Sauvetage de Genève

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauvetage de Genève
Logo de l’association
Logo du Sauvetage de Genève
Cadre
Forme juridique Association à but non lucratif
But Porter secours aux personnes en danger sur le lac Léman
Zone d’influence Lac Léman
Fondation
Fondation 1885 à Genève
Origine La Société de sauvetage de Genève est créée en 1885. La même année, elle s'associe avec cinq sociétés de sauvetage lémaniques pour fonder la Société internationale de sauvetage du Léman (SISL).
Identité
Siège Drapeau de la Suisse Genève
Président Vittorio Foglia
Membres 170 membres actifs et sympathisants (2022)
Bénévoles 32 sauveteurs (2022)
Slogan Naviguer est votre plaisir, le sauvetage est notre passion
Site web sauvetage-geneve.ch

La Société de sauvetage de Genève, abrégé « Sauvetage de Genève », est une association suisse d’utilité publique. Elle fait partie de la Société internationale de sauvetage du Léman (SISL), dont elle est l'une des 34 sections. Son but est de prêter assistance aux personnes et aux embarcations en danger sur le lac. Le Sauvetage de Genève s’engage aussi dans la protection du lac Léman et la préservation de l’environnement lacustre[1]. Il collabore pour cela avec d’autres organisations, notamment l’association de sauvegarde du Léman (ASL).

La prévention fait aussi partie de ses valeurs[Lesquelles ?][pas clair]. En 2019, avec le soutien de l'Association des usagers des Bains des Pâquis - AUBP, de la buvette des bains et de SAG Secours Ambulances, une vidéo de prévention[2],[3] est réalisée, elle compte aujourd’hui près de 200’000 vues sur Facebook.

Le Sauvetage de Genève a été fondé en 1885 et est membre fondateur de la Société internationale de sauvetage du Léman. Il est basé à Genève, aux Bains des Pâquis.

Histoire[modifier | modifier le code]

La société de sauvetage de Genève fut créée en 1880, sous le nom de Société de Sauvetage du Léman, Rhône et Arve. Le fondateur et président était Joseph Mégemond. La société exista pendant trois ans, puis elle périclita.

Elle renaquît en 1885, sous l’impulsion de William Huber, lorsque la SISL fut fondée. Elle devint alors une des six premières sections de la SISL, sous son nom actuel, Société de sauvetage de Genève.

Missions et activités[modifier | modifier le code]

La Vedette Lemano 210 « Genava II » et l'unité d’intervention Lemano 310 « Goléron II » amarrés à leur base aux Bains des Pâquis.

Durant le printemps et l’été (période la plus favorable à la navigation de plaisance sur le lac Léman) les bénévoles du Sauvetage de Genève sont présents sur le lac tous les week-ends. Ces périodes de surveillance régulières sont appelées « vigies »[4]. Le Sauvetage de Genève est présent notamment pour effectuer la surveillance des régates, comme par exemple le Bol d'or, la Lake Parade ou encore le Triathlon

Les interventions de base sont : remorquage, dériveur retourné, recherche, incendie, secours à personne. La prévention fait partie des activités.

Durant la saison froide, les cinq sections genevoises de la SISL se relayent pour assurer une présence chaque week-end. La zone à surveiller est alors plus grande, mais le secteur est généralement beaucoup plus calme.

Dans le cadre de son but d’assistance aux personnes en danger, le Sauvetage collabore avec d’autres organismes qui ont des buts similaires, en particulier les autres sections de la SISL, ainsi que la Brigade de la navigation (BNAV), le Service d'incendie et de secours de la ville de Genève (SIS) et la REGA. En semaine, ce sont les professionnels de la Police et du SIS qui assurent une présence sur le lac, mais en cas d'intervention de grande envergure ou de recherche, les sauveteurs peuvent être engagés par la Police, via un système d'alarme par SMS.

Formation[modifier | modifier le code]

Les membres de l’association sont bénévoles. Le Sauvetage de Genève dispose de deux bateaux pour assurer sa mission. Les bénévoles qui naviguent lors des « vigies » sont appelés « équipiers ». Ils sont formés aux premiers secours (BLS-AED), à la natation de sauvetage, à la lutte anti incendie, à la navigation et au matelotage. Des formations internes et des recyclages sont assurés régulièrement. Les membres ont aussi accès aux formations de la SISL et de la Société suisse de sauvetage (SSS)[5].

Formations proposées entre 2017 et 2020:

Comité[modifier | modifier le code]

Le comité est composé de 6 membres actifs, aidés dans la gestion de la société par divers responsables (qualité, rame, jeunes sauveteurs, activités caritatives, évènementiel et responsable d’exploitation), un médecin référent et des instructeurs (bateau moteur, matelotage, voile et natation).

Comité 2022[9]
Président Vittorio Foglia
Vice-président / secrétaire Sacha Wunsch-Vincent
Administratif / informatique Samuel Jung
Formation / sanitaire Philippe Propper
Trésorière Zoé Waldmann
Technique Eric Steinmyller


Bateaux[modifier | modifier le code]

Vedette Lemano 210 « Genava II »[modifier | modifier le code]

Le Lemano 210 lors d'une intervention sur le lac.
Le Lemano 210, entièrement rénové, lors de ses essais en mer à Granville en avril 2018

L'appellation « vedette » indique le plus souvent un bateau entre 8 et 11 mètres avec cabine et poussé par un ou deux moteurs in-bord. Ce bateau est bien adapté en hiver (chauffage), pour la navigation de nuit, lors de tempêtes ou d’orages et pour les incendies. Il est également bien adapté pour le secours aux victimes, il y a de la place pour travailler, possibilité de mettre une victime planchée au chaud dans la cabine.

En septembre 2017, la vedette a pris la direction de son chantier naval d'origine, Alu Acier Service Marine en Normandie, pour une remise complète en état permettant de prolonger sa durée de vie de 15 à 20 ans.

Il est de retour et à nouveau opérationnel sur le Léman depuis .

Longueur 9,80 m
Largeur 3,20 m
Tirant d'eau 0,70 m
Matériaux Aluminium
Poids 4 230 kg
Moteur 1x 225 CV Volvo Penta diesel in-bord
Places 20
Construction 1998
Rénovation 2018
Chantier Naval Alu Acier Service Marine
Modèle Red Star 850

Unité d’intervention Lemano 310 « Le Zéphyr »[modifier | modifier le code]

Le Zéphyr vu de face au port de Granville, lors de ses essais en mer.
Le Zéphyr avec ses feux bleu enclenchés

Le terme "unité d'intervention" sous-entend des bateaux de petite taille à coque rigide, semi-rigide ou caoutchouc propulsés par un ou deux moteurs hors-bords. Ce bateau est bien adapté en été (visuel et communication avec les équipiers), pour le secours rapide à personne (récupération d’homme à la mer) et pour l’approche au bord (faible tirant d’eau et boudins).

Entre 2018 et 2019, une commission a été créée afin d'étudier une possible rénovation de l'unité 310 actuelle ou alors le rachat d'une nouvelle unité. Cette dernière option a été choisie. Début et fin 2019, une équipe de sauveteur s'est rendue en Normandie dans le chantier naval afin de voir l'avancée des travaux. Début , une équipe de 3 sauveteurs s’est rendue pour la dernière fois en Normandie afin de le prendre en main et de réaliser des essais avec le chantier naval. Le bateau est arrivé sur le Léman le .

Longueur de la coque 8,54 m
Largeur 3,05 m
Triant d’eau 0,43 m
Matériaux Aluminium & boudin Hypalon
Poids 2 200 kg
Moteur 1x 200 CV Yamaha benzine

hors-bord

Puissance 147 kW
Places 11
Année 2020
Chantier Naval Alu Acier Service Marine
Architecte Pierre Delion/Architecture navale
Modèle Seabass 820

Barque à rames « Servir »[modifier | modifier le code]

Chaque société de sauvetage a une barque à rames qui servait à l’époque pour les sauvetages. Aujourd’hui une équipe de membres rame régulièrement et participe aux concours intersociétés.

Longueur 10 m
Largeur 2,30 m
Tirant d'eau 0,60 m
Matériaux acajou 16 mm
Poids 1 200 kg
Moteur sans
Places 10
Construction 1947
Marque Bessert et Engeli à Genève
Modèle Canot à tableau 10 tolets

Ancienne unité d’intervention Lemano 310 « Goléron II »[modifier | modifier le code]

Le Goléron II amarré sur la Plage d’Hermance lors de l'exercice CoHerAn 2017
Longueur 8,15 m
Largeur 2,83 m
Tirant d'eau 0,40 m
Matériaux Aluminium & boudin Hypalon
Poids 1 700 kg
Moteur 2x 115 CV Yamaha benzine

hors-bord

Places 12
Constrcution 2002
Retrait 2019
Chantier Naval Alu Acier Service Marine
Modèle Sagone 750

Prévention[modifier | modifier le code]

Le 1 mai 5 2019, le Sauvetage de Genève publie sur son site internet[10] et sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram) une vidéo de prévention, scénarisant une mauvaise attitude trop courante qui conduit à une noyade parfaitement évitable. Le clip montre de jeunes parents est assis sur leurs linges. Leur fils, va se baigner en tenant sa peluche dans la main. Les parents sont sur leurs portables, en train d'organiser un barbecue, sans se préoccuper de leur fils. Dans la scène suivante, l’enfant a disparu, la peluche flotte à la surface du Lac Léman. Les secours arrivent, pour la noyade. Un numéro de téléphone à trois chiffres apparaît sur l’écran: le 117. Numéro d'urgence pour les secours sur le Lac Léman.[11]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Isabel Jan-Hess, « « Les gens prennent encore le lac pour une poubelle » », Tribune de Genève,‎ (lire en ligne).
  2. Tribune de Genève AG, « Le Sauvetage de Genève diffuse un clip de prévention nécessaire », sur www.tdg.ch, (consulté le )
  3. « Vidéos - Sauvetage de Genève », sur sauvetage-geneve.ch (consulté le )
  4. (de)[vidéo]Genfer Seeretter gefordert, Schweiz aktuell du 20 juillet 2015, SRF. Le reportage de la télévision Suisse-alémanique SRF 1 montre les activités du Sauvetage durant une vigie, page consultée le 26 février 2016
  5. [vidéo]Société Suisse de Sauvetage, Ensemble, 18 juillet 2010, Radio télévision suisse. Reportage sur une formation de sauvetage en rivière donné par la Société Suisse de Sauvetage et les activités du Sauvetage de Genève, page consultée le 26 février 2016.
  6. « Association des Propriétaires de Bateau - News », sur www.apb.ch (consulté le )
  7. supgeneve, « Home », sur SUPGENEVE (consulté le )
  8. Secours Ambulances Genève SAG
  9. « Comité - Sauvetage de Genève », sur sauvetage-geneve.ch, (consulté le )
  10. « Vidéos - Sauvetage de Genève », sur sauvetage-geneve.ch (consulté le )
  11. Thierry Mertenat, « Le Sauvetage de Genève diffuse un clip de prévention nécessaire », Tribune de Genève,‎ (ISSN 1010-2248, lire en ligne, consulté le )

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]