Rosa pouzinii

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'églantier de Pouzin ou rosier de Pouzin (Rosa pouzinii) est un rosier appartenant à la famille des Rosaceae. C'est un arbrisseau à feuilles caduques et à floraison non remontante.

Habitat[modifier | modifier le code]

L'églantier de Pouzin pousse dans les clairières, buissons, jusqu'à 1 000 m d'altitude.

Distribution[modifier | modifier le code]

Pourtour méditerranéen tout entier -où l'on trouve aussi l'églantier Rosa canina. Ce taxon n'est pas protégé.

Description[modifier | modifier le code]

Cette plante est reprise à l'Inventaire national du patrimoine naturel sous la fiche « Rosa pouzinii Tratt., 1823 - Rosier de Pouzin, Églantier de Pouzin (Français) (Equisetopsida Rosales) »[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Églantier en fleurs
Fruits de l'Églantier

L'églantier de Pouzin est un arbrisseau de 1 à 2 m de haut, aux branches relativement minces, souples, flexueux, souvent marquées de rouge.

Ses feuilles sont alterne, pennées en nombre impair, se présentant généralement avec six paires de folioles, la paire intérieure étant la plus petite.

Les folioles, de 1,5 à 2,5 cm de long, sont largement ovoïdes, à elliptiques, un peu velues seulement sur les nervures de leur face inférieure ; par ailleurs elles sont nues, finement bidentées, les dents de la pointe souvent pourvues de glandes sphériques. Au point d'attache, les stipules sont étroitement triangulaires.

Ses fleurs relativement petites, de 2,5 à 4 cm de large, ont 5 pétales, pennées à non divisés. Le pétale est rose pâle, plus rarement blanc. Les étamines sont nombreuses. Le style nu, entre l'ovaire et le stigmate, dépasse la fleur.

Les fruits nommés cynorhodons, rouges, largement ellipsoïdes, sans pétales, renfermant de nombreuses graines velues, sont appelés vulgairement « gratte-cul » car ils fournissent du poil à gratter.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • E. Bayer, K.P. Buttlet, X. Finkenzeller, J. Grau - Guide de la flore méditerranéenne, Éditions Delachaux et Niestlé Milan 1998

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]