Grande Hongrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Magna Hungaria.

La Grande Hongrie (en hongrois : Nagy-Magyarország) est le nom informel donné au territoire hongrois entre l’établissement du dualisme austro-hongrois (1867) et la fin de la Première Guerre mondiale qui s’acheva par la division du pays, officialisée par le traité de Trianon en 1920.

Ce concept est appelé Hongrie historique (történelmi Magyarország) par le mouvement politique irrédentiste hongrois, pour lequel le territoire hongrois unitaire des années 1867-1918 et son organisation remontent à l’Honfoglalás (installation des Magyars dans le bassin du moyen-Danube au IXe siècle et début de la structuration de la noblesse hongroise). Ce mouvement vise à restaurer l’unité du peuple hongrois, nonobstant la présence d’autres peuples dans ce périmètre (présence qui servit de motif au président américain Wilson pour imposer, par ses 14 points, la division de la Grande Hongrie après 1918).

Les promoteurs de la Grande Hongrie adoptent une position historique négationniste quant à la présence, au moment du Honfoglalás, de populations slaves ou romanes à l’intérieur de l’arc des Carpates : c’est la thèse du « Désert des Avars » (en allemand : Avarenwüste) défendue par Edouard Robert Rössler[1], selon laquelle les Magyars ont trouvé un pays vidé de ses habitants sédentaires par les invasions, et aussi un vide politique depuis les défaites des Avars face aux Carolingiens.

Pour l’histoire plus récente, ils minimisent les diversités internes du Royaume de Hongrie (banats serbes ou valaques, Croatie et la Transylvanie avec leurs « sièges », leurs autonomies et leurs statuts à part, division en trois aux XVIe – XVIIe siècle avec la Hongrie habsbourgeoise à l’ouest, la Hongrie ottomane au centre et la Hongrie orientale à l’est, statut particulier des confins militaires, diversité linguistique et religieuse…) pour nourrir un imaginaire nationaliste et identitaire dans lequel la configuration territoriale de la Hongrie est mythifiée dans une géographie immuable, « millénaire et naturelle », épousant une silhouette cartographique caractéristique divisée en 64 comitats ou vármegye et désignée par les toponymes hongrois, seuls considérés comme « historiques ».

Sur le plan politique, la thématique de la « Grande Hongrie » est reprise de façon diluée dans le discours du Fidesz-Union civique hongroise de Viktor Orbán, notamment à travers la défense des Magyars d'outre-frontières, mais de façon explicite dans celui du Jobbik. Historiquement, le concept de la Grande Hongrie est lié à l’hungarisme du Parti des Croix fléchées ainsi qu’à la stratégie d’alliance de Miklós Horthy avec l’Allemagne nazie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Edouard Robert Rössler, linguiste autrichien, né le 2 mars 1836 à Olmütz/Olomouc – † 19 août 1874, à Graz)

Articles connexes[modifier | modifier le code]