Slovaquisation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La slovaquisation est un terme donné à la politique d'adoption des noms slovaques des toponymes de Slovaquie et d'assimilation culturelle et linguistique des minorités non-Slovaques du pays, depuis 1918.

En effet avant la formation de la Première république tchécoslovaque, les noms slaves locaux n'avaient pas de reconnaissance officielle : depuis 1867, seul le hongrois était langue officielle. Seules les formes allemandes ou hongroises des noms étant reconnues par l'Autriche-Hongrie, la langue slovaque ne permettait guère de poursuivre des études au-delà de l'école primaire, et les associations culturelles slovaques étaient étroitement surveillées et souvent persécutées[1]. Après 1918 et la dislocation de l'empire austro-hongrois, la slovaquisation a été une réaction à cette situation antérieure[2].

Région habitée par des Hongrois en Slovaquie. Les Hongrois représentent la principale minorité ethnique de Slovaquie (520 528 ou 9,7 % de la population, au recensement de 2001).

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  1. Robert William Seton-Watson, A History Of The Czechs And Slovaks, Archon Books, Hamden, Connecticut, 1965 (1re éd. Hutchinson & Co., Londres 1943)
  2. Ľubomír Lipták, Petite histoire de la Slovaquie, Institut d'Études Slaves, Paris 1996, 127 p. (ISBN 2-7204-0317-2).

Voir aussi[modifier | modifier le code]