Germanisation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le processus de germanisation correspond au rayonnement culturel de la civilisation qui a émergé des peuples germaniques.

Il n'est pas restreint aux frontières territoriales de l'Allemagne, puisque l'Autriche et la Prusse en furent des foyers.

Par exemple, les croisades baltes menées par les royaumes du Saint-Empire ont mené à des peuples germanisés par suite de la territorialisation de l'État teutonique au beau milieu des pays baltes. Ces populations donnent les Germano-baltes actuels.

Une politique de germanisation fut aussi mise en œuvre en Pologne et en Lorraine Allemande par la Prusse à la fin du XIXe siècle. Les historiens Anglais parlent de Prussification.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le principe de germanisation fut également utilisé sous le Troisième Reich, notamment dans les Lebensborn ; on peut citer les tentatives de germanisation de la Moselle et de l'Alsace menées par les Gauleiter Josef Burckel et Robert Wagner, qui furent finalement des échecs.

Voir aussi[modifier | modifier le code]