Santa-Lucia-di-Mercurio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Santa Lucia et Mercurio (homonymie).
image illustrant une commune de la Haute-Corse
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Haute-Corse.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Santa-Lucia-di-Mercurio
Image illustrative de l'article Santa-Lucia-di-Mercurio
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Corse
Département Haute-Corse
Arrondissement Corte
Canton Golo-Morosaglia
Intercommunalité Communauté de communes di E tre pieve : Boziu, Mercoriu e Rogna
Maire
Mandat
Paul Parigi
2014-2020
Code postal 20250
Code commune 2B306
Démographie
Population
municipale
99 hab. (2013)
Densité 4,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 19′ 37″ Nord 9° 13′ 18″ Est / 42.3269444444, 9.22166666667
Altitude 894 m (min. : 318 m) (max. : 1 585 m)
Superficie 23,79 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Corse

Voir sur la carte administrative de Haute-Corse
City locator 14.svg
Santa-Lucia-di-Mercurio

Géolocalisation sur la carte : Haute-Corse

Voir sur la carte topographique de Haute-Corse
City locator 14.svg
Santa-Lucia-di-Mercurio

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Santa-Lucia-di-Mercurio

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Santa-Lucia-di-Mercurio

Santa-Lucia-di-Mercurio est une commune française située dans le département de la Haute-Corse et la collectivité territoriale de Corse.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Santa-Lucia-di-Mercurio est située dans l'ancienne pieve de Mercuriu (d'où son nom), unie à la pieve du Boziu, au sud-ouest de la Castagniccia et au nord-est de Corte.

Communes limitrophes
Rose des vents Tralonca Tralonca Rusio Rose des vents
Corte N Castellare-di-Mercurio
O    Santa-Lucia-di-Mercurio    E
S
Corte Poggio-di-Venaco, Favalello

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat et végétation[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Accès routiers[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Paulu Santu Parigi Femu a Corsica Professeur
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 99 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
462 429 514 544 568 525 557 564 513
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
556 506 526 542 520 515 466 516 510
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
509 505 480 503 509 511 346 179 178
1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 - -
170 104 100 66 69 89 99 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Sainte-Lucie[modifier | modifier le code]

L'église paroissiale Sainte-Lucie se situe au cœur du village, édifié sur un piton rocheux, dominant le vallon de Santa-Lucia. Elle renferme une statue Vierge à l'Enfant, de 1629 comme inscrit sur le socle. L'œuvre est classée au titre des Monuments historiques[3].

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Parc naturel régional[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Parc naturel régional de Corse.

Santa-Lucia-di-Mercurio est une commune adhérente au parc naturel régional de Corse, dans son « territoire de vie » appelé Centre Corse (Centru di Corsica)[4].

ZNIEFF[modifier | modifier le code]

La commune est concernée par deux zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique de 2e génération :

Landes et pelouses sommitales du Monte Piano-Maggiore

Santa-Lucia-di-Mercurio est l'une des dix communes concernées par cette zone qui couvre une superficie de 1 172 ha. La zone concernée est une succession de plateaux recouverts d'une végétation basse utilisés comme zone d'estive ; elle est matérialisée par une ligne de crête qui isole la Castagniccia occidentale de la région cortenaise et du Bozio[5].

Hêtraies du Monte Piano-Maggiore

La zone couvre 225 ha des territoires de Rusio et de Santa-Lucia-di-Mercurio. La hêtraie fragmentée en bosquets épars, se situe au-dessus du village de Rusio[6].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]