Serge Latouche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Latouche.
Serge Latouche
Serge Latouche - Festival Economia 2012 (cropped).JPG
Serge Latouche en 2012
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (78 ans)
VannesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Serge Latouche, né à Vannes le , est un économiste français, professeur émérite de l'université Paris-Sud.

Biographie[modifier | modifier le code]

Serge Latouche obtient en 1963 un diplôme d'études supérieures d'économie[1] et soutient une thèse d'économie en 1966, intitulée La Paupérisation à l'échelle mondiale[2] puis une thèse de philosophie intitulée Essai sur l'épistémologie de l'économie politique à l'université de Lille 3 en 1974, sous la direction de Noël Mouloud[3].

Il fait une carrière universitaire, notamment à l'Université de Lille et à l'Institut d'étude du développement économique et social à Paris et puis à l'IUT de Sceaux, rattaché à l'université Paris-Sud, jusqu'à sa retraite[4]. Il est ensuite nommé professeur émérite à la faculté de droit, économie et gestion Jean Monnet au sein de la même université[5].

Il a dirigé le Groupe de recherche en anthropologie, épistémologie de la pauvreté (GRAEEP)[6]. Il est co-fondateur d'Entropia, revue consacrée à la décroissance[7]. Il dirige depuis 2013 la collection Les précurseurs de la décroissance aux éditions Le Passager clandestin, où il publie ses propres ouvrages.

Travaux[modifier | modifier le code]

Il a passé dans les années 1970 plusieurs années en Afrique du Sud au cours desquelles il a conduit des recherches sur le marxisme[8]. Celles-ci l'ont amené à développer une théorie critique envers l'orthodoxie en économie[9].

Il dénonce l'économisme[10], l'utilitarisme dans les sciences sociales et la notion de développement[11].

Il est en France l'un des principaux théoriciens de la décroissance en économie[12]'[13] et a publié sur le sujet, entre autres, Le Temps de la décroissance. Après avoir critiqué les politiques actuelles de développement dans Faut-il refuser le développement[14],[15], il tente de conceptualiser l'après-développement. Il critique notamment les notions d'efficacité économique et de rationalité économique[16].

Il est l'auteur de nombreux ouvrages, comme L’Occidentalisation du monde, La Planète des naufragés, L’Autre Afrique, Entre don et marché et Survivre au développement[8]Il a participé activement à la revue du MAUSS dont il a supervisé plusieurs numéros et pour laquelle il a écrit de nombreux articles[8],[17],[18]. Il a des activités de conférencier[19] et il est également sollicité par les médias en lien avec ses thèmes de recherches[20]'[21]'[22].

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Épistémologie et économie : Essai sur une anthropologie sociale freudo-marxiste, Paris, Anthropos, (SUDOC 002198673)
  • Le Projet marxiste : Analyse économique et matérialisme historique, Paris, PUF, (SUDOC 000076716)
  • Critique de l'impérialisme : Une approche marxiste non léniniste des problèmes théoriques du sous-développement, Paris, Anthropos, , 2e éd. (ISBN 2-7157-0350-3)
  • Le Procès de la science sociale, Paris, Anthropos, (ISBN 2-7157-1086-0)
  • Faut-il refuser le développement ?, Paris, PUF, (ISBN 978-2130392026)
  • L'Occidentalisation du monde : Essai sur la signification, la portée et les limites de l'uniformisation planétaire, Paris, La Découverte, (réimpr. 2005) (ISBN 978-2707118127)
  • La Planète des naufragés : Essai sur l'après-développement, Paris, La Découverte, (réimpr. 2016) (ISBN 978-2707120595)
  • La Mégamachine : Raison technoscientifique, raison économique et mythe du progrès (Essai à la mémoire de Jacques Ellul), (réimpr. 2004) (ISBN 978-2707124579)
  • Serge Latouche (dir.) et al., L'Économie dévoilée, du budget familial aux contraintes planétaires, Paris, Autrement, (ISBN 978-2862605616)
  • L'Autre Afrique : Entre don et marché, Paris, Albin Michel, (ISBN 978-2226105424)
  • Les Dangers du marché planétaire, Presses de Sciences Politiques, (ISBN 978-2724607475)
  • Fouad Nohra, Hassan Zaoual et Serge Latouche, Critique de la raison économique. Introduction à la théorie des sites symboliques, L'Harmattan, (ISBN 9782738483355)
  • La Planète uniforme, Climats, (ISBN 978-2841581627)
  • La Déraison de la raison économique : Du délire d'efficacité au principe de précaution, Paris, Albin Michel, (ISBN 978-2226125361)
  • Justice sans limites : Le défi de l'éthique dans une économie mondialisée, Paris, Fayard, (ISBN 978-2213614991)
  • Décoloniser l'imaginaire : La Pensée créative contre l'économie de l'absurde, Lyon, Parangon, (réimpr. 2011) (ISBN 978-2-84190-208-8)
  • Survivre au développement : De la décolonisation de l'imaginaire économique à la construction d'une société alternative, Paris, Mille et Une Nuits, (ISBN 978-2842058654)
  • L'Invention de l'économie, Paris, Albin Michel, (ISBN 978-2226158864)
  • Le Pari de la décroissance, Paris, Fayard, (ISBN 978-2213629148)
  • Petit traité de la décroissance sereine, Paris, Mille et Une Nuits, (ISBN 978-2755500073)
  • Entre mondialisation et décroissance : L'autre Afrique, Lyon, À plus d'un titre, (ISBN 978-2-952-67606-9)
  • Pour sortir de la société de consommation : Voix et voies de la décroissance, Paris, Les liens qui libèrent, (ISBN 978-2-918597-20-9)
  • Vers une société d'abondance frugale : Contresens et controverses sur la décroissance, Paris, Mille et une nuits, (ISBN 978-2-7555-0588-7)
  • De la convivialité : Dialogues sur la société conviviale à venir, ouvrage collectif (Alain Caillé, Marc Humbert, Serge Latouche, Patrick Viveret), Paris, La Découverte, (ISBN 978-2-7071-6714-9)
  • Didier Harpagès et Serge Latouche, Le Temps de la décroissance, Le Bord de l'eau, coll. « Troisième Culture », , 2e éd. (ISBN 978-2-35687-202-9)
  • Bon pour la casse : Les déraisons de l'obsolescence programmée, Paris, Les liens qui libèrent, (réimpr. 2015) (ISBN 979-10-2090014-2)
  • L'Âge des limites, Paris, Mille et une nuits, , 152 p. (ISBN 978-2-75550-692-1)
  • Jacques Ellul contre le totalitarisme technicien, Le passager clandestin, , 107 p. (ISBN 978-2-916952-86-4)
  • Anselm Jappe et Serge Latouche, Pour en finir avec l'économie, Libre & solidaire, , 192 p. (ISBN 978-2-37263-009-2)
  • Les précurseurs de la décroissance, une anthologie, Le passager clandestin, , 300 p. (ISBN 978-2369350545)
  • Baudrillard, cet attracteur intellectuel étrange, ouvrage collectif (Nicolas Poirier, Serge Latouche, Alain Caillé, Anne de Rugy, Le Bord de l'eau, , 220 p. (ISBN 978-2-35687-474-0)
  • Jean Baudrillard ou la subversion par l'ironie, Le Passager Clandestin, , 96 p. (ISBN 978-2-36935-042-2)

Articles[modifier | modifier le code]

  • « En finir, une fois pour toutes, avec le développement », Le Monde diplomatique,‎ [23]
  • « Pour une société de décroissance », Le Monde diplomatique,‎ [24]
  • « Et la décroissance sauvera le Sud », Le Monde diplomatique,‎ [25]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'opposition du critère de la productivité à celui de la rentabilité dans la pensée économique européenne des débuts du XIXe siècle: "Otto Effertz" et sa lignée doctrinale, notice Sudoc [1].
  2. Thèse de sciences économiques, université de Paris, 1966, notice Sudoc [2].
  3. Thèse de 3e cycle, université de Lille 3, 1974, notice Sudoc [3].
  4. Le pari de la décroissance, 2006, présentation de l'auteur.
  5. « Serge Latouche », sur franceinter.fr
  6. « Le site du GRAEEP »
  7. « Serge Latouche - Entropia La Revue », sur www.entropia-la-revue.org (consulté le 6 janvier 2017)
  8. a, b et c « Serge Latouche », sur famouseconomists.net
  9. L'économie dévoilée, 1995
  10. Survivre au développement, 2004
  11. Faut-il refuser le développement ?, 1986
  12. « A term coined by French radical economists [...] [which] has been popularized by Serge Latouche » extrait de (en) Martin Parker, Valérie Fournier et Patrick Reedy, « Décroissance / Degrowth », dans The Dictionary of Alternatives: Utopianism and Organization, Londres, Zed Books, , p. 69
  13. « « La décroissance permet de s'affranchir de l'impérialisme économique » », Reporterre, le quotidien de l 'écologie,‎ (lire en ligne)
  14. DOI: 10.7202/702228ar
  15. Caire Guy, « Serge Latouche, Faut-il refuser le développement ? », Tiers-Monde, vol. 27, no 107,‎ (lire en ligne)
  16. L'autre Afrique, entre don et marché, 1998 — Se référer tout particulièrement à Critique de la raison économique. Introduction à la théorie des sites symboliques, en collaboration, L'Harmattan, 1999.
  17. Alain Caillé, « En hommage à Gérald Berthoud. Note sur la petite histoire du MAUSS (Mouvement anti-utilitariste en sciences sociales à l’usage des jeunes générations) », Revue européenne des sciences sociales En ligne, XLIV-134, 2006, mis en ligne le 14 octobre 2009, consulté le 07 janvier 2017, DOI:10.4000/ress.282
  18. « Publications de Serge Latouche - Cairn.info », sur www.cairn.info (consulté le 7 janvier 2017)
  19. « Serge latouche », sur www.jutier.net (consulté le 6 janvier 2017)
  20. « Serge Latouche - France Culture », sur France Culture (consulté le 6 janvier 2017)
  21. « Serge Latouche, l'itinéraire d'un économiste "objecteur de croissance" », Télérama,‎ (lire en ligne)
  22. « Serge Latouche : son actualité sur France Inter », sur France Inter (consulté le 6 janvier 2017)
  23. « En finir, une fois pour toutes, avec le développement », Le Monde diplomatique,‎ (lire en ligne)
  24. « Pour une société de décroissance », Le Monde diplomatique,‎ (lire en ligne)
  25. « Et la décroissance sauvera le Sud... », Le Monde diplomatique,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :