Synchronicity

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Synchronicity (film).
Synchronicity
Album de The Police
Sortie
Enregistré de décembre 1982 à février 1983
Drapeau de Montserrat Air Studios, Montserrat
Drapeau : Canada Le Studio, Québec
Durée 44:32
Genre Rock
Producteur The Police
Hugh Padgham
Label A&M Records
Critique

Albums de The Police

Singles

  1. Every Breath You Take
    Sortie : 13 mai 1983
  2. Wrapped Around Your Finger
    Sortie : 8 juillet 1983
  3. Synchronicity II
    Sortie : 21 octobre 1983
  4. King of Pain
    Sortie : 2 janvier 1984

Synchronicity est le 5e et dernier album du groupe de rock britannique The Police publié le sur le label A&M Records. Enregistré sur l'île de Montserrat et au Québec, il est co-produit avec l'anglais Hugh Padgham durant l'hiver 1982-1983. No 1 à sa sortie aux États-Unis (il y reste 17 semaines[1]), cet album est le plus populaire de The Police mais aussi leur dernier, Sting se lance dans une carrière solo avec l'album The Dream of the Blue Turtles. Quatre singles servent de promotion à cet opus et obtiennent tous du succès dans les charts : le célèbre Every Breath You Take, Wrapped Around Your Finger, Synchronicity II et King of Pain. L'album reçoit de très bonnes critiques de la presse et obtient en 1984 trois Grammy Awards dont celui de la chanson de l'année pour Every Breath You Take. Le groupe se sépare après la fin du Synchronicity Tour. En 2011, Synchronicity s'est déjà vendu à 16 300 000 exemplaires dans le monde[2].

Le disque[modifier | modifier le code]

De genre Rock, Synchronicity est un album de 11 titres de 45 minutes environ. C'est le disque de The Police qui dure le plus longtemps. Lors des séances en studio, la relation entre les musiciens était si tendue, qu'ils ont enregistré chacun leur partie dans des pièces séparées, ne communiquant que par un lien vidéo.

Son titre se réfère à l'essai d'Arthur Koestler The Roots of Coincidence (Les Racines du hasard en français) paru en 1972, lequel fait mention du concept jungien de synchronicité.

L'opus marque une importante diminution des influences reggae qui étaient une partie importante des 4 premiers albums du groupe. Elles sont remplacées par une forte production des textures et une libre utilisation de synthétiseurs qui parfois dirige des chansons entières comme sur Synchronicity I (morceau d'ouverture qui donne son nom au disque) ou le séduisant Wrapped Around Your Finger.

Le matériel de Sting domine sur l'album, mais deux chansons sont composées par ses associés : Mother de Andy Summers (« on aimait ce morceau parce qu'il était complètement loufoque » explique Sting dans l'émission Classic Albums de la BBC) et Miss Gradenko de Stewart Copeland (« j'aimais chanter les chansons de Stewart » dit encore le leader de The Police[3]).

La plus célèbre chanson de l'album qui naîtra de ces difficiles sessions en studio est Every Breath You Take. Le morceau sonne comme une romance mélancolique, mais c'est plutôt une balade pop au texte torturé qui évoque la jalousie et la possessivité. Elle s'articule autour d'un arpège de guitare très lent qui ne ressemble à rien, ou presque, de ce que The Police a enregistré auparavant. Elle sort le 27 mai 1983 et entre directement N°1 des ventes de singles anglais et américains[4].

À noter enfin, que le sinistre Tea in the Sahara (piste 10) est inspiré du roman de l'écrivain américain Paul Bowles, publié en 1949.

Réception commerciale[modifier | modifier le code]

À sa sortie au printemps 1983, Synchronicity accède à la place de No 1 aux États-Unis et au Royaume-Uni, ainsi que dans de nombreux autres pays au monde. En France, il se classe en sixième position du Top album. Le succès commercial de Synchronicity est tel, qu'il réussira à déloger l'album Thriller de Michael Jackson de la place de No 1 des charts américains. Il se vendra à 16 300 000 exemplaires (chiffres de 2011).

Les quatre singles (dont Synchronicity II) connaîtront tous le succès dans les charts. Every Breath You Take, Wrapped Around Your Finger et l'ardent King of Pain (« Roi de la douleur ») atteindront même le Top 10 américain. King of Pain, sorti en 1984, est le seul single de Synchronicity à ne pas avoir de clip video.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Lors de la 26e cérémonie des Grammy Awards le 26 février 1984 au Shrine Auditorium de Los Angeles, le disque obtient trois prix. Deux Grammy pour Every Breath You Take : Chanson de l'année et Meilleure performance pop par un duo ou un groupe vocal. Et un pour Synchronicity : Meilleure Performance rock par un Duo ou un groupe vocal[5].

Tournée[modifier | modifier le code]

Le Synchronicity Tour se déroule du 23 juillet 1983 au 4 mars 1984. Il traverse trois continents pour 107 concerts[6]. Le groupe se sépare peu après, malgré un retour sans suite lors du A Conspiracy of Hope Tour en juin 1986.

Postérité du disque[modifier | modifier le code]

L'album est présent dans l'ouvrage Les 1001 albums qu'il faut avoir écoutés dans sa vie publié en 2006[3]. Il est aussi classé 447e dans la liste des 500 plus grands albums de tous les temps[7] du magazine américain Rolling Stone.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Toutes les chansons sont écrites par Sting sauf celles indiquées.

  1. Synchronicity I (en) - 3:23
  2. Walking in Your Footsteps - 3:36
  3. O My God - 4:02
  4. Mother (Summers) - 3:05
  5. Miss Gradenko (Copeland) - 2:00
  6. Synchronicity II - 5:02
  7. Every Breath You Take - 4:13
  8. King of Pain - 4:59
  9. Wrapped Around Your Finger - 5:13
  10. Tea in the Sahara - 4:19
  11. Murder by Numbers (Sting, Summers) - 4:36 (uniquement pour le CD et la cassette, pas sur le vinyle)

Classements et certifications[modifier | modifier le code]

Classements hebdomadaires[modifier | modifier le code]

Classement (1983-1984) Meilleure
place
Drapeau de l'Australie Australie (Kent Music Report)[8] 1
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[9] 4
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[10] 11
Drapeau de la Norvège Norvège (VG-lista)[11] 3
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[12] 1
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Mega Album Top 100)[13] 2
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Albums Chart)[14] 1
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[15] 4
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[16] 15
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard 200)[17] 1
Drapeau du Canada Canada (RPM Albums Chart)[18] 1
Drapeau de la France France (SNEP)[19] 6
Drapeau de l'Italie Italie (Italian Albums Chart)[20] 1
Drapeau du Japon Japon (Oricon LPs Chart)[21] 17

Classements de fin d'année[modifier | modifier le code]

Classement (1983) Meilleure
place
Drapeau des États-Unis États-Unis (Cash Box)[22] 1

Certifications et ventes[modifier | modifier le code]

Pays Certification Date Ventes
Drapeau de la France France (SNEP)[23] Disque de platine Platine 1984 472 100
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (BPI)[24] Disque de platine Platine 19 août 1983 300 000
Drapeau du Canada Canada (Music Canada)[25] Disque d'or Or 1er août 1983 100 000
Drapeau de Hong Kong Hong Kong (IFPI Hong Kong)[26] Disque d'or Or 1984 15 000

Personnel[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christophe Crénel, The Police et Sting, Librio Musique, 96 pages, avril 2005.
  • Sous la direction de Michka Assayas, Le nouveau dictionnaire du rock, 2 volumes, éditions Bouquins, Robert Laffont, 3317 pages, 2014.
  • Joe Levy et Rolling Stone, Les 500 meilleurs albums de tous les temps, Paris, Withe Star, 224 pages.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sous la direction de Michka Assayas, le nouveau dictionnaire du rock, M-Z, The Police, page 2062, éditions Bouquins, Robert Laffont
  2. http://www.chartsinfrance.net/communaute/index.php?/topic/38056-les-albums-les-plus-vendu-de-tous-les-temps/
  3. a et b Les 1001 albums qu'il faut avoir écoutés dans sa vie, article Synchronicity, 1983, The Police, TJ, pages 428-429, Flammarion, octobre 2006
  4. Christophe Crénel, The Police et Sting, chapitre 3 : la Policemania, page 44, avril 2005, Librio Musique
  5. https://en.wikipedia.org/wiki/Synchronicity_(The_Police_album)
  6. https://en.wikipedia.org/wiki/Synchronicity_Tour
  7. (en) « The 500 Greatests Albums of All Time », Rolling Stone (consulté le 25 septembre 2012)
  8. (en) David Kent, Australian Chart Book 1970–1992, St Ives, NSW, Australian Chart Book, (ISBN 0-646-11917-6)
  9. (de) Charts.de – The Police – Synchronicity. GfK Entertainment. PhonoNet GmbH. Consulté le 2 décembre 2014.
  10. (de) Austriancharts.at – The Police – Synchronicity. Ö3 Austria Top 40. Hung Medien. Consulté le 2 décembre 2014.
  11. (en) Norwegiancharts.com – The Police – Synchronicity. VG-lista. Hung Medien. Consulté le 2 décembre 2014.
  12. (en) Charts.org.nz – The Police – Synchronicity. RIANZ. Hung Medien. Consulté le 2 décembre 2014.
  13. (nl) Dutchcharts.nl – The Police – Synchronicity. Mega Album Top 100. Hung Medien. Consulté le 2 décembre 2014.
  14. (en) Archive Chart. UK Albums Chart. The Official Charts Company.
  15. (en) Swedishcharts.com – The Police – Synchronicity. Sverigetopplistan. Hung Medien. Consulté le 2 décembre 2014.
  16. (en) Swisscharts.com – The Police – Synchronicity. Schweizer Hitparade. Hung Medien. Consulté le 2 décembre 2014.
  17. http://www.allmusic.com/album/synchronicity-mw0000195337/awards
  18. « Top Albums/CDs - Volume 38, No. 20 » [php], RPM, (consulté le 1er mai 2014)
  19. « InfoDisc : Tous les Albums classés par Artiste > Choisir Un Artiste Dans la Liste » [php], infodisc.fr (consulté le 1er mai 2014)
  20. (it) « Hit Parade Italia – Gli album più venduti del 1983 », hitparadeitalia.it (consulté le 1er mai 2014)
  21. (en) Oricon Album Chart Book: Complete Edition 1970-2005, Roppongi, Tokyo, Oricon Entertainment, (ISBN 4-87131-077-9)
  22. http://tsort.info/music/6zf5zc.htm
  23. http://www.infodisc.fr/CDCertif_P.php?debut=650
  24. http://www.bpi.co.uk/certified-awards/search.aspx
  25. http://musiccanada.com/gold-platinum/?fwp_gp_search=Synchronicity%20The+Police
  26. https://web.archive.org/web/20120318015345/http://www.ifpihk.org/www_1/go11e.php