Super Bowl I

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Super Bowl I
Description de l'image Super Bowl I Logo.svg.
Score de la rencontre
1 2 3 4 Total
Chiefs 0 10 0 0 10
Packers 7 7 14 7 35
Informations générales
Date
Stade Los Angeles Memorial Coliseum
Ville Los Angeles, Californie
MVP Bart Starr, QB
Affluence 61 946 personnes

Le premier AFL-NFL World Championship Game, appelé ultérieurement Super Bowl I, est l'ultime partie de la saison NFL 1966 de football américain (NFL). Le match a lieu le au Los Angeles Memorial Coliseum de Los Angeles, Californie.

Les Packers de Green Bay, champions 1966 de la National Football League, remportent le premier Super Bowl de leur histoire en s'imposant 35 à 10 face aux Chiefs de Kansas City, champions 1966 de l'American Football League. C'est la première fois que les deux champions de ces deux ligues concurrentes de football américain se font face, avec l'idée de déterminer la « meilleure équipe du monde ». L'idée de finale mondiale est si importante qu'elle perdurera même après la réunion des deux ligues, en 1970.

Le quarterback des Packers, Bart Starr, a été nommé meilleur joueur du match, après avoir complété pour 250 yards, deux touchdowns et une interception.

Création du Super Bowl[modifier | modifier le code]

La fusion des ligues NFL et AFL[modifier | modifier le code]

En 1960, la National Football League entame sa quarantième saison et voit l'émergence d'un nouveau rival : l'American Football League. La NFL a eu plusieurs ligues rivales dans le passé et n'accorde pas beaucoup d'attention à l'AFL au départ. Avec ses huit équipes, l'AFL prospère en récupérant tous les joueurs rejetés par la NFL qui se révèlent être de bons joueurs. La NFL et l'AFL se retrouvent en compétition pour acquérir les jeunes talents qui sortent de l'université. Initialement, il y a un accord tacite pour ne pas recruter des joueurs de l'autre ligue mais cet accord tombe lorsque les Giants de New York signe Pete Gogolak, qui est alors sous contrat avec la franchise de l'AFC des Bills de Buffalo, au début de l'année 1966. Les propriétaires des franchises AFL y voient un acte de guerre et signent plusieurs joueurs sous contrat NFL, incluant huit de leurs meilleurs quarterbacks.

La NFL commence alors à négocier avec l'AFL pour résoudre cette situation. Le , les ligues signent un accord de fusion incluant une draft commune pour recruter les jeunes joueurs sortant de l'université, un seul championnat commun après la saison 1969, et la création d'un titre de championnat du monde nommé AFL-NFL World Championship Game qui est une finale à la fin de la saison pour savoir quelle ligue a la meilleure équipe. Cette rencontre entre AFL et NFL est nommée par les supporters de football américains Super Bowl, un titre qui devient officiel à partir du Super Bowl III[1].

Préparatifs[modifier | modifier le code]

Choix de la date et du lieu[modifier | modifier le code]

En décembre 1966, les ligues décident que cette rencontre aurait lieu le mois suivant dans le stade Los Angeles Memorial Coliseum d'une capacité de 93 000 personnes[2].

Mise en commun des aspects réglementaires[modifier | modifier le code]

Les arbitres de la NFL et de l'AFL portent des uniformes différents. Pour cette rencontre, les ligues se mettent d'accord pour créer un uniforme "neutre". Ces uniformes ont les célèbres rayures noires et blanches mais les manches sont toutes noires, avec le numéro de l'arbitre sur celles-ci. Ces uniformes seront également utilisés pour le Super Bowl II l'année suivante. Après 1968, les arbitres AFL utilisent l'uniforme officiel NFL en vue de la fusion des deux ligues en 1970.

Chaque équipe joue avec ses propres balles en attaque, les Chiefs avec les balles officielles de l'AFC, les J5V de Spalding, légèrement plus étroites et longues que les balles officielles de la NFL utilisées par les Packers en attaque, les Duke de Wilson[2].

Parcours des équipes du Super Bowl I[modifier | modifier le code]

Les Chiefs de Kansas City ont terminé la saison régulière avec un bilan de 11 victoires, deux défaites et un match nul. Lors du match de championnat AFL, ils ont battu les Bills de Buffalo sur le score de 31 à 7. Meilleure défense de sa ligue, les Chiefs s'appuient sur un trio de coureurs composé de Mike Garrett, Bert Coan et Curtis McClinton. Son quarterback Len Dawson a inscrit 26 touchdowns et a la meilleure évaluation de l'AFL.

Le quarterback Bart Starr avec l'entraîneur principal des Packers Vince Lombardi.

Les Packers de Green Bay sont les grands favoris de cette finale mondiale. Green Bay ont remporté les championnats NFL 1961, 1962, 1965 et 1966. Entraîné par le légendaire Vince Lombardi, le quarterback vétéran Bart Starr a remporté le titre de meilleur joueur et a terminé la saison avec la meilleure évaluation de la NFL. Les principaux receveurs de Starr sont les receveurs Boyd Dowler et Carroll Dale.

Déroulement du match[modifier | modifier le code]

Après que chaque équipe ait terminé leur première possession par un coup de pied de dégagement, les Packers marquent les premiers à la suite d'un drive de 80 yards emmené par Bart Starr. Sur la dernière passe, il trouve le receveur Max McGee, qui a remplacé le titulaire Boyd Dowler blessé plus tôt lors de cette possession. McGee devance le cornerback des Chiefs Willie Mitchell, réalisé une réception à une main à la ligne de 23 yards et emmène le ballon dans l'en-but. Sur la possession suivante, les Chiefs avancent pour mettre en position leur botteur Mike Mercer mais celui-ci rate le coup de pied de 40 yards.

Au début du deuxième quart-temps, Kansas City revient à la marque avec un touchdown de Curtis McClinton sur une passe de Len Dawson. Cette égalisation est obtenue après six jeux offensifs dont une réception de 31 yards du receveur Otis Taylor. Les Packers ne tardent pas à réagir et à la suite de plusieurs jeux offensifs efficaces, le fullback Jim Taylor marque un nouveau touchdown sur un jeu de Power Sweep. Taylor inscrit le premier touchdown à la course de l'histoire du Super Bowl. Kansas récupère le cuir et Dawson est sacké dès le premier jeu du drive suivant. Il réagit par quatre passes complétées de suite permettent à Mercer d'inscrire une pénalité pour terminer la première mi-temps sur le score de 14 à 10.

A la mi-temps, les Chiefs ont encore une chance de remporter la rencontre, ce qui surprend de nombreux téléspectateurs. L'équipe de l'AFC est devant en termes de yards (181 contre 164) et de premières tentaives (11 contre 9 pour les Packers). Les Chiefs sont confiants à la mi-temps alors que les Packers sont déçus de la qualité de leur prestation.

Le coup de pied de renvoie de la deuxième mi-temps doit être retapé car la NBC n'est pas encore revenu à l'antenne de sa coupure publicitaire[3]. Les Chiefs commencent la deuxième mi-temps en attaque. Sur une troisième tentative, les défenseurs Dave Robinson et Lee Roy Caffey pressent Dawson à lancer la balle qui est interceptée par Willie Wood qui la retourne dans le camp des Chiefs jusqu'à la ligne de 5 yards. Sur le jeu suivant, les Packers aggravent le score de sept points sur un touchdown du coureur Elijah Pitts. Le score est alors de 21 à 10 et la défense de Green Bay prend définitivement le dessus sur l'attaque de Kansas City.

En attaque, Kansas n'y arrive plus et rend la possession à plusieurs reprises aux Packers. Dès lors, le score ne fait que grandir après des touchdowns de McGee et Pitts pour conclure sur une large victoire de 35 à 10.

Les joueurs des Packers de Green Bay remportent donc la partie et une prime de 15 000 dollars chacun, alors que les finalistes de Kansas City ne reçoivent que la moitié, soit 7 500 dollars[4].

Récapitulatif du match[modifier | modifier le code]

Super Bowl I : Chiefs de Kansas City - Packers de Green Bay
Score Q1 Q2 Q3 Q4 Total
Kansas City Chiefs 0 10 0 0 10
Green Bay Packers 7 7 14 7 35
Évolution du score
QT Temps Drive Équipe Description de l'action Score
Jeux Yards TDP KC GB
1 min 4 s 6 80 min 6 s GB TD de Max McGee sur une passe de 37 yards de Bart Starr + 1 point de conversion par le kicker Don Chandler 0 7
2 10 min 40 s 6 66 min 44 s KC TD de Curtis McClinton sur une passe de 7 yards de Len Dawson + 1 point de conversion par le kicker Mike Mercer 7 7
2 min 37 s 13 73 min 3 s GB TD à la suite d'une course de 14 yards de Jim Taylor + 1 point de conversion par le kicker Don Chandler 7 14
2 min 54 s 7 50 min 43 s KC FG de 31 yards par kicker Mike Mercer 10 14
3 12 min 33 s 1 5 min 9 s DEN TD à la suite d'une course de 5 yards d'Elijah Pitts + 1 point de conversion par le kicker Don Chandler 10 21
3 min 51 s 10 56 min 25 s DEN TD de Max McGee sur une passe de 13 yards de Bart Starr + 1 point de conversion par le kicker Don Chandler 10 28
4 min 35 s 8 80 min 13 s CAR TD à la suite d'une course d'un yard d'Elijah Pitts + 1 point de conversion par le kicker Don Chandler 10 35
Score final 10 35

Feuille de match[modifier | modifier le code]

Kansas City Position Green Bay
Attaque
Chris Burford SE Carroll Dale
Jim Tyrer LT Bob Skoronski
Ed Budde LG Fuzzy Thurston
Wayne Frazier C Bill Curry
Curt Merz RG Jerry Kramer
Dave Hill RT Forrest Gregg
Fred Arbanas TE Marv Fleming
Otis Taylor FL Boyd Dowler
Len Dawson QB Bart Starr
Mike Garrett HB Elijah Pitts
Curtis McClinton FB Jim Taylor
Défense
Jerry Mays LE Willie Davis
Andy Rice LT Ron Kostelnik
Buck Buchanan RT Henry Jordan
Chuck Hurston RE Lionel Aldridge
Bobby Bell LLB Dave Robinson
Sherrill Headrick MLB Ray Nitschke
E. J. Holub RLB Lee Roy Caffey
Fred Williamson LCB Herb Adderley
Willie Mitchell RCB Bob Jeter
Bobby Hunt LS Tom Brown
Johnny Robinson RS Willie Wood

Légende

  •      Hall of Fame ‡

Postérité[modifier | modifier le code]

Le , Sports Illustrated met le receveur Max McGee en couverture du magazine et sous-titre : « Max McGee puts the Packers ahead of the Chiefs » sous la une « Green Bay on top of the World »[5].

Le premier Super Bowl est le seul et unique Super Bowl à ne pas avoir été joué à guichets fermés, plusieurs rangées de sièges sont restées inoccupée pendant la rencontre[6].

Le Super Bowl I est télévisé sur deux chaînes, CBS et NBC, mais aucune des deux productions ne gardent de copie originale de la rencontre[3]. La rencontre est également filmée par 5 ou 6 caméras de NFL Films qui reconstitue en 2016 à l'occasion du Super Bowl 50, une vidéo de la rencontre en intégralité[3].

En 2016, le lineman offensif des Packers de Green Bay Jerry Kramer vend sa bague de champion aux enchères pour 125 475 dollars, un record pour un objet mémorable de l'histoire des Packers[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ben Cosgrove, « The First Super Bowl: Rare Photos From a Football Classic », Times,‎ (consulté le 12 avril 2016)
  2. a et b (en) Michael Beschloss, « Before the Bowl Was Super », sur www.nytimes.com, New York Times,‎ (consulté le 23 février 2016)
  3. a, b et c (en) Richard Sandomir, « Long Dormant, the First Super Bowl Is Resurrected », sur www.nytimes.com,‎ (consulté le 24 février 2016)
  4. (en) « Super Bowl I Game Recap », sur http://www.nfl.com/ (consulté le 24 février 2016)
  5. (en) Walter Iooss Jr., « SI’s Super Bowl covers », sur www.si.com (consulté le 25 février 2016)
  6. (en) Ben Cosgrove, « The First Super Bowl: Rare Photos From a Football Classic », sur http://time.com/,‎ (consulté le 25 février 2016)
  7. (en) Cindy Boren, « A Packers legend sells his Super Bowl I ring, jersey », sur www.washingtonpost.com,‎ (consulté le 24 février 2016)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]