Super Bowl LIV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Super Bowl LIV
Description de l'image Logo du Super Bowl LIV.png.
Score de la rencontre
1234Total
49ers
Chiefs
Informations générales
Date 2 février 2020
Stade Hard Rock Stadium
Ville Miami, Floride
Spectacle de la mi-temps Shakira et Jennifer Lopez

Le Super Bowl LIV est un match de football américain qui constitue la finale de la saison 2019 de la National Football League (NFL) et qui opposera les Chiefs de Kansas city, champions de l'American Football Conference (AFC) et les 49ers de San Francisco, champions de la National Football Conference (NFC).

Il aura lieu le à Miami dans l'état de Floride au Hard Rock Stadium[1], stade des Dolphins de Miami.

Il s'agira du 54e Super Bowl, le 11e disputé dans la région de la Floride du Sud, le dernier étant le Super Bowl XLIV en 2010.

Le match sera télévisé au niveau national par le réseau de télévision américain FOX.

Le prix pour la diffusion d'une publicité de 30 secondes a été fixé à 5,6 millions de $ (5 030 500 )[2].

Désignation de la ville hôte[modifier | modifier le code]

Le 19 mai 2015, la ligue avait annoncé les quatre sites finalistes qui entraient en compétition pour accueillir le Super Bowl LIII et le Super Bowl LIV. Il s'agissait des stades suivants tous situés dans le sud-est des États-Unis[3],[4] :

Le SoFi Stadium de Los Angeles en Californie est officiellement ajouté à la liste pour le Super Bowl LIV à condition que le stade soit opérationnel pour le début de la saison 2018[5].

Les votes ont lieu le 24 mai 2016 à l'occasion de la réunion des propriétaires de la NFL :

  • C'est Atlanta qui est désignée pour accueillir le Super Bowl LIII[6].
  • Pendant ce temps, Los Angeles retire sa candidature pour le Super Bowl LIV en raison de retards de construction du stade ;
  • Le Super Bowl LV est confié à Tampa ;
  • Le Super Bowl LVI à Los Angeles.

Il ne reste donc plus que deux stades en course pour le Super Bowl LIV[3],[4]:

C'est le stade de Miami qui est choisi[7],[8].

Par la suite, le stade de La Nouvelle-Orléans sera désigné pour accueillir le College Football Championship Game 2020 qui s'est joué le 13 janvier 2020.

Le stade[modifier | modifier le code]

Vue aérienne du stade.

Le Hard Rock Stadium (auparavant Joe Robbie Stadium, Pro Player Stadium, Dolphins Stadium, Dolphin Stadium, Land Shark Stadium, Sun Life Stadium et New Miami Stadium) est un stade de football américain et de baseball situé à Miami Gardens dans la banlieue nord de Miami en Floride.

Il est, depuis 1987, le domicile de la franchise de football américain des Dolphins de Miami et depuis 1993 celui des Marlins de la Floride, une franchise de la Ligue majeure de baseball. Les Hurricanes de Miami, équipe de football américain représentants l'Université de Miami y joue également ses matchs depuis 2008 à la suite de la démolition du Miami Orange Bowl. Depuis 1996, le stade est le théâtre du match de football américain universitaire d'après saison régulière dénommé l'Orange Bowl.

Depuis les dernières rénovations de 2015, le stade a une capacité de 65 326 places en configuration football américain et 38 560 en configuration baseball avec 240 suites de luxe et 10 175 sièges de club. Les tribunes sont couvertes depuis 2016 et le stade est équipé de 4 écrans géants. Le stade est entouré d'un parking d'environ 25 000 places. Le terrain est équipé d'une pelouse naturelle de type Chiendent pied-de-poule (en anglais, Tifway 419 Bermuda Grass).

Présentation du match[modifier | modifier le code]

C'est Demi Lovato qui chantera l'hymne national "The Star-Spangled Banner"[9].

Le 26 septembre 2019, la NFL annonce officiellement que le show de la mi-temps sera assuré par Jennifer Lopez et Shakira[10],[11],[12],[13].

Équipes Conférences Divisions Entraîneurs Bilan de saison
Chiefs AFC AFC Ouest Andy Reid 12-4
49ers NFC NFC Ouest Kyle Shanahan (en) 13-3
Arbitre : Bill Vinovich (en)[14],[15]
Équipe donnée favorite par les bookmakers : Chiefs par 1½ points[16]

Les équipes[modifier | modifier le code]

C'est la première fois que les Chiefs et les 49ers se rencontreront à l'occasion du Super Bowl. En saison régulière, les 49ers ont remportés 7 matchs pour 6 aux Chiefs. Ces équipes ne se sont pas rencontrées lors de la saison 2019.

L'équipe de Kansas City a été désignée comme jouant à domicile, les conférences étant désignées alternativement d'année en année. Les Chiefs pouront dès lors revêtir leurs équipements standard (maillots rouges et pantalons blancs)[17]. Les 49ers porteront leurs équipement utilisés lors de leurs déplacements (maillots blancs et pantalons or)[17].

Kyle Shanahan, entraîneur principal des 49ers, devient le premier entraîneur d'un Super Bowl dont le père, Mike Shanahan, fut également entraîneur lors de précédents Super Bowls, ce dernier ayant remporté avec les Broncos de Denver les Super Bowls XXXII et XXXIII[18].

Chiefs de Kansas City[modifier | modifier le code]

Les Chiefs débutent leur saison 2019 affichant un bilan mitigé de 1 victoire pour 3 défaites à domicile mais plus rassurant en déplacement (4 victoires). Ils remportent le quatrième titre consécutif de la division AFC Ouest à l'issue de la 14e semaine grâce à leur victoire sur les Patriots de la Nouvelle-Angleterre combinée avec la défaite des Raiders d'Oakland. Ils sont également de ce fait qualifiés pour les playoffs (5e qualification consécutive, le record de la franchise étant de 6 qualifications consécutives de 1990 à 1995). Ils sont dispensés du tour de wild card pour la seconde fois d'affilée. Les Chiefs terminent invaincus lors des matchs de division AFC Ouest pour la seconde fois sous la direction de leur entraîneur principal Andy Reid, ce dernier affichant depuis 2015 un bilan de 27 victoires pour seulement 3 défaites dans ces matchs de division.

Ils battent lors des séries éliminatoires (finale de division) les Texans de Houston sur le score de 51 à 31 après un départ catastrophique puisqu'ils étaient menés 24 à 0 dans le second quart-temps. C'est la première fois de leur histoire que la franchise remporte la finale de division lors de deux saisons consécutives. Ils établissent également à l'issue de ce match le record de la franchise en nombre de points inscrits (51) à l'occasion d'un match d'après saison régulière. Cette victoire combinée avec la défaite des Ravens de Baltimore leur permet de jouer à domicile la finale de la conférence AFC pour la seconde fois de leur histoire.

Grâce à leur victoire 35 à 24 sur les Titans du Tennessee lors de cette finale de conférence AFC, ils se qualifient pour leur 3e Super Bowl, le premier depuis la fusion entre la NFL et l'AFL en 1970. Ils avaient perdu, 10 à 35, le Super Bowl I joué contre les Packers de Green Bay à l'issue de la saison 1966 et gagné, 23 à 7, le Super Bowl IV joué à l'issue de la saison 1969 contre les Vikings du Minnesota.

C'est le quarterback Patrick Mahomes (choix de 1er tour de draft 2017) qui mène l'attaque de Kansas City pour la seconde année consécutive. Il avait été désigné MVP de la NFL au terme de la saison 2018 (12 victoires pour 4 défaites, 5 097 yards, 50 touchdowns, défaite en finale de conférence AFC contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre). En 2019, Mahomes totalise 4 031 yards, 26 touchdowns pour seulement 5 interceptions avec en plus, 218 yards et 2 touchdowns gagnés à la course. Il manque deux matchs à la suite d'une blessure (dislocation de la rotule) et est remplacé par Matt Moore (659 yards et 4 touchdowns). Le jeu de passe des Chiefs est classé 2e de la NFL. La cible favorite de Patrick Mahomes est le tight end Travis Kelce (97 réceptions, 1 229 yards et 5 touchdowns). Ses autres cibles principales ont été Tyreek Hill (58 réceptions, 860 yards, 7 touchdowns, blessé à l'occasion d'un match), Sammy Watkins (52 réceptions, 673 yards, 3 touchdowns), Demarcus Robinson (en) (32 réceptions, 449 yards, 3 touchdowns) et Mecole Hardman (26 réceptions, 538 yards, 6 touchdowns). Leu jeu de course se classe 23e de la ligue et leurs meilleurs coureurs sont Damien Williams (en) (498 yards, 5 touchdowns) et LeSean McCoy (465 yards, 4 touchdowns). L'attaque des Chiefs est ainsi classée 3e de la NFL.

Les Chiefs (ex Dallas Texans) en finale nationale (avant 1966)
Édition Date Lieu Adversaire G/P Score Quarterback Entraîneur
NFL Championship 1962 Jeppesen Stadium, Houston, Texas Oilers de Houston G, 1-0 20 2ET 17 Hank Haynes (en) Hank Stram (en)
Les Chiefs au Super Bowl
Édition Date Lieu Adversaire G/P Score Quarterback(s) Entraîneur
Super Bowl IV Tulane Stadium, La Nouvelle-Orléans, Louisiane Vikings du Minnesota G, 1-1 23 - 07 Len Dawson Hank Stram (en)
Super Bowl I Los Angeles Memorial Coliseum, Los Angeles, Californie Packers de Green Bay P, 0-1 10 - 35 Len Dawson Hank Stram

49ers de San Francisco[modifier | modifier le code]

Les 49ers de San Francisco, entraînés pour la troisième saison consécutive par Kyle Shanahan, terminent la saison régulière avec un bilan de 13 victoires pour 3 défaites. Grâce à ce bilan, ils sont classés no 1 de la National Football Conference (NFC). Cette performance est considérée comme une surprise. En effet, la saison précédente s'était terminée sur un bilan de 4 victoires et 12 défaites et la dernière saison avec un bilan positif remontait à 2013[19].

Ils remportent ensuite le match des séries éliminatoires (finale de division) en battant les Vikings du Minnesota, 27 à 10. Leur victoire en finale de conférence NFC contre les Packers de Green Bay, 37 à 20, leur permet de se qualifier pour leur 7e Super Bowl, le premier depuis leur défaite, 31 à 34, à l'occasion du Super Bowl XLVII joué contre les Ravens de Baltimore au terme de la saison 2012.

Une des raisons principale du succès des 49ers est l'émergence du quarterback Jimmy Garoppolo. Garoppolo débute sa carrière NFL en 2014 comme remplaçant de Tom Brady chez les Patriots de la Nouvelle-Angleterre. Après deux saisons sans incident, Garoppolo obtient un temps de jeu important en 2016 à la suite d'une suspension de Brady et de plusieurs matchs menés avec une large différence de points. Il a ainsi pu montrer son potentiel obtenant une évaluation QB de 113,3 sur une période de six matchs. Après de telles performances, les 49ers décident de le transférer pour la saison 2017 en échange d'un choix de draft de deuxième tour. Il manque la plupart de la saison 2018 à la suite d'une blessure (déchirure du ligament croisé antérieur) mais se rétabli à temps et débute les seize matchs de la saison 2019 comme titulaire.

L'attaque de San Francisco se classe deuxième de la NFL au nombre de points inscrits (479) et quatrième au nombre de yards gagnés (6 979). Garoppolo réussit unité 69,1 % de ses passes ce qui le classe quatrième de la NFL, gagnant un total de 3 978 yards et inscrivant 27 touchdowns (5e de la NFL) pour seulement 13 interceptions. Son receveur favori est le tight-end Pro Bowler George Kittle (85 passes pour 1 053 yards et 5 touchdowns). Ses autres cibles préférées ont été le rookie Deebo Samuel (en) (57 réceptions, 807 yards gagnés en réceptions, 159 yards gagnés à la course et 6 touchdowns) et le vétéran Emmanuel Sanders (36 réceptions, 502 yards, 3 touchdowns). Le jeu au sol des 49ers est dominé par le surprenant running back Raheem Mostert, joueur non drafté qui était passé par cinq équipes différentes lors de ses deux premières saisons NFL avant de se fixer à San Francisco en 2017). Bien qu'il n'ait pas été désigné comme titulaire lors des matchs de saison régulière en 2019, il est le meilleur coureur de l'équipe au sol, ayant gagné un total de 772 yards et inscrit 8 touchdowns à la course (moyenne de 5,6 yards par course). Il faut y ajouter 180 yards gagnés à la suite de 14 réceptions pour 2 touchdowns supplémentaires. les running backs Matt Breida (623 yards à la course et 19 réceptions) et Tevin Coleman (544 yards à la course, 21 réceptions, 180 yards en réception, 7 touchdowns) ont également eu un gros impact en attaque, tandis que le fullback Pro Bowler Kyle Juszczyk aura réceptionné 20 passes pour un gain cumulé de 239 yards. La ligne offensive des 49ers offensive est emmenée par le tacle vétéran (13e saison, 6e sélection au Pro Bowl) Joe Staley.

La défense des 49ers se classe 2e de la NFL au nopmbre de points concédés (4 509) et 1re au nombre de yards concédés par la passe (2 707). L'équipe possède une ligne défensive exceptionnelle avec DeForest Buckner (61 tackles, 7½ sacks, 4 fumbles recouverts), Arik Armstead (en) (54 tackles, 10 sacks) et le Pro Bowler rookie Nick Bosa (47 tackles, 9 sacks, 2 fumble recouverts). Le corps des linebackers a été emmené par Dee Ford (6½ sacks) et Fred Warner (en) (118 tacles, 3 sacks et 3 fumbles forcés). Le defensive back Richard Sherman (5e sélection pour le Pro Bowl) est le meilleur de son équipe au niveau des interceptions (3).

Les 49ers en finale nationale (avant 1966)
Édition Date Lieu Adversaire G/P Score Quarterback Entraîneur
NFL Championship 1949 Municipal Stadium, Cleveland, Ohio Browns de Cleveland P, 0-1 21 - 7 Frankie Albert (en) Buck Shaw (en)
Les 49ers au Super Bowl
Édition Date Lieu Adversaire G/P Score Quarterback(s) Entraîneur
Super Bowl XLVII Mercedes-Benz Superdome, La Nouvelle Orléans, Louisiane Ravens de Baltimore P, 5-1 31 - 34 Colin Kaepernick Jim Harbaugh
Super Bowl XXIX Joe Robbie Stadium, Miami, Floride Chargers de San Diego G, 5-0 49 - 26 Steve Young George Seifert
Super Bowl XXIV Louisiana Superdome , La Nouvelle Orléans, Louisiane Broncos de Denver G, 4-0 55 - 10 Joe Montana George Seifert
Super Bowl XXIII Joe Robbie Stadium, Miami, Floride Bengals de Cincinnati G, 3-0 20 - 16 Joe Montana Bill Walsh
Super Bowl XIX Stanford Stadium, Stanford, Californie Dolphins de Miami G, 2-0 38 - 16 Joe Montana Bill Walsh
Super Bowl XVI Pontiac Silverdome, Pontiac, Michigan Bengals de Cincinnati G, 1-0 26 - 21 Joe Montana Bill Walsh

Les arbitres[modifier | modifier le code]

Le Super Bowl LIV sera dirigé par sept officiels. Les nombres entre parenthèses indiquent le numéro de leur maillot[14]

  • Référé principal : Bill Vinovich (52)
  • Umpire : Barry Anderson (20)
  • Arbitre Down : Kent Payne (79)
  • Arbitre Line : Carl Johnson (101)
  • Arbitre Field : Michael Banks (72)
  • Arbitre Side : Boris Cheek (41)
  • Arbitre Back : Greg Steed (12)
  • Arbitre Replay : Mike Chase
  • Arbitre Replay : Marv LeBlanc
  • Suppléants :
    • Référé principal : John Hussey (35)
    • Arbitre Umpire : Bryan Neale (11)
    • Arbitre Short wing : Tom Stephan (68)
    • Arbitre Deep wing : Jimmy Buchanan (86)
    • Arbitre Back : Greg Wilson (119)

Déroulement du match[modifier | modifier le code]

Joueurs titulaires en début de match[modifier | modifier le code]

Résumé[modifier | modifier le code]

Évolution du score[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Records[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. AFP, « Super Bowl: Atlanta en 2019, Miami en 2020 et Los Angeles en 2021 », sur www.eurosport.fr, (consulté le 21 octobre 2018)
  2. (en) Steinberg , Brian, « Super Bowl Ads Sell Out Early For First Time in Five Years », sur variety.com, Magazine Variety (consulté le 16 janvier 2020)
  3. a et b (en) Sean, Wagner-McGough, « Finalists for 2019, 2020 Super Bowls: Atlanta, Miami, New Orleans, Tampa », CBS Sports, (consulté le 21 mai 2015)
  4. a et b (en) Mike, Triplett, « Atlanta, Miami, New Orleans, Tampa eye 2019, 2020 Super Bowls », ESPN, (consulté le 21 mai 2015)
  5. (en) Battista, Judy, « Future Super Bowl sites, Las Vegas among topics at NFL meeting », sur NFL.com, NFL Enterprises, LLC, (consulté le 27 septembre 2019)
  6. (en) Rosenthal, Gregg, « Atlanta, South Florida, L.A. chosen to host Super Bowls », sur NFL.com, NFL Enterprises, LLC (consulté le 24 mai 2016)
  7. (en) Rosenthal, Gregg, « Atlanta, South Florida, L.A. chosen to host Super Bowls », sur NFL.com, NFL Enterprises, LLC, (consulté le 27 septembre 2019)
  8. (en) Brinson, Will, « NFL awards future Super Bowls to Atlanta, South Florida and Los Angeles », CBS Sports, (consulté le 27 septembre 2019)
  9. (en) Kimble, Lindsay, « Demi Lovato Will Sing the National Anthem at the 2020 Super Bowl: 'See You in Miami' », People, (consulté le 17 janvier 2020)
  10. (en) Baysinger, Tim, « Jennifer Lopez and Shakira to Headline Super Bowl LIV Halftime Show », sur TheWrap.com, (consulté le 27 septembre 2019)
  11. (en) « Shakira and Jennifer Lopez to Headline Super Bowl 2020 Halftime Show » (consulté le 23 octobre 2019)
  12. (en) John Breech, « Jennifer Lopez and Shakira will headline the Super Bowl LIV halftime show in Miami », sur www.cbssports.com, (consulté le 27 septembre 2019)
  13. (en) « Shakira and Jennifer Lopez to Headline Super Bowl 2020 Halftime Show | Super Bowl LIV » (consulté le 23 octobre 2019)
  14. a et b (en) Filipe, Cameron, « Bill Vinovich is the referee for Super Bowl LIV », sur footballzebras.com, Football Zebras (consulté le 15 janvier 2020)
  15. (en) Bergman, Jeremy, « Bill Vinovich named referee for Super Bowl LIV », sur NFL.com, NFL Enterprises, LLC, (consulté le 16 janvier 2020)
  16. (en-US) « Super Bowl LIV betting line: Chiefs open as small favorites over 49ers », sur sports.yahoo.com (consulté le 20 janvier 2020)
  17. a et b (en) Patra, Kevin, « 49ers to wear white jerseys, gold pants at Super Bowl », sur NFL.com, NFL Enterprises, LLC, (consulté le 20 janvier 2020)
  18. (en) https://www.cbssports.com/nfl/news/mike-kyle-shanahan-become-first-father-son-duo-to-lead-teams-to-the-super-bowl-as-head-coaches/
  19. (en) « 2019 San Francisco 49ers Statistics & Players », sur Pro-Football-Reference.com (consulté le 20 janvier 2020)