Spectacle de la mi-temps du Super Bowl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Concert du Super Bowl de 2015.

Les spectacles de la mi-temps ou Halftime Shows sont une tradition se déroulant lors des mi-temps de compétitions de football américain de tous niveaux.

Ceux proposés lors des Super Bowl organisés par la National Football League représentent un lien fondamental avec la culture pop. Il contribue à augmenter l'audience télévisée ainsi que l'intérêt national mais également mondial. Édition après édition, il est devenu un événement artistique dans l'événement sportif. Celui du Super Bowl XLIX avec Katy Perry a été regardé par 118,5 millions de spectateurs avec un pic à 120,3 millions en fin de spectacle, soit la plus forte audience de l'histoire de la télévision américaine[1],[2],[3].

La NFL prétend que celui du Super Bowl LI avec Lady Gaga a été le spectacle musical le plus regardé de tous les temps, citant le chiffre de 150 millions de spectateurs calculé en se basant sur l'audience télévisée, sur le nombre de vues du show sur les plates-formes de la NFL et les interactions sur les médias sociaux (un paramètre qui n'avait jamais calculée avant 2017)[4],[5]. Cependant, ce spectacle n'ayant été regardé que par 117,5 millions de téléspectateurs, il est actuellement classé comme deuxième meilleure audience du show[6].

Avant les années 1980, le spectacle de la mi-temps est créé autour d'un thème et est le plus souvent réalisé par une fanfare universitaire (la fanfare de l'Université d'État de Grambling possède le record avec six participations soit au moins une apparition par décade entre les années 1960 et 1990. Ces Marching Band effectuent divers déplacements tout en jouant de la musique.

À partir des années 1990, les spectacles de mi-temps deviennent des spectacles de pop culture avec des artistes tels que les New Kids on the Block ou Gloria Estefan. Néanmoins, afin d'améliorer l'intérêt des spectateurs et téléspectateurs, c'est la star Michael Jackson qui est choisie pour chanter à la mi-temps du Super Bowl XXVII.

Justin Timberlake (ancien membre du groupe 'N Sync), Bruno Mars et Beyoncé sont les seuls artistes à s'être produit deux fois à la mi-temps d'un Super Bowl.

Après le Super Bowl XXXVIII, dont le spectacle de mi-temps est resté célèbre à la suite d'un incident entre Justin Timberlake et Janet Jackson (incident dénommé le scandale du Nipplegate, le chanteur dévoilant un sein de sa partenaire), le show est principalement proposé à des artistes rock avant le retour des artistes pop en 2010.

La NFL ne rémunère pas les artistes même si elle couvre toutes les dépenses des interprètes ainsi que celles de leur entourage, de leurs techniciens, des membres de leur famille ainsi que leurs amis[7]. Le show de Michael Jackson lors du Super Bowl XXVIII constitue l'exception, la NFL et la société Frito-Lay acceptaient de faire une donation en faveur de sa fondation Heal the World[8],[9],[10],[9]. Selon Nielsen SoundScan, les artistes participant au show connaissent régulièrement des hausses significatives des ventes de leurs albums ainsi qu'une augmentation des téléchargements numériques payants[11]. Pour le Super Bowl XLIX, le Wall Street Journal a prétendu que les fonctionnaires de la Ligue avaient demandé aux éventuels artistes sélectionnés s'ils seraient disposés à fournir une compensation financière à la NFL en échange de leur apparition dans le show sous la forme d'une taxe payée d'avance ou d'une rétrocession d'une partie des bénéfices des spectacles qu'ils donneraient après le Super Bowl. Bien que le porte-parole de la NFL ait nié ces allégations, la demande aurait, selon le journal, reçu une réponse assez «froid» des artistes visés[12],[13].

The Who au Super Bowl XLIV.
Madonna au Super Bowl XLVII.
Beyoncé au Super Bowl XLVII.
Katy Perry lors du Super Bowl XLIX.
Beyoncé au Super Bowl 50.
Coldplay au Super Bowl 50.
Bruno Mars lors du Super Bowl 50.

Liste des artistes par édition[modifier | modifier le code]

Super Bowl Saison Artiste(s)[14]
I 1966 University of Arizona Symphonic Marching Band, Grambling State University Marching Band, Al Hirt
II 1967 Grambling State University Marching Band
III 1968 Florida A&M University et Miami area High School Bands
IV 1969 Carol Channing, Southern University Marching Band
V 1970 Southeast Missouri State Marching Band, Up with People
VI 1971 Ella Fitzgerald, Carol Channing, Al Hirt
VII 1972 University of Michigan Marching Band, Woody Herman, Andy Williams
VIII 1973 University of Texas Longhorn Band et Judy Mallett (Miss Texas 1973)
IX 1974 Mercer Ellington et Grambling State University Marching Bands
X 1975 Up with People
XI 1976 Los Angeles Unified All-City Band
XII 1977 Tyler Apache Belles Drill Team, Apache Band Pete Fountain et Al Hirt
XIII 1978 Ken Hamilton
XIV 1979 Up with People, Grambling State University Marching Bands
XV 1980 Southern University Marching Band, Helen O'Connell
XVI 1981 Up with People
XVII 1982 Los Angeles Super Drill Team
XVIII 1983 University of Florida et Florida State University Marching Bands
XIX 1984 Tops In Blue
XX 1985 Up with People
XXI 1986 George Burns
XXII 1987 Chubby Checker
XXIII 1988 Elvis Presto
XXIV 1989 Pete Fountain, Doug Kershaw, Irma Thomas
XXV 1990 New Kids on the Block
XXVI 1991 Gloria Estefan
XXVII 1992 Michael Jackson
XXVIII 1993 Tanya Tucker, James Travis Tritt, The Judds
XXIX 1994 Patti Labelle, Indiana Jones & Marion Ravenwood, Teddy Pendergrass, Tony Bennett, Arturo Sandoval
XXX 1995 Diana Ross
XXXI 1996 The Blues Brothers (Dan Aykroyd, John Goodman et James Belushi), ZZ Top, James Brown
XXXII 1997 Boyz II Men, Smokey Robinson, Martha Reeves, The Temptations, Queen Latifah
XXXIII 1998 Gloria Estefan, Stevie Wonder, Big Bad Voodoo Daddy
XXXIV 1999 Phil Collins, Christina Aguilera, Enrique Iglesias, Toni Braxton
XXXV 2000 Aerosmith, 'N Sync, Britney Spears, Mary J. Blige, Nelly
XXXVI 2001 U2
XXXVII 2002 Shania Twain, No Doubt, Sting
XXXVIII 2003 Janet Jackson, P. Diddy, Nelly, Kid Rock, Justin Timberlake
XXXIX 2004 Paul McCartney
XL 2005 The Rolling Stones
XLI 2006 Prince, Florida A&M University Marching 100 Band
XLII 2007 Tom Petty & the Heartbreakers
XLIII 2008 Bruce Springsteen et le E Street Band
XLIV 2009 The Who
XLV 2010 The Black Eyed Peas, Usher, Slash
XLVI 2011 Madonna, LMFAO, Nicki Minaj, M.I.A., Cee Lo Green
XLVII 2012 Beyoncé, Destiny's Child
XLVIII 2013 Bruno Mars, Red Hot Chili Peppers
XLIX 2014 Katy Perry, Lenny Kravitz, Missy Elliott
50[Note 1] 2015 Coldplay, Beyoncé, Bruno Mars, Mark Ronson, Gustavo Dudamel
LI 2016 Lady Gaga
LII 2017 Justin Timberlake

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Super Bowl XXXVI[modifier | modifier le code]

Lors du show de la mi-temps, le groupe U2 a interprété trois chansons soit :

Entre le début de la 2e chanson et jusqu'à la fin de la 3e, une large banderole placée derrière le groupe affichait les noms de toutes les personnes qui avaient perdu leur vie lors des attaques du 11 septembre 2001. A la fin de la dernière chanson, Bono (le chanteur du groupe) ouvre sa veste dévoilant le drapeau américain.

Super Bowl XL[modifier | modifier le code]

Pour Les Rolling Stones, la scène avait la forme d'une langue correspondant au célèbre logo du groupe (créé par le designer John Pasche (en) et utilisé pour la première fois en 1971 sur leur album «Sticky Fingers»). La scène est la plus vaste jamais assemblée lors d'un show de la mi-temps du Super Bowl. Elle se composait de 28 pièces qui furent assemblées en 5 minutes par une équipe de 600 volontaires. Le groupe a joué trois chansons :

Le spectacle a été vu par 89,9 millions de personnes, plus que les audiences des Oscars et des Grammy et Emmy Awards réunis[16]. Dans le sillage de la controverse du spectacle lors du Super Bowl XXXVIII avec Janet Jackson et Justin Timberlake, ABC et la NFL avaient imposé un délai de 5 secondes de différé. Elle a dès lors pu censurer, avec l'accord du groupe, quelques paroles jugées trop explicites (en rapport avec le sexe) lors des deux premières chansons des Stones en coupant brièvement le micro de Mick Jagger[17]. La sélection des Rolling Stones pour le spectacle déclencha une controverse dans la communauté de Détroit, d'une part parce qu’aucun artiste de la région n'avait été invité à s'y produire et d'autre part, parce que le groupe n'était pas représentatif du son traditionnel de la région, le son de la Motown[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La dénomination officielle de cette édition du Super Bowl est Super Bowl 50 et non Super Bowl L[15].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) http://tvbythenumbers.zap2it.com/2015/02/02/super-bowl-xlix-is-most-watched-show-in-u-s-television-history/358523/
  2. (en)Campbell (1995), pp. 14–16
  3. (en) « Super Bowl XLIX is Most-Watched Show in U.S. Television History With 114.4 Million Viewers », sur TV By The Numbers, Tribune Media (consulté le 19 mars 2015)
  4. (en) « Ratings Roundup: Super Bowl LI Halftime Show Is Most-Watched Musical Event In History; NHRA on Fox Revs Up », sur Sports Video Group (consulté le 19 février 2017)
  5. (en) « Super Bowl LI halftime show was the most-watched musical event in history across all platforms », sur SB Nation, Vox Media (consulté le 19 février 2017)
  6. (en) « Lady Gaga Scores Second-Most Watched Super Bowl Halftime Show Ever », sur Deadline.com (consulté le 19 février 2017)
  7. (en) Ken Belson, « The Who, and the Super Bowl's Evolving Halftime Show », sur nytimes.com, The New York Times, (consulté le 7 février 2010)
  8. (en) « Heal the Kids : Rebuilding: Michael Jackson announces a $1.25-million program to help children in riot-torn areas. Drug education, immunizations and mentor services will be provided. », sur Los Angeles Times (consulté le 26 janvier 2017)
  9. a et b (en) Sandomir Richard, « How Jackson Redefined the Super Bowl », sur nytimes.com, The New York Times, (consulté le 1er février 2013)
  10. (en) Pabst Georgia, « Jackson's Foundation Aimed At Helping Children », The Seattle Times, (consulté le 12 août 2009)
  11. (en) The Arizona Republic, « The Nielsen Company's Guide To Super Bowl XLIII », sur tvbythenumbers.com, (consulté le 27 janvier 2009)
  12. (en) Blistein, Jon (19 août 2014). NFL Asks Musicians for Money to Play Super Bowl. Rolling Stone. Consulté le 19 août 2014
  13. « NFL to Coldplay: Pay to Play the Super Bowl », sur The Wall Street Journal,
  14. (en)http://www.nfl.com/superbowl/history/entertainment
  15. (en)http://www.nfl.com/superbowl/50
  16. (en) Inconnu. "The Rolling Stones Super Bowl XL halftime show"; 6 février 2006, Don Mischer Productions; URL consulté le 24 mai 2008.
  17. "Rolling Stones agreed to censor Super Bowl show: NFL"; 6 février 2006, Agence France-Presse; URL consulté le 3 juillet 2006.
  18. McGraw, Bill. "JOURNAL: No R-E-S-P-E-C-T for Motown halftime"; 1er décembre 2005, Detroit Free Press; URL consulté le 3 juillet 2006.