (football américain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sherman.
Richard Sherman
Description de cette image, également commentée ci-après
Richard Sherman.
Nom complet Richard Sherman
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance
à Compton, Californie
Taille 1,91 m (6 3)
Poids 88 kg (194 lb)
Numéro 25
Position Cornerback
Carrière universitaire ou amateur
2006- 2010 Cardinal de Stanford
Carrière professionnelle
Choix draft NFL Seahawks de Seattle
(2011, 154e choix au total)
2011-2017
Depuis 2018
Seahawks de Seattle
49ers de San Francisco
Super Bowl XLVIII (2013)
Pro Bowl 2013, 2014, 2015 et 2016
All-Pro 2012, 2013 et 2014
Carrière pro. Depuis 2011

(en) Statistiques sur NFL.com

Richard Sherman, né le à Compton, est un joueur américain de football américain évoluant au poste de cornerback pour les 49ers de San Francisco.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Richard Sherman rejoint l'université Stanford en 2006 et commence par jouer au poste de wide receiver pour le Cardinal de Stanford. Doté d'une importante pointe de vitesse (avec un record de 10,77 secondes au 100 mètres), il réceptionne 47 passes en deux ans, avant de subir une importante blessure du genou en 2008. Il revient la saison suivante, mais est déplacé au poste de cornerback, où il collecte durant ses deux dernières années 112 plaquages et 6 interceptions.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Il est drafté à la 154e position (cinquième tour) en 2011 par les Seahawks de Seattle.

Bien qu'il ne soit titulaire que pour dix matchs sur seize durant sa saison de rookie, il réalise de bonnes performances en terminant avec 55 plaquages, 4 interceptions, un fumble forcé et 17 passes détournées. Cela lui permet d'être sélectionné au sein de l'équipe rookie de l'année.

Il s'impose par la suite et forme la Legion of Boom, un groupe de défenseurs réputés des Seahawks.

Il se révèle réellement durant la saison 2012 en étant l'un des acteurs de la très bonne saison des Seahawks. Devenu titulaire indiscutable, il collecte 64 plaquages, mais surtout 8 interceptions (dont une retournée pour un touchdown), 3 fumbles forcés et 24 passes détournées. N'étant pas sélectionné au Pro Bowl par les fans, il est considéré comme l'un des absents les plus étonnants. Il est toutefois désigné pour son premier All Pro par l'Associated Press. Il se révèle aussi cette saison-là par son talent pour la controverse : il n'hésite pas en effet à bousculer verbalement le quarterback Tom Brady[1], ou à se donner le surnom d'Optimus Prime après avoir éteint Calvin Johnson, dont le surnom est Megatron, au cours d'un match contre les Lions de Détroit[2].

Après la saison 2016, en avril 2017, les Seahawks annoncent officiellement que Sherman est disponible pour un échange[3]. Le joueur annonce comprendre les intentions de sa franchise[4] et qu'il n'a pas de problème avec son équipe[5].

À la fin de la saison 2017, il signe aux 49ers de San Francisco, retournant ainsi dans la région de la baie de San Francisco. Il indique par la suite que « la présence de Jimmy Garoppolo a eu une grosse influence sur [son] choix »[6], comme l'entraîneur chef Kyle Shanahan (en)[6]. Toutefois, il avais permis à l'organisation des Seahawks de s'aligner sur le contrat ; proposition qui a été déclinée[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Gregg Rosenthal, « Tom Brady trash-talked by Richard Sherman after loss », sur nfl.com, (consulté le 6 avril 2017)
  2. (en) Marc Sessler, « Calvin Johnson motivated by Richard Sherman's tag », sur nfl.com, (consulté le 6 avril 2017)
  3. (en) Kevin Patra, « Seahawks GM: Richard Sherman trade talk news is real », sur nfl.com, (consulté le 6 avril 2017)
  4. (en) Albert Breer, « Richard Sherman Trade Talk: ‘There Is No Bad Blood’ », Sports Illustrated, (consulté le 6 avril 2017)
  5. (en) Kevin Patra, « Richard Sherman has 'no bad blood' with Seahawks », sur nfl.com, (consulté le 6 avril 2017)
  6. a, b et c « Richard Sherman : « La présence de Jimmy Garoppolo a eu une grosse influence sur mon choix » » (consulté le 15 mars 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]