Oblast de Transcarpatie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’Ukraine
Cet article est une ébauche concernant l’Ukraine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Oblast de Transcarpatie
Закарпатська область
Blason de Oblast de Transcarpatie
Héraldique
Drapeau de Oblast de Transcarpatie
Drapeau
Siège de l'administration de l'oblast à Oujhorodet statue de Tarass Chevtchenko
Siège de l'administration de l'oblast à Oujhorod
et statue de Tarass Chevtchenko
Administration
Pays Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Capitale Oujhorod
Fondation 22 janvier 1946
Raïons 13
Villes 11
Communes
urbaines
19
Villages 579
Gouverneur Oleksandr Ledyda (PR)
Démographie
Population 1 254 393 hab. (2013)
Densité 98 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 24′ 36″ nord, 23° 17′ 24″ est
Superficie 1 277 700 ha = 12 777 km2
Localisation
Localisation de Oblast de Transcarpatie
Liens
Site web http://www.carpathia.gov.ua

Sur les autres projets Wikimedia :

Карпати взимку. Вид на г.Говерла.JPG

L’oblast de Transcarpatie (en ukrainien : Закарпатська область, Zakarpats’ka oblast’, écrite aussi Zakarpattya en latin) est une subdivision administrative de l'Ukraine. Sa capitale est la ville d'Oujhorod.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'oblast correspond à la région historique de Ruthénie subcarpatique, appelée aussi Ukraine subcarpatique, Ukraine transcarpatique, Ruthénie subcarpatique, noms qui désignent un seul et même territoire, celui situé aujourd'hui en Ukraine occidentale, constituant l'une des 24 oblasts du pays, à la jonction des frontières ukrainienne, slovaque, hongroise et roumaine.

S'étendant sur 12 777 km2, l'oblast de Transcarpatie est l'une des plus petites du pays. Elle est limitée au nord par l'oblast de Lviv, au nord-est par l'oblast d'Ivano-Frankivsk, au sud par la Roumanie, au sud-ouest par la Hongrie et à l'ouest par la Slovaquie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette région est la partie sud-ouest de la Ruthénie, et correspond en partie à l'ancienne Marmatie : elle a appartenu pendant des siècles au royaume de Hongrie, puis à la partie hongroise de l'Autriche-Hongrie. Elle changé plusieurs fois de mains au XXe siècle : elle a appartenu à la Hongrie, à la Tchécoslovaquie, puis de nouveau à la Hongrie avant d'être annexée à l'Union soviétique et enfin à l'Ukraine.

En 1646, 63 prêtres orthodoxes de Ruthénie subcarpatique, en signant l'Union d'Oujhorod décident de se placer dans la juridiction de l'Église de Rome. Les habitants de l'oblast sont depuis lors majoritairement rattachés à l'éparchie de Mukačeve de l'Église grecque-catholique ruthène.

Le nom de Ruthénie est parfois utilisé pour nommer la Rus' de Kiev — dont il tire son origine, via le latin Ruthenia. Il est également utilisé pour désigner les régions limitrophes de cette oblast, peuplées par des populations qui parlent ruthène, dans sa variante carpato-rusyne (notamment en Slovaquie), appelées Ruthènes.

Les Ruthènes ne sont pas reconnus en tant que tels par le pouvoir ukrainien. Et malgré les résultats du référendum, l'autonomie promise n'a pas été accordée. Les Ruthènes sont aujourd'hui pour la plupart ukrainisés — l'ukrainisation a été ordonnée par Staline en 1946 — et certains ne se définissent plus comme Ruthènes, mais comme Ukrainiens.

Lors de l’élection présidentielle ukrainienne de 2004, cette oblast a donné la majorité aux trois tours au candidat pro-européen Viktor Iouchtchenko, mais les résultats en faveur du candidat pro-russe Viktor Ianoukovytch étaient tout de même élevés, ce qu'un analyste explique ainsi : « Cette région tournée vers la Hongrie abrite une minorité magyare substantielle auprès de laquelle la posture antinationaliste du candidat du pouvoir aura probablement trouvé un écho assez fort. » [1]

Le nouveau drapeau de l'oblast a été adopté le .

Population[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population [2] :

Évolution démographique
1959* 1970* 1979* 1989* 2001*
920 173 1 056 799 1 154 417 1 252 288 1 258 264
2009 2010 2011 2012 2013
1 243 363 1 244 828 1 247 350 1 250 759 1 254 393
2014 2015 - - -
1 256 850 1 259 570 - - -

Indice de fécondité et nombre de naissances[modifier | modifier le code]

Évolution des principaux indicateurs démographiques[3]
Année Population Naissances annuelles Décès annuels Solde naturel annuel Taux de natalité (‰) Taux de mortalité (‰) Solde naturel (‰) Indice de fécondité
1990 1 258 100 21 251 11 718 9 533 16,8 9,3 7,5 2,24
1991 1 265 900 21 059 12 880 8 179 16,6 10,2 6,4 2,22
1992 1 271 600 20 559 13 131 7 428 16,1 10,3 5,8 2,16
1993 1 281 400 19 264 13 675 5 589 15,0 10,6 4,4 2,02
1994 1 286 700 17 725 14 023 3 702 13,8 10,9 2,9 1,85
1995 1 288 100 17 320 15 015 2 305 13,5 11,7 1,8 1,81
1996 1 284 700 16 473 14 230 2 243 12,8 11,1 1,7 1,72
1997 1 280 200 15 708 13 870 1 838 12,3 10,9 1,4 1,64
1998 1 276 000 15 217 13 762 1 455 12,0 10,8 1,2 1,58
1999 1 270 600 13 894 14 358 -464 11,0 11,3 -0,3 1,45
2000 1 263 900 14 481 13 984 497 11,5 11,1 0,4 1,50
2001 1 261 300 13 699 14 262 -563 10,9 11,3 -0,4 1,42
2002 1 258 264 14 207 14 969 -762 11,3 11,9 -0,6 1,42
2003 1 253 877 14 747 14 965 -218 11,8 11,9 -0,1 1,49
2004 1 251 117 15 472 15 518 -46 12,4 12,4 0 1,54
2005 1 248 486 15 750 16 456 -706 12,6 13,2 -0,6 1,58
2006 1 245 447 16 530 15 899 631 13,3 12,8 -0,5 1,63
2007 1 243 826 16 833 16 488 345 13,5 13,3 0,2 1,67
2008 1 242 606 18 292 16 155 2 137 14,7 13,0 1,7 1,76
2009 1 243 363 18 219 15 587 2 632 14,6 12,5 2,1 1,83
2010 1 244 828 18 301 14 947 3 354 14,7 12,0 2,7 1,83
2011 1 247 350 18 460 14 588 3 872 14,8 11,7 3,1 1,87
2012 1 250 759 18 968 14 813 4 155 15,1 11,8 3,3 1,95
2013 1 254 393 18 491 14 801 3 690 14,7 11,8 2,9 1,93
2014 1 256 850 18 377 14 808 3 569 14,6 11,8 2,8 1,94
2015 1 259 570 16 788 15 549 1 239 13,3 12,3 1,0 1,82
2016 1 259 158 16 000 15 399 601 12,7 12,2 0,5
Оз. Синевир.jpg

Structure par âge[modifier | modifier le code]

Structure par âge et par sexe de la population en 2016 :

0-14 ans : 19,8 % en augmentation (127 867 hommes et 120 514 femmes)
15-64 ans : 68,8 % en diminution (424 396 hommes et 439 844 femmes)
65 ans et plus : 11,4 % en augmentation (51 094 hommes et 92 610 femmes)

Âge médian[modifier | modifier le code]

total: 35.6 ans en augmentation
homme: 33.8 ans en augmentation
femme: 37.5 ans en augmentation (2016 officiel)

Nationalités[modifier | modifier le code]

L'oblast compte d'importantes minorités hongroise (12 à 13 % de la population), slovaque et roumaine (70 000 habitants).

Villes[modifier | modifier le code]

Les principales villes de l'oblast sont [4]:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Dessemontet, Révolution orange : la fracture ukrainienne, EspacesTemps.net, Mensuelles, 11.01.2005
  2. (ru) Recensements de 1959, 1970 et 1979 sur www.webgeo.ru(en) Population Statistics [1](en) City Population [2](uk) « Office des statistiques d'Ukraine : population au 1er janvier 2010, 2011 et 2012 », sur database.ukrcensus.gov.ua« Office des statistiques d'Ukraine : population au 1er janvier 2011, 2012 et 2013 », sur database.ukrcensus.gov.ua
  3. [3]
  4. Office des statistiques d'Ukraine, «Статистичний збірник «Чисельність наявного населення України на 1 січня 2011 року» [Manuel statistique « Nombre d'habitants de l'Ukraine au 1er janvier 2011 ». [4]